Lettre ouverte à la France moisie, la France des aigris

Par Al-Kanz

Lettre ouverte à la France moisie, celles des racailles autorisées. En réalité, il me semble que la menace vient plus de votre cité-sanctuaire M. Finkielkraut. Derrière ses hauts murs, ses lycées impénétrables et ses cordons de CRS qui en protègent l’accès, derrière les replis de votre bonne conscience républicaine qui ne sait comment se mettre […]

Lettre ouverte à la France moisie, celles des racailles autorisées.

En réalité, il me semble que la menace vient plus de votre cité-sanctuaire M. Finkielkraut. Derrière ses hauts murs, ses lycées impénétrables et ses cordons de CRS qui en protègent l’accès, derrière les replis de votre bonne conscience républicaine qui ne sait comment se mettre en œuvre dans nos quartiers – où elle échoue consciencieusement depuis plus de 30 ans – prospère toujours cette France moisie, recluse dans ses îlots de bienséance, ses ghettos de biens nourris, en perte de repères, d’intégration dans la société française réelle, celle qui souffre, rame, se bat au quotidien pour s’en sortir, joindre les deux bouts…

Lotfi Bel Hadj, président de l’Observatoire économique des banlieues

Pour lire l’intégralité de la lettre, cliquez sur le lien suivant : Bakchich – Cité contre cités : la guerre de France n’aura pas lieu



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE