Halal : le CFCM n’accepte l’étourdissement ni avant ni après la saignée

Par Al-Kanz

Au micro de Radio Orient, le président du CFCM a pris clairement position contre l’étourdissement lors de l’abattage rituel. Il s’oppose ainsi frontalement aux mosquées de Paris, d’Evry et de Lyon.

Invité sur Radio Orient, Mohamed Moussaoui, actuel président du CFCM, a répondu à une question portant sur la régulation du marché du halal. Voici sa réponse :

Malheureusement rien n’a été concrétisé, mais le premier pas dans lequel nous avançons aujourd’hui, c’est de créer un cahier de charges, une référence, une norme halal qui serait opposée à tous les professionnels. Nous sommes dans le stade d’élaboration de cette norme. Nous avons eu malheureusement entre temps le dépôt d’une norme halal autrichienne au niveau européen, qui nous imposait d’agir très rapidement pour stopper cette norme autrichienne qui ne correspondait pas à la vision que nous avons du halal. […] Dans la norme dite autrichienne, l’étourdissement est accepté, même obligatoire. Dans sa position, le CFCM n’accepte l’étourdissement ni avant ni après la saignée la jugulation. Partant de là, le principe de l’abattage rituel n’étant pas respecté dans cette norme, on ne peut pas accepter que cette norme soit généralisée au niveau européen.

Source : Radio Orient

Le CFCM, au moins dans le discours, est dans la droite ligne des CRCM qui en 2007 disaient leur ferme opposition au recours à toute forme d’étourdissement. Même si on peut déplorer la mollesse de cette institution qui ne prend jamais publiquement position dans des affaires aussi scandaleuses que celle des poulets Doux et des KFC qui vendent ces poulets non halal sous l’étiquette halal, on ne peut que se féliciter de cette prise de position claire, qui disons-le tranchent avec les habituelles rodomontades du CFCM. Position, qui met néanmoins cette institution en porte-à-faux avec les organisations qui la composent.

En France, les trois mosquées qui certifient halal des entreprises de l’industrie agro-alimentaire acceptent en effet l’étourdissement préalable. Les bêtes sont étourdies avant l’abattage, ce malgré les risques de mortalité, très élevés pour la volaille. S’agissant de l’étourdissement post-mortem, c’est-à-dire après abattage, il est pratiqué par l’association de certification halal AVS sur les dindes sur un site de production, ainsi que par la mosquée d’Evry. Halal Service, l’organisme de l’UOIF, a choisi de bannir l’étourdissement avant et après la saignée.

Nous consacrerons dans les prochains jours in châ’a-Llâh un sujet sur la norme halal européenne actuellement en cours de discussion.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (29 commentaires)

  1. Abdallah    

    Assalam ‘alaykoum,

    La position du CFCM ne me parait pas claire du tout mais au contraire HYPOCRITE sachant que ceux qui composent cet organisme au plus hauts rangs font fi de l’électronarcose que ce soit avant ou après la saignée. Depuis 7 ans que cet organisme colonial existe, il en est ainsi.

    Que ce soit les responsables de la mosquée D’Evry (RMF), de la Grande Mosquée de Lyon (ARGML), de la GMP, ils sont tous en porte-à-faux avec les déclarations de Mohamed Moussaoui. Qu’il commence à balayer devant son auberge du CFCM avant de vouloir prétendre se faire les dents au niveau européen.

    Wa salam

    1
  2. ServiteurDuDonateur    

    Salem, je crois qu’on arrive après la bataille. .les discussions nationales sur la norme autrichienne sont closes.

    2
  3. aboumouadh    

    c’est joué d’avance mes frères!!!!

    3
  4. bidar    

    @abdellah est ce la position de Mohamed Moussaoui? ou la position du CFCM si c’est le deuxieme cas tu as tout a fait raison, les 3 mosquees Paris,Evry,Lyon acceptent l electronarcose et ce sera difficile de revenir en arrière.
    Monsieur Moussaoui est donc en contradiction totale avec les mosquées qu’il représente qui ne vont pas se laisser a mon avis dicter une norme qui pourrait faire baisser leurs revenus.
    Nous savons que les chaines d’abattage surtout pour la volaille tournent a une cadence rapide grace a l’etourdissement , les professionnels ne voudront pas revenir a une cadence acceptable pour saigner les poulets a moins d’investir dans un deuxieme sacrificateur et d’apporter des changements sur la chaine.

    4
  5. Abdallah    

    @Bidar. Par déduction ce ne peut être la position du CFCM mais tout au plus celle de Moussaoui et de l’UOIF. Boubakeur est pour l’electronarcose, La mosquée de Lyon idem, Evry idem, Ditib idem. Ils sont pour car ils en vivent. S’ils étaient contre alors ils seraient simplement hypocrites. Pour finir ce sont des membres de l’excécutif du CFCM. Pour celui qui parle de décisions consensuelles au sein du CFCM, voici un contre exemple.

    Wa salam

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Aboumouadh,

    c’est sûr qu’avec tous les dormeurs de la communauté et tous les khobzistes, dont ils sont les alliés objectifs, on peut penser que tout est joué d’avance. Mais heureusement quelques vaillants se bougent et agissent. Les autres, Allâh les jugera à l’aune de leurs actions et de leurs intentions.

    6
  7. le rappel    

    Salam aleykoum,

    La mosquée de Lyon pratique aussi l’étourdissement? Je savais pour les 2 autres mosquées…
    Le fait-elle uniquement pour les volailles?
    Baraka Allahou fik

    7
  8. Malika    

    Salam alaikoum

    On ne voit pas souvent le label halal service chez les bouchers halal, cet organisme “uoif” est il cher ?

    8
  9. moussa    

    salem
    je pense que la position du president du cfcm est courageuse
    de plus a ce jour je mets au defi qu’ aucune mosquée ne peut ramener aucune fatwa recente ( moins d un an) qui autorise le choc electrique avant la saignée pour la volaille

    9
    • Nass    

      +1, je suis d’accord avec toi Moussa, la question de l’elctronarcose ne se résume pas à de simples “préférences” de consommation, c’est avant tout un cas de jurisprudence que les musulmans doivent trancher.

      9.1
  10. bidar    

    @le rappel elle doit le faire que pour la volaille.
    Cest tres rare de voir l’utilisation de l’elecricité pour le boeuf et même pour le mouton mais elle se pratique comme nous l ‘avons vu pur l’abattoir de Vezoul. Je te renvoie a l’enquête de l’association Asidcom qui a le merite d’apporter quelques inforamtions , le regret est que les associations ne veulent pas etre transparentes, il y a plus de 50 points d’interrogations dans le document.
    J’ai moi meme envoyé plusieurs couriers a des associations de controle halal pour m’expliquer leurs methodes d’abattage bien sur sans reponse.
    Le tableau devrait etre un peu plus detaillé avec pour chaque animal utilisation ou pas d’lectronarcose.

    http://www.asidcom.org/IMG/pdf/Enquete_certificateurs_halal_ASIDCOM_2009.pdf

    10
  11. houda    

    as-salamoualeykom,

    Pouvez-vous me dire ce qu’il en est de l’organisme ARRISSALLA?

    11
  12. bidar    

    @houda je n’ai pas compris votre question vous voulez savoir si c’est serieux ou s’il existe encore??
    Il a été viré pour reprendre la formule d’un ami controleur.
    Pour l’existence je sais qu’il ne controle plus la viande de Socopa Le neubourg ou il a passé plusieurs années avec un statut de commercial puisque le veritable controleur c’etait le sacrificateur de chez Socopa qui m’a assuré qu’il n’a jamais rien percu comme salaire de la part de Arrissala.
    Je viens de lui envoyer un mail pour avoir plus d’infos.

    12
  13. le rappel    

    Baraka Allahou fik Bidar

    13
  14. houda    

    @bidar, en fait, je souhaite savoir s’il l’on peut ce fier à cet organisme, selon vous, lequel des organismes est le fiable aujourd’hui.
    Personnellement, je n’achète ma viande que dans les boucheries certifiées AVS, peut-on avoir confiance dans d’autres organismes?

    Barakallahoufik

    14
  15. bidar    

    @Houda Le probleme avec les associations c’est qu’il y a une difference entre ce qu’ils disent ou ecrivent dans leurs chartres et ce qu’ils font. ils ont une lecture differentes du halal ceux qui acceptent l’electronarcose avant comme ARGML ou après comme AVS. MCI utilise l’electrochoc apres pour la dinde mais officiellement non, j’ai été obligé au dernier salon halal de confronter l abattoir et le fabricant pour connaitre la verité voici la reponse de labattoir
    Bonjour,
    Nous vous confirmons que nous utilisons l’étourdissement APRES abattage.
    Ci-joint nos garanties religieuses.
    Sincères salutations.
    SB

    15
  16. houda    

    @Bidar, selon vous, puisque vous êtes du métier, où peut-on acheter sa viande en toute tranquillité?

    16
  17. La Nouvelle-Zélande bannit le casher    

    […] Radio Orient, Mohamed Moussaoui, président du CFCM, s’est clairement déclaré contre […]

    17
  18. bidar    

    @houda je vous suggere la tres bonne analyse publié sur halalblog par nasredine

    http://produit-halal.blogspot.com/2010/06/viande-halal-et-certification-ques-ce.html

    je n’ai pas oublie votre quesion je vous reponds des que possible.

    18
  19. karim    

    Pour aider ma communauté J’aimerai devellopé un réseau de boucherie halal certifié,un vrai et indépendant sur la région parisienne quelqu’un pourrait me dire quelles sont les demarches à accomplir

    19
  20. Ahmed    

    Salam,
    Concernant l’étourdissement post-mortem AVS ne le fait plus, je les eu ce matin au téléphone et la dame qui m’a répondu m’a expliquer qu’ils l,autorisaient avant mais plus maintenant. Je les crois sur parole

    20
  21. Ahmed    

    Je parlais bien sur du cas des volailles

    21
  22. bidar    

    @Ahmed
    AVS pratique encore l’electrochoc postmortem chez Celvia pour les dindes.Il y a eu des essais pour arreter l’electrochoc mais pas concluant. Demande a visiter l’abattoir pour le savoir.

    22
  23. Ahmed    

    @Bidar
    Allaho a3lam, moi je ne suis qu’un simple consommateur (même pas un grand consolateur) donc ce j’ai fait étais d’intérêt personnel (ça nie pas l’interet pour la communauté musulmane en générale). La femme m’ a parler d’une manière générale en précisant que je parle des volailles. Essaye si tu veux d’appeler toi aussi peut être tu a plus d’infos dans ce domaine. Par exemple quand tu me parle de Celvia! Alors la je ne vois pas du tout de quoi il s’agit
    Salam

    23
  24. bidar    

    @Ahmed
    J’ai essayé mais pas de reponse clair, toujours vague.Ne t’inquiete pas j aurai des infos plus précises car un frère ira bientot visiter le site. Essaye de poser la question en etant plus precis pour la dinde par exemple.
    On doit encore travailler dur pour trouver une solution car jusqu a aujourd’hui au niveau technique on n’a pas trouvé un moyen lorsqu’il sagit d’une grosse quantité.
    voici le site de celvia
    http://www.ldc.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=84&Itemid=119&lang=fr
    wa salam

    24
  25. Nass    

    Salam alaykoum, je ne veux pas lancer de pavé dans la mare, mais la question de l’électronarcose est sujette à un réel débat.
    La question divise et les doctes musulmans ne sont pas unanimes quant à son interdiction avant abattage et quant bien même celle-ci aurait engendrée la mort de la bête.
    Je trouve arbitraire de juger de manière catégorique une pratique dont les certitudes ne sont pas établies. Un cahier des charges trop lourd nuit principalement au consommateur qui voit son champ d’achat considérablement restreint.
    Je lis des commentaires vraiment malsains qui tendent à “black-lister” (pour ne pas dire invectiver) certaines mosquées du simple fait qu’elle ont recourt à l’electronarcose. Je comprend qu’il y ai vigilance, mais je crois qu’il y-a aussi l’art et la manière de l’être.
    Ce n’est que mon avis, mais peut être faudrait-il a-priori trancher sur la question ?

    25
    • oumm souleyman    

      salem aleykoum,

      précison, AVS ne pratique plus le choc post saignée sur les dindes depuis l’arret de partenariat avec isla delice. le choc a bien été pratiqué pendant des années sur le site de celvia sur les dindes et avec les avis de savants l’autorisant.
      Pour plus d’info vous pouvez contacter l’association qui envoi les preuves sur demande, ils l’ont déjà fait pour plusieurs personnes que je connait.
      http://www.avs.fr/contact.aspx

      @ nass, tous les grands conseils de savants interdisent clairement la pratique de l’electronarcose. Il n’ya aucun savant qui l’autorise même quand la volaille meurs. Il me semble qu’il existe deux ou trois avis isolés qui l’autorise SI LA VOLAILLE EST VIVANTE APRES LE CHOC mais le consensus des savants (que l’on dois suivre en cas de divergeance) est clair, l’electronarcose est interdite.
      d’ailleurs si la volaille meurs elle est considérée comme “mayta” et la bête morte est clairement interdite dans la coran, pas besoin d’avis de savant à ce sujet car la parole d’allah est tres clair. voir sourate al maida.
      « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées […]. »
      Sourate 5 La Table servie (al-Mâ’ida), verset 3.

      voici pour les avis des savants : en arabe
      http://maxunetws.openclick.fr/medias/1804.pdf

      25.1
  26. Nass    

    @ oumm souleyman : Le but de l’electronarcose n’est pas de tuer la bête mais juste de l’étourdir, par conséquent le principe de précaution ne s’applique que si le probabilité de la mort de la bête est élevée. Sans ça, le principe de licéité reste de vigueur tant qu’il n’est pas prouvé de manière notoire que les bêtes meurt.
    Il s’agit là d’un point de vue “consommateur” qui ne peut spéculer sur des faits “marginaux” ou “exceptionnels”, car dans ce cas là “mayta” est un “tawaabi'” (un fait collatéral, marginal, douteux) dont il ne faut pas tenir compte (quand bien même elle serait haram ; cas isolé différent de fait général) (cf, al qawa’id al fiqhiyah).
    Par ailleurs, il n’y-a jamais eu de consensus quant à l’interdiction de l’electronarcose en tant que telle, je viens de lire ton lien et bien au contraire ! Les fatwa évoquent le cas de la bête morte après électrocution et de l’éthique, rien d’autre.
    Si quelqu’un a une étude qui prouverait soulignerait les probabilités de mort par electronarcose je suis preneur. Dans ce cas l’interdiction absolue aurait un réel sens.

    Wallahu a’lam.

    26
    • oumm souleyman    

      @ nass :
      L’electronarcose est sous disant pour “etourdir” sauf que en pratique avec les paramètres que la loi a défini, l’electronarcose tue un certains pourcentage de volaille. A partir du moment ou une seule volaille meurs et passe quand même au sacrifice, on ne peux pas dire que la production est halal car le consommateur n’a pas la garantie que la volaille qui est dans son assiette est halal. On ne peut pas garantir un taux de 0% de mortalité avec de tels paramètres.
      As tu lu le réglement européen ? Même les pro assomages s’accordent à dire qu’il existe effectivement un taux de mortalité. D’ailleurs al kanz avait mis un billet une fois sur un poulet doux retrouvé je crois au koweit ou qatar avec la tete et mort bien entendu dans son emballage. Cela prouve que l’electronarcose a tué la volaille et en plus que malgré la scie circulaire, la volaille n’a pas été sacrifié. Donc l’electronarcose tue bien la volaille. Il n’ya a pas que les paramètres electriques qu’il faut prendre en compte mais Un grand nombre d’autres éléments (comme la durée du transport, le degré de propreté du bain d’eau, le degré d’éclairage dans l’abattoir, les températures extérieur et intérieurs,…) qui influence considérablement les résultats. En effet, les volailles (surtout celles que nous consommons et qui sont élevées sur de très courtes périodes en batterie) sont des animaux très fragiles sur le plan cardiaque. C’est pourquoi il est impossible de GARANTIR qu’AUCUNE volaille ne va mourir des suites de l’électronarcose.

      Conscient de ce problème et afin d’augmenter l’efficacité de l’électronarcose, la Commission Européenne a adopté un règlement (1099/2009) entré en application le 1er janvier dernier. Ce règlement prévoit des paramètres électriques suffisamment puissants pour garantir un assommage, mais tellement puissants qu’ils tuent les animaux.

      A titre d’exemple, les études de Mouchonnière et al. de 1999 et 2000, ainsi que celle de Raj et al. de 2005 (2 études) démontrent les résultats obtenus avec de tels paramètres :

      Poulets
      Paramètres électriques % de Mortalité induite par l’électronarcose (arrêt cardiaque)
      50 Hz, 112 mA, 4-5 s3 99% des femelles
      71% des mâles
      200 Hz, 111 mA, 4-5 s3 41% des mâles

      Très clairement, cela conduirait à qualifier ces animaux de haram car l’électronarcose tuerait dans de telles conditions.
      C’est bien la le problème et honnêtement en contexte industriel avec les cadences soutenues c’est quasi impossible de jurer par Allah qu’on a laissé aucune volaille morte passer. Entre la sortie du bac et le sacrifice il y a quelques secondes et ce n’est pas suffisant pour vérifier que la volaille est bien vivante surtout après un tel choc électrique. Il faudrait stopper la chaîne et je ne pense pas que cela plaise aux industriels.

      – Le Comité permanent de la recherche scientifique et de la consultation en Arabie Saoudite affirme suite à une question venant d’Australie[2] : « Nous n’utilisons l’assommage ni avant ni après l’abattage sous le prétexte [du soulagement de l’animal ou de l’accélération de sa mort] ; l’abattage selon les rites musulmans se limite aux enseignements du Prophète (Salla Allahu ‘Aleyhi wa Sallem) qui faisait acte de miséricorde, de bonté et de charité (envers les animaux). Cela se traduit par le fait de bien aiguiser sa lame lors de l’égorgement, par la protection de l’animal que l’on s’apprête à égorger en le conduisant avec douceur sans le frapper ni le traîner et en lui cachant la lame. Il convient par ailleurs d’accélérer le processus d’abattage (afin de limiter le stress), puis de le laisser mourir sans lui casser le cou ni l’assommer après la saignée. Aussi, il ne faut pas lui couper une partie du corps, le dépecer ou lui casser les os avant sa mort complète. Donc (le processus) d’abattage doit se faire avec compassion avant et après la mort. Le soulagement lors de l’abattage se fait en respectant les rites musulmans avec toutes ses conditions sans rajouter des choses, procédés ou comportements qui n’ont pas de preuve dans le Livre ou la Sunna sous prétexte du soulagement de l’animal. »

      wallahu a’lam sa reste mon humble avis.

      26.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE