Manuscrit arabe : avez-vous déjà vu de telles annotations ?

Par Al-Kanz

Ceci n’est pas le texte.

Tout le monde sait ce qu’est une note de bas de page, ce commentaire que l’on insère, au choix, au bas de la page d’un livre, à la fin d’un chapitre ou à la fin d’un bouquin.

Mais combien savent ce qu’est une glose ? Nous pouvons consulter la définition que donne le dictionnaire Larousse : “Annotation très concise que contiennent certains manuscrits entre les lignes ou en marge et visant à expliquer au lecteur un mot ou un passage jugé obscur.”

Nous pouvons aussi regarder l’image ci-dessous, publiée sur Twitter par Ahab Bdaiwi, professeur de philosophie arabe et médiévale en Grande-Bretagne.

Il s’agit, on l’aura compris, d’une page tirée d’un manuscrit arabe ; page plutôt insolite pour un lecteur du XXIe siècle. Et pour cause ! Comme l’indique le professeur Bdaiwi, le texte à proprement parler de cette page se résume en tout et pour tout à seize lignes. Tout le reste n’est que commentaires, notes.

Voici le texte encadré en rouge. Soit un quart de la page. Et trois quarts de commentaire. Surprenant, n’est-ce pas ?

arabic manuscrit

En arabe, la glose se dit “الحاشية” (al-hachiya), nous précise Mounir, lecteur d’Al-Kanz.

Si vous appréciez ce type de sujet insolite, nous vous invitons à lire l’article de Frédéric Kaplan, professeur à l’école polytechnique de Lausanne en Suisse : L’origine médiévale de l’hyperlien, des pointeurs et des smileys.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.