spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Ecoutez comment l’adhan est psalmodié dans différents pays

Dans la même catégorie

Tous les jours, cinq fois par jour, l’adhan retentit dans toutes les mosquées du monde. Il s’agit d’un appel à la prière par lequel le muezzin, le fidèle préposé à cette tâche, invite les croyants à se rendre à la mosquée pour la prière en commun.

Dans les pays musulmans, l’adhan fut longtemps scandé depuis un minaret. Désormais, technologie oblige, il suffit de se tenir debout devant un micro, les hauts-parleurs se chargent de diffuser l’appel à l’extérieur de la mosquée.

L’adhan en français

« Dieu est le plus grand (à dire quatre fois)
J’atteste qu’il n’y a de divinité (digne d’être adorée) qu’Allah (deux fois)
J’atteste que Muhammad est le Messager d’Allah (deux fois)
Venez à la prière (deux fois)
Venez au salut (deux fois)
Dieu est le plus grand (deux fois)
Il n’y a de divinité (digne d’être adorée) qu’Allah » (une fois)

Le texte même de l’adhan est identique, standard, partout dans le monde. En revanche, sa psalmodie peut différer d’une contrée à une autre, au point qu’il est possible, à l’oreille, de deviner le pays du muezzin.

Lire – L’art de l’adhan : les multiples mélodies de l’appel islamique à la prière

Dans la vidéo qui suit, un homme est invité à réciter l’adhan respectivement à la manière des muezzins de :
– La Mecque (Arabie saoudite)
– Médine (Arabie saoudite)
– l’Inde
– l’Indonésie
– l’Egypte
– le Bangladesh

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles