Intoxication au plomb : l’Australie interdit l’importation de tajines marocains

Par Al-Kanz

Le gouvernement australien a décidé d’interdire l’importation de tajines marocains.

Intoxication au plomb : l'australie interdit l'importation de tajines marocains

Alors qu’en France des centaines de milliers de personnes continuent à utiliser les assiettes dites « Taos » (voir notre billet : Manger peut tuer. Tout au moins dans ces assiettes Taos dont raffolent les mamans) et des tajines recouverts de peinture au plomb, le gouvernement australien a décidé d’interdire tout bonnement l’importation de tajines marocains.

Mise en garde ministérielle

Les tajines marocains font une nouvelle fois parler d’eux. Cette fois, c’est en Australie qu’ils défraient la chronique. La ministre de la Consommation a en effet décidé d’interdire l’importation et la vente de ces ustensiles traditionnels du fait de leur teneur excessive et dangereuse en plomb et en cadmium. Fin février 2008, les autorités gouvernementales mettaient publiquement en garde les consommateurs australiens contre l’utilisation des tajines. Quelques jours plus tard, des analyses révélaient que le problème était plus étendu et qu’il concernait aussi d’autres ustensiles en céramique vernis (des assiettes Taos ?).

100 fois plus de plomb que la normale

Alors que le taux de plomb maximal admis est de 7mg/l, deux tajines analysés par un laboratoire ont révélé une teneur en plomb atteignant pour l’un 1 000 mg/l et pour l’autre 900 mg/l. Soit plus de 100 fois le taux autorisé. Ce qui représente un danger direct pour les consommateurs, puisque, avec de tels niveaux, le risque de contamination des aliments est très élevé.

C’est pourquoi les autorités australiennes, qui prennent très au sérieux les risques sanitaires liés à l’exposition au plomb, ont décidé non seulement d’interdire la vente de ces tajines mais encore de punir d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 dollars australiens tout contrevenant. Les consommateurs ont été par ailleurs appelés à ramener les tajines qu’ils avaient pu acheter dans leur magasin et à consulter leur médecin traitant. Femmes et enfants ont été particulièrement visés, puisque très exposés aux méfaits du plomb.

assiette Taos peinture au plomb
Assiette Taos

Et en France ?

En France, hormis quelques études savantes diffusées dans un cercle confidentiel (voir notre billet : Tajine et khôl au plomb : 18 mères et leur nouveau-né intoxiqués) et nos précédents articles sur les assiettes Taos et le khol, rien ne semble être fait pour avertir les consommateurs des dangers qu’ils encourent. Il est pourtant urgent de mener d’autres études plus précises, et le cas échéant de lancer des campagnes d’information et de sensibilisation. La prise en compte de ce qui pourrait s’avérer être une catastrophe sanitaire s’impose absolument.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), a bien été contactée, notamment par Nourra, webmaster du blog Mamans musulmanes. Hormis une réponse sans grand intérêt (voir ici : Danger des assiettes Taos : la DGCCRF répond), rien de neuf depuis quatre mois. De même, si un agent de la DGCCRF a indiqué au téléphone, à un autre lecteur d’Al-Kanz, avoir pris note de cette information, les assiettes Taos continuent à se vendre comme des petits pains et les risques pour la santé des consommateurs sont plus que jamais présents.

Rappelons à toute fin utile les effets dévastateurs du plomb sur la santé.

Les effets du plomb sur la santé

Lorsque l’intoxication est légère, les symptômes permettent rarement de conduire au diagnostic de saturnisme. Avec l’augmentation du taux de plomb dans l’organismes, les symptômes suivant apparaissent :

* Nausées, vomissements, diarrhées/constipation, maux de tête, avec fréquente perte d’appétit et de poids ;
* Apparition d’un goût métallique dans la cavité buccale, éventuellement suivi dans les cas d’intoxication forte d’apparition d’un liseré grisâtre ou bleuâtre sur les gencives, dit « «liseré de Burton » » (très rare chez le jeune enfant, plus fréquent chez l’adulte gravement intoxiqué).
* Douleurs abdominales (dites « coliques de plomb ») ;
* Troubles neurologiques, avec réduction des capacités cognitives (difficulté de concentration, trouble de la mémoire), fatigue et comportement léthargique ou au contraire hyperactivité ;
* Irritabilité ; c’est un symptôme qui a d’abord été constaté en milieu scolaire chez les enfants des régions ou familles exposées. Mais certains auteurs estiment qu’il a été sous-estimé chez l’adulte.
* Insomnie ;
* Retard de développement mental chez l’enfant, avec séquelles irréversibles si l’intoxication a concerné l’embryon, le fœtus ou le jeune enfant ;
* Troubles psychomoteurs : Le plomb affecte les systèmes nerveux central et périphérique, d’abord de manière totalement indolore. Un des premiers signes d’atteinte périphérique (neuropathie chronique) étant une faiblesse des muscles extenseurs de la main (qui apparaît après quelques semaines d’exposition). Si l’exposition perdure ou est élevée, des douleurs articulaires apparaissent, puis une Paralysie éventuelle des membres ;
* Anémie
* Dysfonctionnement des reins ;
* Hypertension artérielle ;
* Stérilité masculine ;
* Perte auditive ;
* Hyperuricémie (élimination urinaire excessive d’acide urique);
* Cancers (induit par certaines formes chimiques du plomb);
* Coma puis mort, généralement provoquée par une encéphalite.

Source : Le saturnisme – Wikipédia

Edit 15:10 : voici ce que l’on peut trouver sur le site du syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs

Traces de plomb dans les produits en céramique

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) nous informe de la présence de plomb dans certains produits en céramique.

Ces produits peuvent avoir été distribués sur le marché.

Produits concernés :

Produits en céramique (se référer à l’image jointe) :

– assiette à tajine (droite sur la photo) : 13,6 mg de plomb/l -non conforme- (le couvercle de cette assiette est conforme),

– Petits plats (centre de la photo) : Sont concernés par 3 résultats :

6,25 mg de plomb/l ; 9,83 mg de plomb/l et 4,07 mg de plomb/l – non conformes-

– Aucun résultat fourni quant au plat à couscous.

Description du Produit : modèle « BELEM »

Aspect du produit : Voir l’image jointe

Date de des prélèvements : le 7 décembre 2006

Centre d’analyse : Institut scientifique de la Santé Publique de Bruxelles

Personne affectées : Aucune

N° des lots :

Tajine – EAN 3569912865833

Assiette à salade : EAN 3559912862865826

Petits plat : EAN 3569912865802

Plats à couscous : EAN 3569912865765

Pays d’origine : France

Producteur : inconnu

Exportateur : BEL LUX Dynamis – ZA Le champ de Puits – 59970 Vicq, France

Distributeur : Supermarchés Carrefour Belgique

Le distributeur Carrefour a procédé à un rappel de tous les services à tajine du modèle « Belem » pour plus de sécurité.

Ces produits peuvent ne pas avoir été introduits sur le marché français, cependant,les professionnels sont invités à la plus grande vigilance .Ils sont tenus de prendre les mesures d’auto-contrôle à l’égard de produits de même origine.

Ce dossier est suivi à la DGCCRF par le Bureau C2 Sécurité et réseaux d’alerte Responsable du dossier : GAQUEREL SANDRINE Tél : 01 44 97 23 79 Fax : 01 44 97 24 86 Mél : c2@dgccrf.finances.gouv.fr

Crédit photo : Omer Simkha – Flickr



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (8 commentaires)

  1. Ali    

    salam alaykoum
    il faudra promouvoir d’avantage la poterie marocaine purement produite de terre et non vernis et c’est elle la plus authentique,pas tout ce qui vient du maroc est nocif

    1
  2. Abdelmalek    

    Salam aleikoum,

    ne pourait on pas trouver des traces de plombs, hormis dans la peinture ou le vernis directement dans la terre cuite ?

    Salam aleikoum,
    AbdelMalek

    2
  3. zorglupos    

    Bonjour,
    à propos de la  »poterie Marocaine » y a t il intention de nuire ??? parce que mélanger le TAOUS d’oigine CHINOISE et immité avec les memes procédés en ESPAGNE et ailleurs, introduit au Maroc à TRAVERS les présides de Ceuta et Melilla en contrebande ….. avec la poterie Marocaine initialement faite non pas avec des pentures imprimées et des vernis (le TAOUS Chinois) mais émaillée…… c’est nuisible pour le Maroc.
    Avez vous vu les articles interdits en Australie sont t ils d origine Marocaine ou simplement étant passés par le Maroc………. Vous vous targuez de qualités morales il vous incombe donc d etre plus rigoureux sur vos ecrits.
    Bon week end

    3
  4. Al-Kanz    

    Bonjour,

    On ne se targue de rien du tout. Si vous avez des précisions, des compléments d’information ou encore un correctif sérieux à apporter, faites donc.

    4
  5. mostafa    

    Il vaut faire la différence entre les tajines taos industriels importé ou fabriqué dans des usines, et les tajines traditionnels fabriqué par des artisans, bon qlq artisans peuvent utiliser des peintures d’origine chimique, dans ce cas il suffit de prendre des tajines non traité par des produits chimique

    5
  6. Al-Kanz    

    Mostafa, en pratique, comment faire pour faire cette distinction ?

    6
  7. Peinture au plomb : vérifiez vos assiettes de style "Taos"    

    […] Lire – Intoxication au plomb : l’Australie interdit l’importation de tajines maroc… […]

    7
  8. Nadia    

    De la peinture au plomb à la place de la céramique??

    8

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE