Le CBSP vous remercie

Par Al-Kanz

Le 10 mars dernier, les locaux du CSBP (comité de bienfaisance pour la Palestine) étaient saccagés. Youcef Benderbal, responsable communication de l’ONG, revient sur cet événement pour remercier toutes celles et tous ceux qui ont témoigné de leur solidarité à l’égard du CBSP. Les locaux du CBSP Paris vandalisés en mars 2011 Chers(es) Amis(es), Suite […]

Le 10 mars dernier, les locaux du CSBP (comité de bienfaisance pour la Palestine) étaient saccagés. Youcef Benderbal, responsable communication de l’ONG, revient sur cet événement pour remercier toutes celles et tous ceux qui ont témoigné de leur solidarité à l’égard du CBSP.

Les locaux du CBSP Paris vandalisés en mars 2011
CBSP vandaliséCBSP vandalisé

Chers(es) Amis(es),

Suite au saccage de ses locaux parisiens survenu le 10 mars dernier, le CBSP reçoit de nombreux messages de soutien et de sympathie.

Le CBSP tient à remercier très chaleureusement tous ceux et celles qui nous font part de leur solidarité.

A ce titre, nous souhaitons rendre un hommage appuyé aux hommes et femmes qui déploient des efforts louables et inlassables en faveur du peuple palestinien.

L’immense tragédie vécue par ce peuple digne et courageux nous interpelle tous en tant qu’êtres humains au-delà des frontières, au-delà des convictions…

Nous sommes complètement indignés à l’idée que l’action strictement humanitaire que nous menons fasse l’objet de toutes sortes d’attaques. Leur récurrence nous amène à évoquer clairement les points essentiels sur lesquels se fonde notre activité qui semble tant déranger. Dès lors, quelques précisions s’imposent…

Notre incompréhension est d’autant plus vive que nous œuvrons au nom des valeurs, au nom des principes face à des violations massives et des crimes graves : blocus, mur, colonisation, bombardements, massacres, spoliation, expulsion…

Pour la énième fois, le CBSP rejette avec la plus grande fermeté les accusations et autres soupçons visant à discréditer son action y compris lorsqu’il participe à de grandes initiatives internationales, pacifiques et humaines comme la Flottille de la Liberté sauvagement attaquée en mai 2010 dans les eaux internationales par les commandos israéliens.

Près d’un an après cette agression sanglante et meurtrière, a-t-on découvert de dangereuses cargaisons à bord de nos bateaux lesquels furent inspectés, un par un, de fond en comble ? En fournissant des centaines de maisons préfabriquées, le CBSP s’est pleinement investi dans cette campagne d’envergure mondiale menée au profit de la population assiégée et traumatisée de la bande de Gaza.

Un blocus tellement intenable que l’acheminement de l’aide humanitaire par voie maritime avait été encouragé par un haut fonctionnaire de l’ONU. Rappelons également que neufs pacifistes turcs ont été froidement assassinés à bout portant. La notion de « terrorisme » utilisée à tout va, ici et là, s’applique avant tout à ceux qui tuent et non pas à ceux qui aident !

Les seules choses et non des moindres que le CBSP finance en toute transparence, hier comme aujourd’hui, sont la vie et l’espoir lorsque d’autres sèment la mort et le chaos. Au quotidien, tout au long de l’année, nous apportons chaleur et réconfort à des milliers de Palestiniens : hommes, femmes, enfants et personnes âgées qui subissent sans cesse les pires atteintes. Atteintes qu’il n’est pas besoin de détailler ici.

Nous n’appartenons à aucun mouvement palestinien et n’entretenons aucune relation avec quelque parti que ce soit. Nous cesserons de le répéter (à qui veut bien nous entendre) : le CBSP est un facteur de paix et non un vecteur de haine.

Depuis 1990, nous ne faisons qu’accomplir notre devoir en répondant, du mieux que nous pouvons, à une profonde détresse connue de tous et qui apparaît au grand jour.

Aujourd’hui plus que jamais, le CBSP réitère avec force son engagement auprès des Palestiniens vivant dans des situations des plus dramatiques sur fond de misère et de chômage.

Fidèle à sa vocation humanitaire, le CBSP se tient à leurs côtés en leur apportant un soutien entier dans des domaines aussi importants que la santé, l’éducation ou bien encore le développement économique.

C’est ainsi qu’en 2010, le CBSP a engagé plus de 7 millions d’euros pour financer la réalisation de nombreux projets et programmes au profit des populations de la bande de Gaza, de la Cisjordanie, et de celles vivant dans les camps du Liban et de Jordanie.

Aussi remercions-nous de tout cœur l’ensemble de nos donateurs qui nous donnent les moyens d’agir pour atténuer les souffrances. Leur confiance et leur fidélité nous encouragent à poursuivre notre mission pour la dignité et l’espoir avec encore plus de détermination.

Au nom du peuple palestinien, nous leur exprimons toute notre gratitude pour le dévouement et la générosité dont ils font preuve envers les plus vulnérables.

En dernier lieu, le CBSP demande expressément aux autorités de notre pays de punir sévèrement les auteurs de tels faits afin de mettre fin aux attaques dont sont victimes bon nombre d’associations solidaires du peuple palestinien.

Il est tout à fait inadmissible qu’en France, la solidarité qui s’exprime avec le peuple palestinien soit menacée d’une façon ou d’une autre. Elle doit être au contraire protégée et respectée au même titre que le soutien apporté lors de toute tragédie humaine. Il est grand temps de cesser de criminaliser la solidarité avec le peuple palestinien à la lumière des révolutions populaires arabes actuelles !

Ensemble, continuons de bâtir un monde plus juste et plus fraternel !

Avec nos plus chaleureuses salutations,
Youcef Benderbal
Responsable communication

PS : Vous trouverez ci-dessous le détail des précédentes attaques dirigées contre notre ONG ainsi que les photos qui s’y rapportent.

En 1997, la première agression s’est produite dans les anciens locaux du CBSP qui se trouvaient dans le 9ième arrondissement de Paris. En pleine journée, cinq à six individus non cagoulés agressent sauvagement le directeur qui est seul ce jour-là. Ils s’acharnent sur lui et lui portent des coups violents. Des étoiles de David et les lettres GSC (pour Groupe Sioniste de Combat) sont taguées sur les murs. Les agresseurs se réclament de ce groupe et affirment se venger de l’attentat qui a eu lieu à Jérusalem la même année. Aucun d’entre eux ne sera retrouvé. Le directeur sera hospitalisé et subira une opération. Sa plainte sera classée sans suite…

En 2002, quelque temps après avoir déménagé, plusieurs tags ont été inscrits sur la devanture de notre nouveau local et sur les murs extérieurs. A cette époque, il y avait une forte mobilisation suite à l’horrible massacre de Jénine. A quoi il faut ajouter les appels et courriers pleins de haine et d’insultes que nous ne comptons plus ainsi que les campagnes virulentes de diffamation à notre égard qui se règlent au Tribunal.

Dégradations de 2002
CBSP vandaliséCBSP vandalisé

Visitez le site du CBSP : www.cbsp.fr



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE