Démontage de la boîte noire ACN (2)

Par Al-Kanz

Après ACN : la fable du renard, du pigeon et de l’opportunité (1), voici la seconde partie de l’article sur ACN. Par Marwan Muhammad

Après ACN : la fable du renard, du pigeon et de l’opportunité (1), voici la seconde partie de l’article sur ACN. Par Marwan Muhammad

En plus de tout ce qui a été dit et écrit par les juristes et journalistes à propos d’ACN, en analysant leur système de commissionnement, le détail de leur contrats qui font peser toute la responsabilité sur les maillons d’ACN plutôt que sur l’entreprise, et que vous pourrez retrouver en grande partie sur le site http://www.carbonne.com, j’aimerais partager ici quelques remarques de bon sens sur l’angle socio-économique d’ACN en réponses à des phrases classiques de la part de membres zélés de l’organisation :

1) « ACN vend des services et n’est pas pyramidale »
ACN prétend vendre des téléphones. Seulement, quand un vendeur ACN se lève le matin, son objectif principal est de convaincre d’autres personnes de rejoindre ACN, plutôt que de se concentrer sur la vente de téléphones. Par ailleurs, les membres d’ACN sont comme les maillons d’une chaîne quand il s’agit du paiement des commissions, semblables aux éléments d’une suite numérique : cela veut dire que quand un maillon a une stimulation particulière du fait du système de commissions, les maillons suivant ressentent là même chose et ont le même objectif. Il est donc faux de dire que c’est en vendant des téléphones qu’on devient riche chez ACN. Le commissionnement de premier échelon aboutit à des salaires minables et n’est pas suffisant. C’est donc en incluant d’autres vendeurs qui incluent d’autres vendeurs qu’on se construit un réseau de sous-vendeurs suffisamment large pour bénéficier de leurs ventes et surtout de leurs parrainages. L’activité principale est donc plutôt le démarchage de cibles qu’on essaie de convaincre de rejoindre ACN, et non la vente de téléphones.

2) « ACN, c’est comme un KFC franchisé »
Toi mon cher, tu as mal révisé l’argumentaire que ton chef de secteur t’a refilé. Quand le manager du KFC se réveille le matin, son objectif est de vendre des ailes de poulet (halalement douteux), pas de convaincre son cousin, sa maman, son voisin de convaincre d’autres personnes de convaincre d’autres personnes… de vendre du poulet.

3) « ACN est une grande entreprise qui bénéficie du soutien de milliardaires comme Donald Trump »
ACN France n’est pas plus grande qu’une PME de taille moyenne. Elle n’accepte pas de communiquer ses chiffres comptables et elle n’est en rien comparable aux grandes entreprises de télécom qu’elle prétend concurrencer. As-tu déjà reçu un appel d’un cousin travaillant chez SFR ou Free tentant désespérément de te convaincre de payer 477 euros pour venir travailler avec lui ?

Les sites des entreprises de télécom parlent en général de… télécom. Le site d’ACN, lui, parle essentiellement de « l’opportunité ACN ». C’est donc que :

– soit l’équipe marketing d’ACN n’est pas très douée et se trompe de discours en mettant en avant « l’opportunité » plutôt que le prétendu service de l’entreprise.
– soit l’activité réelle d’ACN consiste à être un système d’inclusion pyramidale qui vend en bout de chaîne un hypothétique service pour contourner l’interdiction de ce genre de structures en France.

Par ailleurs, Donald Trump, milliardaire américain, s’achète et se vend comme n’importe quel acteur pour tourner des pubs et « soutenir une entreprise florissante ». Ça n’est donc clairement pas un gage de quoi que ce soit, encore moins de sérieux et de fiabilité, pas plus que les sérums anti-âge au rétinol B6 ne vont rendre à des vieilles bourgeoises leur jeunesse perdue…

4) « J’ai une bonne chance de réussite avec ACN »
Laissons de côté les considérations religieuses, sociales et humaines pour nous concentrer sur les chiffres si tu veux bien : si le poste que tu vises (celui qui te permettra de toucher 8 000 euros et de louer la R8) est celui de la personne qui est 4 échelons au dessus de toi dans la pyramide. Si ça lui a pris 2 ans d’atteindre ce « poste » (ça me fait bizarre au passage d’utiliser ce terme comme si un réel travail était effectué) et qu’il a en dessous de lui 300 pigeons « partenaires », ça veut dire qu’en fait, le deal qu’on te propose c’est de payer 477 euros aujourd’hui et te défoncer pour avoir une chance sur 300 de gagner 8000 euros/mois dans 2 ans.

Dis moi, peut-être que tu pourrais suggérer à ACN de faire un partenariat avec la Française des jeux, ça serait plus réaliste…

Détruire ce qu’il y a de plus précieux
Cet article devait être écrit il y a déjà 6 mois, mais je me disais à chaque fois « pense aux frères pour qui c’est la seule porte de sortie » face à la délinquance ou à la difficulté de vivre dans une société française où on nous ferme les portes, on nous insulte dans notre dignité, dans notre couleur, dans notre foi. C’est quand j’ai réalisé les ravages qu’ACN peut produire dans la vie de nos jeunes frères et de nos sœurs que j’ai décidé d’en parler, parce que pour moi la souffrance de l’immense majorité dépasse de loin la réussite matérielle des quelques tchatcheurs sans scrupules qui passent aux échelons supérieurs et profitent de la faiblesse et de la naïveté des autres.

Pour la plupart des « perdants », ACN se solde par 477 euros de perdus, des mois d’énergie et d’efforts jetés en l’air, des amitiés cassées, parfois des liens familiaux brisés, des espoirs réduits à néant et la perte de confiance. Et dire que c’est un ami ou un membre de la famille qui les a attirés dans cette galère…

Notre jeunesse est pleine d’énergie, d’idées, d’envie et, quoi qu’en disent les médias dominants, d’innocence derrière des gestes et des attitudes qui ne l’avouent pas. A mes jeunes frères et sœurs qui seraient tentés de rejoindre les rangs d’une organisation comme ACN, je dis qu’ils valent mieux que ça et qu’ils doivent trouver des moyens plus constructifs d’exprimer leur talent et leur créativité. A ceux qui y sont déjà, je suggère un sérieux examen de conscience (ainsi qu’à moi-même, prescrit 5 fois par jour au minimum).

A nous tous, je dis que nous partageons la responsabilité de ce qui se produit et que si nous voulons que nos jeunes évitent de se retrouver dans ce genre d’impasses, il faut leur donner les moyens de réaliser leurs projets.

Puisse Allah faire de nos épreuves des causes d’entraide entre nous et nous accorder une réussite meilleure encore. Amine.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Kapêka    

    Salam Aleykom

    Ca ressemble à la patate chaude qu’on lance à l’autre pour s’en débarrasser et ainsi de suite

    1
  2. Yacine    

    Allah i hafdek pour cet article, (Et L’article qui le précède !)

    il est très très très réaliste de la situation dans laquelle nos frères et soeurs s’embarquent ou veulent nous embarquer ou veulent s’embarquer !

    Qu’Allah nous guide, et qu’Il nous montre la voie de la droiture. Amine. :))

    Wasalam

    2
  3. AAMIHASSEN    

    Allah te bénis mon frère pour cette article sur une des plus grosse carotte donner pour nos frères et sœurs et même les plus pieux soubhan Allah des imams que g due batailler pour dire ca sent l ‘arnaque mais en vain ,enfin alhamdoulillah ils ont fini par perdre les 477euros et pleurer de chagrin . Aamihassen qui vous aime fi Allah et qui vous remercie de votre soutient pendant le sursit de l,ange de la mort car il m,a dit qu,il allait revenir sans faute mais je ne sait pas quand !!wassalamou aliekoum

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE