spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Lettre ouverte à la France moisie, la France des aigris

Dans la même catégorie

Lettre ouverte à la France moisie, celles des racailles autorisées.

En réalité, il me semble que la menace vient plus de votre cité-sanctuaire M. Finkielkraut. Derrière ses hauts murs, ses lycées impénétrables et ses cordons de CRS qui en protègent l’accès, derrière les replis de votre bonne conscience républicaine qui ne sait comment se mettre en œuvre dans nos quartiers – où elle échoue consciencieusement depuis plus de 30 ans – prospère toujours cette France moisie, recluse dans ses îlots de bienséance, ses ghettos de biens nourris, en perte de repères, d’intégration dans la société française réelle, celle qui souffre, rame, se bat au quotidien pour s’en sortir, joindre les deux bouts…

Lotfi Bel Hadj, président de l’Observatoire économique des banlieues

Pour lire l’intégralité de la lettre, cliquez sur le lien suivant : Bakchich – Cité contre cités : la guerre de France n’aura pas lieu

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles