Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying

Par Al-Kanz

Le CRIF s’inquiète, à juste titre, des attaques des associations de protection animale contre l’abattage rituel. État des lieux d’une filière en danger, la filière casher.

Abattage rituel juif, le couteau
Un rabbin vérifie la lame d’un couteau avant un abattage casher

Abattage casher. L’heure est grave. Quelques musulmans le savent, quelques juifs aussi. Mais l’immense majorité l’ignore. Très déçues du Grenelle de l’animal dont elles attendaient beaucoup, les associations de défense des animaux ont décidé de changer de fusil d’épaule et de surfer sur le climat délétère qui plombe la France puis quelques mois.

Soutenue par l’extrême droite, en qui elles ont trouvé un allié objectif, ces associations redoublent d’efforts notamment auprès des politiques pour imposer l’étourdissement préalable. Le halal, c’est Ben Laden dans ton frigo. Voilà le message qu’elles tentent de faire passer, avec un certain succès. La sortie médiatique de Brigitte Bardot en est l’exemple parfait.

Sachant pertinemment que personne n’irait vérifier les chiffres qu’elle avance, celle qui fricote ostensiblement avec le Front national n’a pas hésité à affirmer cet été que “80 % des abattoirs français ne pratiquent plus l’étourdissement avant la saignée”. Si seulement c’était vrai. Mme Bardot, dont la dernière condamnation pour incitation à la haine raciale remonte à 2008, se garde bien de blâmer aussi vigoureusement la filière casher, qui, même si moins importante en terme de volume que la filière halal, pose des problèmes plus aigus en matière de bien-être animal façon Bardot.

Le choix de la discrétion

Jusque-là les juifs ont choisi de faire profil bas et ont préféré travailler en coulisse. On se souvient du zèle du CRIF à condamner la burqa, mais de son silence particulièrement éloquent lors de la polémique sur les Quick prétendument halal, polémique embarrassante comme nous avons pu le démontrer (Quick halal : une polémique embarrassante). Il s’agissait, à l’instar du rabbin Mendel Samama, de faire preuve de pragmatisme. Le muslim-bashing, c’est utile, sauf quand ça éclabousse. Profil bas pour ne pas nourrir un antisémitisme toujours très ancré dans la société française, profil bas pour éviter que certaines vérités ne se sachent :

1- Bon nombre de non-juifs consomment tous les jours de la viande casher sans le savoir, alors même qu’ils pensent avoir acheté de la viande classique : les parties arrière de la carcasse d’une bête sont, chez les juifs, impropres à la consommation. De fait, lors de l’abattage, ces parties sont écartées par le rabbin sacrificateur pour être redirigée vers le circuit traditionnel. Il arrive même que des bêtes entières soient, après examen par les rabbins, rejetées. Écouler les parties impropres à la consommation est une question de survie pour la filière casher.

2- Au-delà des problèmes liés à l’abattage industriel et au bien-être animal, les pratiques d’abattage dans le casher sont régulièrement pointées du doigt, notamment par le ministère de l’Alimentaiton (anciennement de l’Agriculture. Dans une note de la DGAL (direction générale de l’alimentation), on peut lire ce qui suit :

En abattage casher, il est à signaler que lors des égorgements des animaux, les sacrificateurs n’iraient pas jusqu’au bout de la technique (exemple : une carotide sectionnée) pour ne pas laisser de trace sur les os des animaux qui entraîne un retrait du circuit casher. Ces pratiques peu ou mal maitrisée peuvent être la cause de souffrances inutiles pour l’animal.

Cette information nous a été confirmée par différents professionnels. Du pain béni pour les associations de protection animale. Pour autant, il ne s’agissait pas de passer sous silence ce problème. D’où les déclarations remarquées de Michèle Alliot-Marie en 2008 devant un parterre de rabbins et de Brice Hortefeux déjà en 2009, puis très récemment en septembre 2010, lequel affirma lors d’un discours à la synagogue de la Victoire être mobilisé pour empêcher le vote au Parlement européen d’un projet contesté par les défenseurs de l’abattage rituel.

Aujourd’hui, alors qu’un vote au Parlement européen pourrait remettre ce travail en question en imposant un étiquetage discriminant pour l’abattage rituel, nous restons particulièrement vigilants. Vous pouvez compter sur ma mobilisation et celle des députés français au Parlement européen pour que le projet n’aboutisse pas.

Source : site du ministère de l’Intérieur – Brice Hortefeux, à l’occasion des Fêtes de Tishri – Paris, synagogue de la Victoire – lundi 6 septembre 2010.

L’impérieuse intervention du CRIF

Malgré ce soutien appuyé et public du gouvernement français, le CRIF sait que l’abattage rituel, casher comme halal, est en danger. L’islamophobie galopante, cet autre antisémitisme, qui traverse l’Europe à la faveur de coup de boutoir de l’extrême droite et de postures complaisantes des différentes droites européennes, fait le jeu des associations de protection animale, mais aussi de leurs ennemis historiques, les industriels, lesquels ont sorti l’artillerie lourde pour évincer les organismes musulmans de certification et de contrôle et imposer leur vision mercantile du halal.

L’heure est (vraiment) grave. Les juifs le savent. En 2008, le rabbin Fiszon déclarait déjà lors du Grenelle de l’animal à propos de l’étourdissement préalable : “S’il devait être imposé en France, les juifs ne consommeraient plus de viande, et ce serait une véritable catastrophe. On se trouverait dans une situation comparable à celle de la Suisse, dont les motivations de l’interdiction de l’abattage rituel en 1894 étaient plutôt destinées à limiter l’entrée des juifs sur le territoire helvétique qu’à limiter la souffrance animale.” L’urgence de la situation explique donc que le CRIF, organisme laïc, ait décidé d’affirmer publiquement sa volonté de protéger la shechita (abattage rituel juif), comme on peut le lire sur le site www.crif.org :

Protection des rites et pratiques juives à travers l’Europe. Le Board of Deputies of British Jews, en collaboration avec Shechita UK, a souligné la nécessité d’une campagne de lobbying d’urgence pour protéger la pratique de la Shechita.

Source : Crif.org

Lobby contre lobby

Cette déclaration publique du CRIF est le signe d’une grande inquiétude de la communauté juive. En 2009, le choix était plutôt à la discrétion, quand “des représentants communautaires […] se sont lancés dans un lobbying actif pour contrer les campagnes des défenseurs des animaux” (source Chiourim.org). Un lobby juif dans les couloirs de Bruxelles et des autorités françaises pour enrayer un autre lobby celui des “défenseurs des animaux”. Mme Bardot aura-t-elle le courage de le déclarer publiquement qu’elle fait face à un lobby juif ? Un lobby du reste bien utile aux consommateurs musulmans. Ajoutons qu’en France les autorités juives ont compris qu’elles ne peuvent plus se passer du halal pour sauver le casher.

Dernier point. Le 15 septembre, nouveau coup de boutoir contre l’abattage casher et l’abattage halal : Nicolas About, sénateur Union centriste, a déposé une proposition de loi “visant à limiter la production de viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement aux strictes nécessités prévues par la réglementation européenne”. Nous devrions revenir in châ’a-Llâh dans les prochains jours sur le contenu même de cette proposition de loi, que d’aucuns jugent déjà idiote. Idiote et inapplicable.

[Tweet “Abattage rituel : antisémitisme et islamophobie empêchent un débat serein.]



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (25 commentaires)

  1. youssoufayyoub    

    il me semble que l’agriculture française est en crise.je ne pense pas que les éleveurs de bovins soient pour ce projet.tout le monde est ravi quand arrive aid al adha.c’est le moment des bénéfices.
    c’est vrai qu’il ne faut pas rester passif mais que faire pour un simple citoyen.
    je ne pense pas que ce projet passera.il y aurait trop de perte financière
    mais ce n’est pas une raison de rester passif.
    allahou a’lam

    1
  2. FM    

    Salam,

    Petite info de dernière minute : Le salon international de l’élevage ( http://www.sommet-elevage.fr/visiter-conferences.html) propose deux conférences programmées qui me parraissent interessantes :

    jeudi 7 oct : 14:00 – 17:00 «Douleur chez les bovins : Impacts économiques, évaluation de son intensité, prévention et traitement»
    SIMV (Syndicat de l’Industrie du Médicament Vétérinaire et Réactif)

    et vendredi 8 : 10:00 – 12:00 «De la douleur au bien être des animaux d’élevage»
    INRA

    A voir peu etre interessant.

    FM

    2
  3. youssoufayyoub    

    salam
    voici une video très intéressante sur le rapport qu’avaient les musulmans avec les animaux
    http://www.youtube.com/watch?v=kZlHli9eq4U&feature=related

    3
  4. yousyous    

    salam
    merci pour ce très intéressant article comme à votre habitude
    wassalam

    4
  5. asma    

    Mnt que ça concerne les juifs aussi …ça va certainement changer beaucoup de choses
    malheureusement nous les musulmans nous sommes pas unis, et nous ne ne faison pas le poids ???

    5
  6. Al-Kanz    

    Asma,

    Vous agissez un peu ?

    6
  7. Adlane    

    Salam,
    @Al-kanz
    barak’Allahu fik pour cet article.
    Qu’est ce qui te permet d’avancer ceci : “Ajoutons qu’en France les autorités juives ont compris qu’elles ne peuvent plus se passer du halal pour sauver le casher.” ?
    Comment peux-tu mesurer la nécessité (ou la non-nécessité d’ailleurs) d’un lobby communautaire pour un autre ?
    A vrai dire la situation que je crains est celle qui consisterait à nous amener devant le cas suivant :
    prise en compte des intérêts du lobby casher sans prise en compte des intérêts du lobby halal.

    Adlane

    7
  8. youssef    

    bien vu adlane, c’est bien ce qui va se passer, le musulman et le halal ne sont pas les bienvenus en france.

    8
  9. Abu Ilyes    

    @youssef
    C’est le moins qu’on puisse dire.

    @asma
    “nous ne sommes pas unis”
    “nous ne faisons pas le poids”

    Faut pas être défaitiste comme ça !? :)
    Nous sommes la communauté de l’effort et de la patience :)

    Adlane

    9
  10. Slimou    

    Bonjour les amis, j’ai une petite question : Peut-on manger Casher?

    10
  11. salma    

    salam ‘alykoum
    est ce que quelqu’un connait Achahada une association de contrôle?
    barakallahu fikoum

    11
  12. ben ramdane    

    salam,
    l’union fait la force BLABLABLABLABLABLA pour les musulmans c’est ce qui nous caractérise car dans mon entourage j’essaie de les informer sur ce qui est hallal, ou même boycott de certains produits qui contiennent du porc ou gélatine animal etc.;
    c’est dur car ma MERE oui s’en fout donc dernièrement je l’ai emmenée en SYRIE ou nous avons discuté avec des musulmans et elle était choquée de voir qu’ils nous regarde nous les maghrébins sommes des …… perdus car on est plus matérialistes que les KOREICHS (famille el saoud).
    donc il faut faire un choix musulmans ou non et pas de mensonges.

    12
  13. ghalem    

    Pour l’Aid le mieux désormais est d’envoyer l’argent d’un mouton ou deux au Secours Islamique, ou dans son pays d’origine. On tuera l’animal en votre nom, qu’on distribuera à des nécessiteux et l’économie locale s’en portera mieux. Alors qu’actuellement, l’organisation catastrophique ainsi que les conditions de ventes des bêtes,sont une véritable escroquerie. Pourquoi enrichir des types qui aux prochaines élections voterons FN ? Qu’ils demandent une compensation financière à Brigitte B.

    Pour le quotidien, il convient de privilégier les boucheries arabes ou musulmanes, et ne plus acheter en supermarché de produits hallal, quitte à le remplacer par du poisson.

    Agir c’est ça.

    13
  14. oumbilel    

    salam aleikoum,

    de toute façon halal ou non, casher ou non, la viande française est devenue impropre à la consommation: vaccins, antibiotiques et autres polluants, les animaux sont des maladies sur pattes.
    le mieux, à mon avis, serait de se passer de viande jusqu’à ce que les boucheries proposent une viande halal issue de l’agriculture biologique.
    le halal est il vraiment halal quand il est cancérigène?

    14
  15. palot    

    c’est vrai c’est une bonne question es-ce qu’un musulman peut manger casher? je dirais que oui et j’avais déjà entendu une sorte de diction dans ce sens mais ce n’était qu’un dicton…
    sinon je ne vois pas en quoi ce serait gênant que certaines personnes refusent de manger casher ou halal, de même que certains veulent manger halal et être sûr à 100% que ça l’est, où est le problème?

    15
  16. Maryaam    

    Assalamou ‘alaykoum wa rahmatullahi wa barakatouh,

    Oui nous pouvons manger casher la preuve ci-dessous :

    Question : Je suis un étudiant Somalien qui étudie en Chine et je fais face à
    beaucoup de difficultés concernant l’alimentation en général et les viandes en
    particulier. Les problèmes sont les suivants :

    1. J’ai entendu dire avant l’arrivée en Chine que les animaux que les athées
    sacrifient, ou il est plus approprié de dire qu’ils les tuent, ne sont pas permis pour le
    musulman. Nous avons un petit restaurant à l’université pour les musulmans et on y
    trouve des viandes, mais je ne suis pas certain qu’ils ont été abattus selon le rite
    islamique et je doute sur cela même si mes amis n’ont pas de doute comme moi. Ils
    mangent de cette viande. Ont-ils raison ou mangent-ils quelque chose de haram
    (illicite) ?

    2. En ce qui concerne les récipients pour faire cuire l’alimentation, il n’y a aucune
    distinction entre les récipients des musulmans et les récipients d’autres gens (c’està-
    dire des mécréants). Qu’est-ce qui est exigé de moi concernant ces questions ?

    Ibrahim Alif. Ba. (Ses initiales) – étudiant Somalien

    Réponse : Il n’est pas permis de manger les animaux abattus par les mécréants à
    part les Gens du Livre, parmi les Juifs et les Chrétiens. Cela ne fait aucune
    différence si les autres sont des adorateurs du feu, d’idoles, des communistes ou
    d’autres qu’eux parmi les divers types de mécréance. Il n’est pas non plus permis de
    manger ce qui est mélangé avec leurs animaux abattus, comme le bouillon (ou la
    sauce) et autre que cela. Ceci parce qu’Allah, le Très-Haut, ne nous a permis
    aucune des viandes abattues par des mécréants, sauf la viande abattue des Gens
    du Livre, dans Sa Parole, le Puissant et Majestueux :

    ” Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise ” [sourate Al-Ma’ida : 5]

    Et leur nourriture est leurs animaux abattus, comme l’a dit Ibn ‘Abbas et d’autres que
    lui. En ce qui concerne les fruits et les produits alimentaires semblables (c’est-à-dire
    les légumes, les fruits, les grains, le poisson, et ainsi de suite), il n’y a aucun mal,
    parce qu’ils ne sont pas inclus dans l’alimentation interdite. En ce qui concerne la
    nourriture des musulmans, elle est permise pour les musulmans et d’autre qu’eux,
    s’ils (ceux qui l’ont abattu) sont vraiment des musulmans, qui n’adorent rien d’autre
    qu’Allah, ne font pas appel à un autre que Lui en dehors de Lui, comme les
    prophètes, les pieux, les morts et d’autres qu’eux parmi ceux que les mécréants
    adorent…

    Shaikh ‘Abdul-‘Azz ibn ‘ Abdullah ibn Baz

    16
  17. Maryaam    

    Désolée j’ai oublié la source :

    Source : Al-Fatawa min Kitabid-Da’wa, Vol. 1, pp. 249-251

    17
  18. Justine    

    Salâm,

    De nos jours, à quel degré les Gens du Livre pratiquent-ils leur religion ?
    Vu que leur livre a subi des altérations, quelle est vraiment la pureté de leur monothéisme ?

    Wa salâm

    18
  19. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Maryaam

    J’ai laissé votre commentaire, mais normalement je ne tolère pas les copier-coller. Le mieux, c’est de mettre un lien direct vers le site où se trouve le texte que vous publiez. Barakallahu fik pour votre compréhension.

    19
  20. Maryaam    

    @ Al Kanz

    Wa ‘alaykumu salam wa rahmatullahi wa barakatuh,

    Amine wa fik al barakah. C’est noté incha Allah je ne ferai plus de copié-collé je vous présente mes excuses je ne le savais pas.

    20
  21. Maryaam    

    @ Justine

    Wa ‘alayki salam,

    Dans la fatwa le sheikh a répondu selon le coran et la sunnah mais je rejoins tes propos et suis entièrement d’accord avec toi.

    21
  22. Kyle Butler    

    Justine >> Dans le Coran, il est explicitement écrit que c’est licite tout comme cela est noté dans la fatwa. Or à l’époque du Prophète, les dogmes chrétiens et juifs étaient bel et bien établis. Les conciles qui fixent les bases du dogme chrétien (au hasard, Nicée et Ephèse) ont déjà eu lieu bien que des changements notoires continueront à advenir. Pour les juifs, ça doit être du même ordre mais j’ai pas de faits sur ce coup.
    Donc pour la viande égorgée par un juif qui connaît sa religion et qui sacrifie selon ses propres règles, j’ai rien contre: bien que leur foi soit erronée, on est bien en train d’égorger la bête au nom du même Dieu.
    Dans le cas des chrétiens, c’est très différent: beaucoup n’ont de chrétien que le nom et une foi trop édulcorée. Quand ils égorgent, ils ne le font avec une quelconque soumission à leur Seigneur. Donc non, ça marche pas pour moi. D’ailleurs, ça marche pour personne.
    Evidemment, ça n’engage que moi.

    :)

    22
  23. Aminov    

    Salam à tous,
    L’islam est devenu une réalité en France et les musulmans français doivent garder cela dans leur esprit en permanence, vous avez de quoi négocier grâce à Allah, le consommateur musulman est de plus en plus convoité par les entreprises françaises. Il vous faut surtout savoir mettre en avant quelques menaces médiatisées de temps à autre, notamment le fait de s’abstenir de manger de viande si l’on interdit la filière Halal et faire des appels à la communauté pour les préparer. Il faut que les autres sachent qu’un musulman ne plaisante pas avec les préceptes de sa religion.
    Courage mes cher frères et soeurs, le combat à lequel vous êtes invités est un combat d’existence (Etre ou ne pas être).

    23
  24. L’UMP fait retirer en catimini la loi contre l’abattage rituel    

    […] projet [d'étiquetage de la viande issue de l'abattage rituel] n’aboutisse pas » (voir Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying). Promesse tenue, mais pas au niveau européen, mais chez nous, ici en […]

    24
  25. Marine Le Pen s'en prend au halal, mais craint le casher    

    […] Cette réalité incontestable, ces faits irréfragables que Marine Le Pen ne peut ignorer, puisqu’elle affirme avoir été approchée par Brigitte Bardot, spécialiste de la question, sont particulièrement gênants. Il ne faut les évoquer. Les opposer à Madame Le Pen abîmerait sa croisade anti-halal et l’obligerait à, non plus s’en prendre uniquement à la viande halal, mais à s’indigner bien plus encore du cas de la viande casher. Impossible, car 1) la polémique serait dénaturée, les musulmans ne seraient plus cette cible idéale, 2) s’en prendre aux juifs comme elle s’en prend aux musulmans serait suicidaire. Médiatiquement et politiquement. D’autant que le CRIF s’inquiète particulièrement depuis 2010 des menaces sur l’abattage casher (voir Abattage casher : le CRIF appelle au lobbying). […]

    25

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE