A Noël, SFR pense à Ali

Par Al-Kanz

En 2009, la Société générale aidait Ali. En 2011, c’est SFR qui pense à Ali qui doit – du verbe devoir – fêter Noël. Et pourquoi que ça pourrait pas être le cas ? Y a bien des sacrifices de mouton de l’aïd à l’occasion de la messe de Noël et des hosties distribuées à […]

En 2009, la Société générale aidait Ali. En 2011, c’est SFR qui pense à Ali qui doit – du verbe devoir – fêter Noël. Et pourquoi que ça pourrait pas être le cas ? Y a bien des sacrifices de mouton de l’aïd à l’occasion de la messe de Noël et des hosties distribuées à Shabbat dans les synagogues de France, non ? Non. Ah. Bon pas grave. Il paraît qu’il faut coûte que coûte fêter Noël, les guirlandes, le champagne halal et toussa. Et sus aux gens pas ouvert.

A Noël, SFR pense à Ali

(merci Karim)



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE