Non halal : le bras d'honneur de KFC

Par Al-Kanz

Plutôt que de faire amende honorable, KFC, qui commercialise sous l’étiquette halal depuis des années les poulets non halal Doux, s’enfonce dans le déni et continue de se moquer des consommateurs musulmans… qui ne trouvent pas grand chose à redire.

Pendant des années, KFC a affirmé à ses clients que les poulets étaient halal, comme aujourd’hui Quick affirme que les viandes vendues dans les huit Quick convertis au halal le sont. Les restaurants du roi du poulet, surtout ceux situés dans des villes où les populations musulmanes et/ou d’origine africaine sont importantes, faisaient tous les jours le plein. Le ventre musulman ayant des raisons que la raison ne voulait voir, de très nombreux clients se sont contentés d’un vulgaire certificat de conformité, incompréhensible pour le consommateur lambda, mais rassurant car comportant la mention « halal ».

Des musulmans contraints de se rendre à l’évidence

Le déni était tel que toutes les mises en garde n’ont eu guère d’effets sur nombre de clients musulmans. Un déni aussi grand que la douche froide d’octobre 2009, lorsque Libération annonçait que la chaîne M6 avait censuré un reportage prouvant que les poulets Doux, commercialisés chez KFC, ne sont pas halal. Il devenait alors impossible aux musulmans de continuer à mettre de côté leurs principes islamiques, notamment celui qui veut que, dans le doute, on s’abstient. Le buzz a été énorme, les musulmans ont déserté les restaurants KFC, mais peu de consommateurs se soucient du fait que KFC continue d’alléguer que ses poulets sont halal. On ne mange plus chez KFC, mais on accepte de continuer à être pris, au vu et au su de tous, pour des courges. Car c’est bien là que le bât blesse.

Mépris des consommateurs musulmans

KFC, et avec lui le groupe Doux, sait pertinemment qu’une énorme épée de Damoclès est en passe de lui tomber dessus. Pourtant, plutôt que de faire amende honorable, c’est la fuite en avant. Dernière action en date : après l’achat des mots-clé « KFC halal », en octobre dernier, le roi du poulet a acheté les mots-clé « certification halal ». Joli bras d’honneur aux musulmans.

certification halal KFC

Heureusement qu’il y a les musulmans britanniques pour sauver l’honneur. Leur menace de boycotter KFC aura peut-être des conséquences jusqu’en Arabie saoudite où les poulets Doux non halal nourrissent, entre autres, les pèlerins de La Mecque. Autre scandale qui ne semble pas déranger les bons petits musulmans de France, si français, trop français.

Source et crédit photo Une : News of the World



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (9 commentaires)

  1. Abou Emna    

    Salam aleycoum

    Baraka Allaho fik pour l’article

    1
  2. Sophia    

    salam alikoum,
    Selon vs que pourrait on faire contre eux à notre niveau??

    2
  3. Jahvik    

    Salam ‘alaykum frère Al Kanz

    Dans la citation « Autre scandale qui ne semble pas déranger les bons petits musulmans de France, si français, trop français. », qu’est-ce que tu entends pas « si français, trop français » ?

    Barakullahufik.

    3
  4. Abou Emna    

    Salam aleycoum,

    Beaucoup de chose à faire, croyez moi,
    Ne pas consommer chez eux, prévention autour de nous …

    4
  5. bidar    

    Certification Halal pour KFC
    Alors la c’est de plus en plus grave, Je travaille toujours sur ce dossier et je vous donnerai le fruit de mon travail bientot car si KFC prétend que son poulet est halal c’est grace a ce fameux certificat de chez AFCAI avec comme on l’a vu dans le reportage son president et ses salariés fantomes.
    J’avais signalé lors d’un precedant article qu ‘une des anciennes secretaires m’avait dit qu il s’agissait que d’une petite societe.
    Je me pose meme la question s il existe des controleurs ce serait interessant de le savoir car generalement ce genre d’association preferet que ce soit l’abattoir qui paye les « controleurs ». Il reste donc que du travail administratif fait par les deux secretaires envoyer des certificats aux clients.

    5
  6. Elsevillano    

    @Abou Abdillah Merci pour vos propos courtois et argumentés.

    Je n’ai pas forcément vos sources et vos connaissances pour vous répondre point par point. Et je vous dirais ceci;

    Il y a bien longtemps que les pays du golf ont perdu leur crédibilité lorsqu’ils confrontent l’Islam avec la réalité.

    En effet s’il on prend l’exemple de Doux, se qui est reproché à ce groupe c’est justement qu’il n’est pas transparent lorsqu’il s’agit de démontré si son poulet est halal ou pas. Ainsi l’Arabie Saoudite par exemple ne va pas s’embêter à contrôler de manière rigoureuse si la viande correspondra à leurs critères de qualité.

    Pour vous, l’abattage mécanique est permise par l’islam. Venez dans un abattoir et comparez avec un abattage traditionnel et je pense que votre point de vue changera sensiblement.

    Au fond le problème, c’est pourquoi nous musulmans devons manger Halal, c’est à dire nous impliquer directement pour égorger un animal au nom d’Allah? Pourquoi devons nous embêter à suivre un tel rite coûteux en temps, en argent et en palabre (Bismilah)? N’étant pas un savant, je dirais juste la chose suivante;
    Lorsque que l’on égorge un poulet ou un mouton, on prend la vie d’un être vivant au Nom d’Allah pour pouvoir vivre. Même lion, le jour de la résurrection devra ce justifier.

    Pourquoi je vous dit tout ça? et bien parce que l’industrialisation de l’abattage des animaux nous a faits perdre cette réalité.

    Maintenant si un Juif ou Chrétien m’invite chez lui, pas de problème j’irai de bon coeur si je suis sur que sa viande soit cacher ou abattu par prêtre. Ceci étant dit je mange tous les jours chez moi et c’est de la viande halal que je veux manger. Donc à nous musulmans de nous assurer qu’elle le soit.

    6
  7. Abou Abdillah    

    A Elsevillano :

    salam alikom,

    Vous dîtes :  » pourquoi nous musulmans devons manger Halal (…) Lorsque que l’on égorge un poulet ou un mouton, on prend la vie d’un être vivant au Nom d’Allah »

    Lorsqu’un bateau de pêche ramasse des tonnes de poissons dans ses filets, il prend ainsi des tonnes de vies, et pourtant sans égorger, ni même prononcer le nom d’ALLAH.

    Le but 1er du sacrifice étant de faire couler le sang de la bête, de la vider de son impureté car le sang est source de maladie, et Allah nous indique à travers ce rituel un moyen de nous protéger;

    Pour preuve : si un musulman éléctrocute une viande jusqu’à sa mort, ou nous propose de la viande déjà morte, ou l’étouffe même en disant Bismillah, ou un animal avec des crocs, celle ci n’est pas licite, car elle contient des éléments dangereux pour notre santé.

    Maintenant la divergence est ici :
    – vous affirmez qu’une viande doit être égorgée par la main de l’homme en utilisant un couteau.

    D’autres disent que le moyen peut changer, une scie, un sabre, une épée, un couteau, tous les moyens sont bons (essayons d’égorger un boeuf ou un chameau avec un couteau..) s’ils sont à l’initiative d’un homme :
    . musulman pour une partie des savants
    . musulman + gens du Livre pour d’autres savants

    Je rappelle que les gens du Livre ont des spécificités en Islam :
    – un musulman peut épouser une femme kitabiya car il croit en ses prophètes et son Livre, même si cela est déconseillé pour les enfants et leur éducation
    – les gens du Livre ont droit à une protection des musulmans s’ils paient la jiziya

    Je dirai donc que pour la viande les pays du Golfe considèrent que manger la viande des gens du Livre est permis compte tenu de leur spécificité dans le Coran, même s’il est préférable d’acheter à un musulman :
    – par solidarité économique
    – pour éviter que l’un d’entre eux ne tente d’empoisonner les musulmans avec leur viande comme la fait la femme d’une tribue Juive qui a empoisonné le prophète (alahi salat wa salam) et qui d’ailleurs mouru ainsi en martyre.

    Maintenant la capacité de production des pays musulmans en matière d’élevage bovin et de volaille ne suit pas la demande pour plusieurs raisons : climat, sécheresse, verdure et paturages.. si on compare avec des gros pays producteurs comme l’Argentine (1er producteur des pays du Golfe), le Brésil ou l’Australie (premier producteur du sultanat de Brunei)

    La solution serait d’installer des abbatoirs musulmans dans ces pays, à moins que ce ne soit déjà fait, je leur fait confiance.

    Salam

    7
  8. bidar    

    Abou Abdillah explanation
    J’ai du mal a comprendre vos propos pouvez vous svp me detailler ou m’expliquer autrement cette phrase »D’autres disent que le moyen peut changer, une scie, un sabre, une épée, un couteau, tous les moyens sont bons (essayons d’égorger un boeuf ou un chameau avec un couteau..)
    le boeuf est egorgé par un couteau par un musulman dans les abattoirs a mon avis .

    8
  9. elsevillano    

    Abou Abdillah et à Bidar

    Salam alikoum,

    Sur les poissons, il est vrai que je me suis toujours posé la question et votre réponse répond en partie à cette problématique.

    Maintenant, concernant l’égorgement je vous vois venir avec votre sabre, couteau, épée. Pour moi leur point commun se trouve dans leur tranchant. Ainsi il est indispensable que ces derniers soit bien aiguisés afin que la bête souffre le moins possible au moment de l’acte.
    Donc nous somme bien d’accord qu’une machine ne peut ce substituer aux musulmans/gens du Livre plus leur objets tranchant.

    Enfin, pour moi (et je suis sûr pour vous aussi), les musulmans ce n’est pas seulement les Arabes, et si ces derniers ne sont sont pas auto suffisant en matière alimentaires, les Indonésiens, les Turques, Malais, peuvent et sont en train de de lancer des politiques exportatrices vers le Moyen Orient.

    Le but de ce blog je pense n’est pas de faire du protectionnisme musulman mais que les questions auxquelles nous nous confrontons en matière de consommation soit réglés par des musulmans.

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE