Mosquée de Nice : nouveau camouflet pour Estrosi… qui s’acharne

Par Al-Kanz

L’institut En-Nour ne fermera pas, a décidé le préfet. Le maire de Nice s’acharne.

Nouveau camouflet pour Christian Estrosi, en guerre depuis plusieurs années contre la mosquée En-Nour, qu’il souhaite mordicus exproprier malgré une situation administrative et légale parfaitement en règle.

Marri d’avoir été désavoué en mai 2018 par Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice, qui classa sans suite une enquête sur le financement du lieu de culte, le maire de Nice choisit de poursuivre sa croisade en lançant en octobre dernier une nouvelle procédure contre le lieu de culte.

Lire – Mosquée En-Nour de Nice : désaveu judiciaire pour Christian Estrosi

C’est cette dernière procédure que Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes, a décidé de rejeter, a-t-on appris ce lundi 21 janvier. Un précédent signalement en février 2017 connut le même sort.

La mairie de Nice avait deux mois pour faire appel : sans surprise, Christian Estrosi remet une pièce dans la machine, indique aujourd’hui le quotidien 20 minutes.

Précision : Christian Estrosi tient absolument à remplacer la mosquée En-Nour par… une crèche. Nice, ce village qui manque cruellement d’espaces.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE