Abattage rituel : Brigitte Bardot et ses amis afficheront-ils leur propagande ?

Par Al-Kanz

Les associations animalistes se sont décidées à plus de cohérence et à ne plus s’attaquer seulement à l’abattage halal, mais aussi à l’abattage casher. Ce qui aurait provoqué la censure de leurs affiches par l’ARPP. Le directeur général de l’ARPP dément.

Et flop ! Un collectif d’associations animalistes comptait lancer sa campagne de propagande anti-abattage rituel. De l’émotionnel rien que de l’émotionnel et de la désinformation. Le contexte s’y prêtait à merveille. L’UMP et le gouvernement labourent depuis des mois le terrain de l’islamophobie, facilitant la moisson au Front national et aux islamophobes de tout poil, en passant par les seconds couteaux – de gauche comme de droite – de la politique qui rêvent d’un destin national.

L’opinion publique est tellement travaillée, qu’il devient assez facile de lui faire croire tout et son contraire ; et a contrario souvent difficile de vérifier les déclarations outrancières de ceux qui les tiennent. Battre le fer quand il est encore chaud, c’est ce à quoi se sont tenues les associations animalistes.

Mais voilà, leurs affiches n’ont pas reçu l’approbation de l’ARPP, l’autorité de régulation professionnelle de la publicité. L’OABA parle de censure. En revanche, la fondation Brigitte-Bardot évoque une campagne qui « se déclinera en affiches, messages radio, insertions presse, etc. » Qui croire ?

Comme nous l’indiquions ce matin (voir Le texte de loi qui veut limiter, voire interdire*, la viande de juif), selon nos informations, cette campagne d’affichage critiquant à la fois l’abattage rituel halal et casher aurait été jugée défavorablement par l’ARPP, parce qu’elle visait aussi le casher. On serait tenté de croire la version de l’OABA qui évoque une censure. Ce qu’a démenti cet après-midi sur notre site, Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP.

Au titre de Directeur Général de l’ARPP, je suis pour le moins surpris de votre affirmation « qu’une campagne d’affichage critiquant à la fois l’abattage rituel halal et casher a été jugée défavorablement par l’ARPP, l’autorité de régulation professionnelle de la publicité, présidée par Dominique Baudis. Pourquoi ? parce qu’elle visait aussi le casher ».

Puisque l’auteur n’a pas pris la peine de nous interroger avant, je vous confirme que l’ARPP a effectivement été sollicitée par un de ses adhérents, comme nous le sommes tous les jours, pour un conseil sur un projet de campagne d’affichage. Ces conseils sont confidentiels et réservés à nos membres.

Cependant, nous pouvons vous indiquer qu’au regard de nos règles déontologiques, les affiches telles que présentée, nous paraissent clairement être de nature à choquer tout ou partie du public, et ceci tout particulièrement dès lors qu’il s’agit de convictions religieuses.

Nous interprétons toujours ces campagnes non commerciales, qui bénéficient d’une plus grande liberté de communication accordée aux ONG et aux associations déclarées, œuvrant conformément à leurs statuts. Pour autant, au-delà de cette « marge de tolérance » que l’ARPP et ses adhérents appliquent, préconisée par une de nos trois instances associées, le Conseil de l’Ethique Publicitaire, la publicité doit rester dans les limites acceptables pour une diffusion a fortiori dans un espace publique, la rue, les transports en commun.

Comme vous le voyez, notre conseil, qui peut librement ne pas être suivi par nos adhérents, n’a absolument pas été retenu sur un fondement supposé, sans vérifications, je le réitère.

Source : Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP, Al-Kanz.org

Quoi qu’il en soit, même si cette campagne est biaisée et mensongère, nous ne pouvons que nous satisfaire d’une évolution de la part des associations animalistes : elles se sont enfin décidé à faire preuve d’honnêteté et de cohérence. Leur croisade anti-abattage rituel était jusque-là quasi exclusivement dirigée contre le halal, et presque jamais contre le casher. Il semblerait qu’elles aient enfin compris que leur posture n’était plus tenable. Cette prise de conscience ne rend pas plus crédible leur démarche ni plus légitime. Elle permet en revanche de les mettre face à leurs responsabilités et les obligent à sortir de cette duplicité aussi insupportable qu’infamante. C’est un bon point.

Les affiches retoquées par l’ARPP
Brigitte Bardot et ses amis affichent leur propagande

Brigitte Bardot et ses amis affichent leur propagande

Espérons qu’avec les nouvelles générations le dialogue sera enfin possible et que les quelques utopistes et autres extrémistes de la cause animale finiront par comprendre qu’instrumentaliser la cause animale ne rend service à personne : ni aux animaux, maltraités par l’industrie agro-alimentaire, ni au vivre-ensemble qui souffre de tous ces coups de butoir qui nuisent tant à cette sérénité que nous appelons tous de nos voeux.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (30 commentaires)

  1. Ariss    

    As salam alaykum,

    Propagande mensongère et discriminatoire. Un article intéressant : http://www.islamweb.net/frh/print.php?id=161419&lang=F

    1
  2. Animus    

    Assalamu ‘alaykum wa rahmatu Allah,

    Si ça se trouve, c’est votre site Al-Kanz qui a ébranler les associations… A force de pointer du doigt leur incohérence, ça aurait finit pas plus leur nuire plus que, potentiellement, les défenseur du casher. Ceci dit, il est temps aussi que des associations défendent aussi les animaux au nom de l’islam et des enseignement de son tant aimé prophète (‘alaih assalat wa Assalam). Là, on pourra travailler tous ensemble sur les terrains qui nous unissent (le mépris d’une manière général de certains acteurs de l’industrie envers l’animal… ), on laissera nos divergences pour plus tard…

    Ps : quelqu’un aurait-t-il la gentillesse de m’indiquer où trouver les différents points de vue scientifiques sur la question sur l’abattage rituel ? Merkiiii

    2
  3. Abou Ibrahim    

    assalamou ‘alaykoum,

    C’est quand même incroyable ce sentiment d’indignation séléctif. Quand il est question des musulmans, tout est prétéxte à l’émotion. Ces associations animalistes, que savent-elles de la souffrance supposée des animaux ? Al HamdouliLah, l’Islam nous à enseigner une ethique et un comportement à avoir sur le traitement des animaux sans oublier les êtres- humains.

    Brigitte Bardot s’émeuvera plus pour un chien mort de froid que pour un enfant Palestinien ou Afghan mort sous les bombes des impérialistes. C’est comme pour l’affaire Sakineh (coupable de meurtre de son mari), BHL et ses relais montent toute une propagande pour susciter l’émotion, mais ne dira mot sur l’occupation israélienne et les morts lapidés (de 0 à 99 ans sans distinction) par centaines sous les bombes classiques ou sous le phosphore blanc utilisé sur les gazaouis (ok pour le HS).

    3
  4. Christophe Marie    

    C’est dommage que vous n’ayez pas pris la peine d’aller jusqu’au bout de l’information en mettant en ligne les images, diffusées aujourd’hui à l’Assemblée nationale, tournées en 2010 et 2009 en France et en Belgique :

    http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40287

    L’égorgement à vif, sans insensibilisation, entraîne une souffrance réelle pour l’animal qui crève dans une longue et douloureuse agonie. Les rapports scientifiques qui l’attestent sont abondants, prétendre le contraire est une aberration pour tous ceux qui (comme moi) ont assisté à ces abattages sans étourdissement.

    D’ailleurs, si l’abattage rituel n’était pas un abattage plus cruel encore pour l’animal (tous le sont) les autorités cultuelles et les représentants des abattoirs n’auraient aucune raison de militer comme ils le font actuellement pour s’opposer à un étiquetage informatif pour le consommateur.

    Puisque vous revendiquez la fierté de l’abattage halal (idem pour le casher) alors allons jusqu’au bout de la démarche et ne laissons plus le consommateur dans l’ignorance car la plus grosse partie des viandes issues de l’abattage sans étourdissement se retrouve dans le circuit « classique » à l’insu des consommateurs.

    Les consommateurs musulmans et juifs connaissent le mode d’abattage de l’animal qu’ils consomment, pourquoi et sur quel critère peut-on refuser ce droit à l’information aux autres consommateurs ?

    4
  5. bilard    

    L’animal souffre dans l’elevage industriel de sa naissance a sa mort; c’est ca le plus gros probleme et non l’abatage rituel.

    5
  6. bidar    

    @Christophe Marie
    J’ai consulté le site internet de Brigitte et j’aurai beaucoup de choses a dire sur les videos que vous avez mis en ligne mais je vais me focaliser sur deux points.
    Sur la vidéo ala 2mn10 on voit un Jeune bovin pousser des cris bien evidemment c’est du sensationel, mais si on analyse de plus près la vidéo on voit l’operateur pousser le bovin avec une pile electrique ce qui entraine les cris de l’animal, il repose la pile derriere lui juste après.
    L’utilisation de la pile electrique dans les abattoirs est pour les bêtes assommées ou sacrifiées. Aujourd’hu on n’a pas trouvé de solution efficace pour faire avancer les bovins dans les couloirs qui mène au piège.
    Deuxieme point
    Vous parlez de salubrité et securité sanitaire de la viande « Cette dérogation entraîne l’impossibilité matérielle de ligaturer l’œsophage des animaux. »C’est archi faux, je peux vous faire visiter des abattoirs où tous les bovins apres saignée sont ligaturés, et s’ils ne l’étaient pas auparvant le problème venait de la vitesse de la chaine et non pas de la saignée.
    a bientot pour d’autres remarques

    6
  7. Al-Kanz    

    Christophe Marie,

    Précisons, pour les lecteurs, que vous êtes l’un des cadres de la Fondation Brigitte-Bardot. Vos vidéos relèvent de la pure propagande et de la désinformation. Pourquoi ? Vous profitez de la méconnaissance du sujet par le grand public pour diffuser des montages vidéo qui servent votre propagande. L’exemple que prend Bidar est particulièrement éclairant. Pourquoi avoir mis cette vidéo du jeune bovin hurlant si ce n’est pour effrayer ceux qui vont voir cette vidéo ? Vous êtes malhonnêtes. Ce jeune bovin hurle parce qu’on lui envoie une décharge électrique pour le faire entrer dans le piège. Il est d’ailleurs tout à fait possible qu’il finisse par être étourdi et non pas abattu selon le rite casher ou halal.

    De la même manière, vous ne prenez que des extraits de vidéos où l’abattage se passe mal, non parce que c’est un abattage casher ou rituel, mais parce que les opérateurs ne respectent ni les règles ni les bêtes. Je suis certain que si parmi les extraits qu’on a vu on filmait ces mêmes abattoirs cette fois au moment de l’abattage traditionnel, on aurait les mêmes images désolantes.

    J’ai comme vous pas plus tard qu’il y a un mois assister à une quinzaine d’abattages : rituel et conventionnel. Le sacrificateur était très bon. Les bêtes mises en piège avec professionnalisme. L’animal perdait connaissance au bout de quelques secondes. Celui dont on a fracassé la tête mettait plus de temps et il tombait raide comme une statue.

    La différence entre vous et moi, c’est que moi je suis pour défendre le bien-être animal sans mentir, sans tromper le grand public. C’est pourquoi d’ailleurs j’ai plus de sympathie pour l’OABA que pour la Fondation Brigitte-Bardot. Vous êtes aveuglés par votre idéologie complètement utopiste, qui fait de vous les premiers alliés de l’industrie agro-alimentaire. Je comprends que l’absence d’étourdissement vous déplaise. En revanche, il n’est pas normal ni sain de grossir le problème au point d’en faire l’unique et seul problème, alors qu’il y a une myriade d’autres manquements dans les abattoirs que nous pourrions d’ailleurs combattre ensemble.
    Vous êtes comme l’académie de vétérinaires du Royaume-Uni je crois (ma mémoire me fait défaut), qui déclara il y a quelques années que l’abattage casher est cruel, après avoir audité un abattoir où l’on pratiquait l’abattage casher. Les vétérinaires avaient raison, ils avaient vu des horreurs, mais non pas parce que c’était casher, mais parce que les responsables de cet abattoir avaient des pratiques indignes. Le problème n’était pas dû au casher, mais à ces responsables. C’est le genre de nuances que vous omettez volontairement pour construire toute votre propagande.

    Le droit à l’information ? Je suis pour. D’abord parce que ça va mettre à nu les mensonges des industriels qui affirment faire du halal, mais qui font du faux halal. Ensuite, parce que ça permettra de fait de réduire la production de viande.

    Cela dit, pourquoi vous réduisez-vous à l’abattage rituel ? Et les autres types d’étourdissement ? Montrez que votre problème, c’est le bien-être animal et non pas les musulmans. Etendez ce droit à l’information aux méthodes d’étourdissement du porc par exemple. Précisons aussi sur les emballages, comme pour les oeufs, que tel animal a été élevé dans 90 cm2, que tel autre n’a jamais vu la lumière du jour. Faisons ce travail. Nous en avons besoin, les bêtes en ont besoin.

    Il y a beaucoup à faire pour le bien-être animal, mais je pense qu’il faut attendre les nouvelles générations dans les associations animalistes. On pourra alors peut-être dialoguer (cf mon article de 2008 http://www.al-kanz.org/2008/08/11/fondation-bardot-et-si-on-dialoguait). Christophe Marie, j’espère qu’un jour vous réussirez à vous défaire de votre mauvaise foi et que nous pourrons travailler ensemble.

    7
  8. Abdallah    

    @Christophe Marie

    Je trouve complètement scandaleux de prétendre « une minute après égorgement », « deux minutes après égorgement » et « trois minutes après égorgement » pour l’abattage du premier bovin quand vous savez que la bête doit être évacuée dans la minute qui suit pour laisser place au bovin suivant.

    Je pense qu’il serait plus honnête de filmer en direct avec un gros chronomètre visible à l’écran pour justifier votre propagande.

    Donc environ 30 secondes pour rentrer le bovin dans le piège, 3 minutes pour l’évacuer, si mes calculs sont bons, dans l’abattoir ou vous avez filmé, il tue 15 à 17 bovins par heure ??? J’aimerais bien savoir quel abattoir industriel en France a de si petite cadence…

    La vraie question à ce posé est de savoir pourquoi les abattoirs français ou européen procèdent à l’abattage rituel des bovins ??? Sachez que sans ces abattages, les abattoirs en France ce compterais sur les doigts d’une main…

    IMPORTANT : il faut savoir qu’il y a des abattoirs en France qui font de l’abattage « rituel » avec assommage des bovins avant saigné car ils n’ont pas de box d’abattages.

    Je pense que vous attaquez les musulmans aveuglements pour faire parler de vous, il est vrai que les musulmans font vendre, tous ce qui tourne autour d’eux rapporte. Lol

    La prochaine fois, pour être plus juste dans votre démarche, filmé aussi des abattages fait par des rabbins…

    8
  9. Al-Kanz    

    Abdallah,

    C’est une vraie vidéo de propagande. Ils se fichent de la cohérence. D’un côté, ils nous expliquent que les cadences des industrielles sont folles (et ils ont raison) de l’autre ils nous montrent une vidéo avec un boeuf qu’on laisse 5 minutes dans le piège.

    9
  10. Abdallah    

    @Alkanz

    J’ai un ami qui m’a informé de la sortie prochaine d’une vidéo professionnelle montrant l’abattage rituel fait dans les règles de l’art et l’abattage conventionnel avec site internet et application Iphone en appui pour contrer ces fausses propagandes.

    Bardo & Cie sont dans l’obligation de faire peur aux consommateurs qui ne savent rien du fonctionnement d’un abattoir, il ne faut pas oublier que s’il n’y a pas d’abattage rituel a critiqué = plus de subventions pour ces associations de bien être animal…

    Ils y a des abattoirs en Europe et en France ou 100 % des bovins abattus sont Halal, pour info, ce sont des abattoirs dirigés par des européens non musulman. Ils savent que ca rend une viande meilleur (pas de sang, pas de microbes, ect…)

    10
  11. Al-Kanz    

    @Abdallah

    C’est une excellente nouvelle. Ce qui est important, c’est que les consommateurs aient les deux sons de cloche. Après chacun se fera sa propre opinion.

    11
  12. bidar    

    @Christophe Marie
    Je voudrai reprendre deux de vos remarques
    premierement vous declarez « la plus grosse partie des viandes issues de l’abattage sans étourdissement se retrouve dans le circuit « classique » à l’insu des consommateurs » Faux et archi Faux, moi je tournerai la phrase comme cela « la plus grosse partie des viandes issues d’abattage traditionnels se retrouve dans les boucheries halals, environ 80 % de la viande consommée par les musulmans n’est pas halal, voir
    http://www.al-kanz.org/2010/10/12/doux-kfc-reportage/
    deuxièment
    vous écrivez »Les consommateurs musulmans et juifs connaissent le mode d’abattage de l’animal qu’ils consomment »Faux et archi Faux la seule indication est halal pour les musulmans mais comme ce n’est pas une norme..Vous pouvez étourdir,electrocuter des bovins et vendre comme halal personne vous dira rien.

    12
  13. Abdallah    

    @Alkanz

    Je pense qu’il va falloir que tous les sites, les blogs, les journaux/magazines qui sont dédiés aux musulmans travaillent ensemble la main dans la main comme Bardot & Cie, l’OABA, ect… pour contrer les attaques et amalgames à venir.

    Il y a un proverbe qui dit « l’ennemi de mon ennemi est mon ami », à méditer…

    13
  14. Christophe Marie    

    @ Al-Kanz
    Je comprends que notre vidéo soit considérée comme de la « propagande » par ceux qui réfutent les faits révélés par d’innombrables rapports scientifiques (consultables sur http://www.abattagerituel.com), mais il ne s’agit pourtant que d’une simple information. Montrer un animal qui refuse d’entrer dans le piège où il sera égorgé n’a rien de malhonnête, cela fait parti du processus de l’abattage.

    Nous ne prétendons absolument pas que la saignée sans étourdissement préalable est la seule cruauté constatée dans les abattoirs, il est dommage que vous n’ayez pas assisté à la conférence de presse organisée hier à l’Assemblée nationale car vous auriez pu constater, qu’outre cette vidéo, nous avons parlé de la situation des porcs abattus sans étourdissement ou encore des agneaux égorgés à vif en Corse, non pas pour alimenter les circuits « Halal » et « Casher » mais juste parce que les abattoirs ne sont pas pourvus du matériel réglementaire. Nous avons également parlé de la mauvaise utilisation des systèmes d’étourdissement, du manque de contrôle des services vétérinaires, etc.

    Nous ne sommes en aucun cas les premiers « alliés de l’industrie agro-alimentaire » car nous dénonçons sans relâche les scandaleuses conditions d’élevage, de transport et d’abattage de tous les animaux, prétendre le contraire serait faire preuve d’une réelle malhonnêteté ou du méconnaissance totale de nos actions.

    @ Abdallah
    Nous avons la vidéo en temps réel mais je peux vous assurer qu’il est insoutenable d’assister à cette longue agonie (une personne a déjà perdu connaissance hier à l’Assemblée nationale en visionnant notre clip). Vous avez raison sur un point, cette situation est rare car il s’agit d’un abattoir qui « respecte » la réglementation obligeant le maintien de l’animal dans le piège jusqu’à la fin de la saignée. Dans la très grande majorité des cas, très vite après la saignée, les animaux sont suspendus alors qu’ils sont toujours conscients (d’après un récent rapport de l’INRA, les bovins peuvent rester conscients jusqu’à 14 mn après la saignée) et sont dirigés vivants vers la chaine de découpe et d’écorchage.

    Nous avons toujours eu la volonté de travailler avec les autorités cultuelles et gouvernementales, mais la situation ne fait qu’empirer, les commissions de consultation ne servent à rien si ce n’est tenter d’endormir tout le monde, pendant ce temps les animaux sont toujours égorgés dans ces conditions ignobles.

    Je repose la question ; puisque les consommateurs musulmans et juifs ont la liberté de connaître les conditions d’abattage des animaux (certification Halal et Casher), pourquoi refuser à tous les autres consommateurs ce droit à l’information ?

    Le problème est là aussi puisque la grande majorité des viandes issues de l’abattage rituel se retrouve dans les circuits « classiques » et qui rien ne l’indique aux consommateurs… Vous parlez beaucoup de malhonnêteté dans vos commentaires, en voilà une bien réelle et volontaire.

    @ bidar
    Si on trouve effectivement de la viande Halal provenant d’animaux étourdis lors de leur mise à mort c’est que, comme l’ont confirmé de nombreux représentants du culte musulman, rien dans l’Islam ne s’y oppose. Donc il n’y a aucune raison de se focaliser sur ce point alors que les obligations (animal tourné vers la Mecque, animal qui ne doit pas voir la lame qui lui tranchera la gorge, animal qui ne doit pas être tué devant un autre, etc.) ne sont pas respectés.

    14
  15. Abdallah    

    @Christophe Marie

    En lisant vos réponses, je constate amèrement que vous n’êtes qu’un bureaucrate qui ne maitrise rien de la réalité du terrain.

    Vous pensez qu’en marquant sur chaque barquette de viandes vendu en grande distribution « animaux provenant d’abattage rituel », cela va faire ralentir le développement de l’abattage rituel ????

    Vous avez strictement rien compris, l’abattage rituel aujourd’hui est synonyme de survie pour les abattoirs européens, continuer à manipuler les consommateurs et vous allez regretter cette propagande quand tous les abattoirs fermeront quand les consommateurs de viande halal verront « officiellement » (car aujourd’hui c’est officieux) que ce que l’on va leur vendre est non conforme aux rites Islamiques.

    Je sais, vous allez répondre que des responsables du culte disent que rien dans l’islam interdit de tel pratique, pourriez vous me citer un nom, pas deux pas trois, juste un nom de responsable qui vous a dit que l’islam interdisait pas l’étourdissement ??? J’aimerais savoir qui sait pour comprendre qui il représente et surtout s’il est au moins responsable de lui-même avant d’être un responsable du culte.

    Sachez que si demain, en France, ont n’obligent les musulmans à manger de la viande étourdie, les personnes qui consomme véritablement halal ce tourneront vers des viandes provenant d’Irlande, de Belgique, d’Espagne, etc…

    Même l’Allemagne qui obligeais l’assommage des bovins avant l’abattage a décréter une dérogation en juin 2010 pour manger sa part de gâteau du marché Halal qui représente la plus grande partie de la consommation mondiale.

    Comme le dit souvent un ami a moi professionnel de la viande, les musulmans sont les plus gros consommateurs mondiaux de viande, il dit nous somme un peu moins de 7 milliards sur terre. En enlevant le tiers monde qui ne consomme pas de viande par manque de moyen, il reste 4.6 milliards de consommateurs. Il y a 1.5 milliards de musulmans a travers le monde qui consomme 3 fois plus de viande que les autres soit un potentiel de 4.5 milliards. Dans les 4.6 milliards, il y a bien sur les végétariens donc nous sommes bien « les plus gros consommateurs de viandes ».

    L’Amérique latine est devenue 1er exportateur de viande bovine dans le monde grâce au « pseudo Halal » qu’ils vendent par container complet au Maghreb, dans les pays du golfe et dans les pays musulmans d’Asie (Malaisie, Indonésie, ect…)

    Il va falloir trouver autre chose à attaquer que l’abattage rituel ou bien vous reclasser dans autres domaines car votre combat est perdu d’avance.

    15
  16. Christophe Marie    

    « pourriez vous me citer un nom, pas deux pas trois, juste un nom de responsable qui vous a dit que l’islam interdisait pas l’étourdissement ??? »

    Dalil Boubakeur et le grand Mufti de la Mosquée de Paris l’ont confirmé lors de l’entretien qu’ils nous ont accordé en 2004, ils l’ont écrit et déclaré lors de la conférence de presse qui a suivi. Une fatwa égyptienne le précise également, la charte « Halal » de la Mosquée d’Evry prévoit le possible recours à l’insensibilisation des animaux (charte consultable sur le site de la Mosquée). Pour le reste, la fermeture des abattoirs ne serait pas un drame pour tous les défenseurs des animaux…

    16
  17. Al-Kanz    

    @Christophe Marie

    Vous me lisez depuis quelques années déjà. Vous savez très bien que non seulement je n’ai jamais prétendu que vous omettiez de dénoncer les pratiques scandaleuses de l’industrie agro-alimentaire, mais encore qu’ici même j’ai à maintes reprises répondu à certains des mes correligionnaires que la FBB dénonçait régulièrement ces pratiques. Sauf qu’il y a un véritable déséquilibre et une lubie chez vous à propos de l’abattage rituel.
    Pour mon absence lors de votre conférence de presse, il fallait m’y inviter :)

    S’agissant du jeune bovin dans la vidéo, ce qui est malhonnête, c’est de faire croire que l’animal hurle parce qu’il va se faire égorger et de faire le raccourci « hurlement –> abattage rituel », alors que l’animal hurle d’abord parce qu’il se fait piquer avec un outil qui lui envoie une décharge. Et il ne sait pas à l’avance comment il va être abattu. D’ailleurs, rien ne nous dit dans la vidéo qu’il va être abattu rituellement. On a exactement la même réaction dans le cas de l’abattage traditionnel ce pour une raison simple : les hurlements sont dues aux pics électriques et non à l’abattage qui va suivre. Mais charcuter la vidéo arrange votre propagande.

    Vous reposez la question de l’étiquetage. Je vous ai répondu, pourquoi feignez-vous le contraire ? Ma réponse ne colle pas à ce que vous attendez ?

    Le blanc-seing que vous êtes allés cherché chez Dalil Boubakeur n’a aucun effet, car ce monsieur n’a aucune légitimité religieuse. Certes, il vous a dit ce que vous vouliez entendre, mais cela n’engage que lui. Sinon à propos de la bête tournée vers La Mecque, révisez vos classiques, ça n’est absolument pas une condition obligatoire.

    17
  18. bidar    

    @Christophe Marie
    « la Mosquée d’Evry prévoit le possible recours à l’insensibilisation des animaux  »
    la chartre de la Mosquée d’Evry dit « le calme, des sujets à égorger, provoqué par l’électronarcose est toléré, du moment que ce procédé ne provoque pas la mort » et si vous regardez la vidéo de la mosquée de Lyon vous apercevrez que certaines volailles ne supportent pas l’electronarcose.C’est pourquoi nous refusons l’electronarcose.
    http://hallal.mosquee-lyon.org/index.php/component/content/article/30.ht

     » puisque les consommateurs musulmans et juifs ont la liberté de connaître les conditions d’abattage des animaux (certification Halal et Casher), pourquoi refuser à tous les autres consommateurs ce droit à l’information ? »

    Je vous réponds le consommateur musulman n’est pas plus informé que les autres consommateurs bien au contraire on le trompe et il ne lui est pas possible d’attaquer l’industriel ou le certificateur puisque la norme halal n’existe pas.

    18
  19. Abuljoud    

    Brigitte Bardot devrait ouvrir un abattoir et nous montrer de quelle manière on pourrait anesthésier la bête et procéder à un abattage pendant son profond sommeil, puis comment retirer ses membres sans qu’il ne s’en aperçoive….Ca serait faire preuve d’humanité?

    Dans le même ordre d’idées : Pourquoi ne pas éradiquer tous les prédateurs parmi les animaux et les punir pour leurs crimes? Loups, lions, aigles, requins et j’en passe…. S’ils sont nos égaux, alors ils doivent prendre leurs responsabilités…

    Commencons à faire de l’ordre dans la Nature …tant pis pour la chaîne alimentaire!

    19
  20. Soufiane Ghaza    

    Salam ‘aleykum, bonjour,

    @Christophe Marie,
    Je vais vous le dire très franchement, nous consommerons halal que cela vous plaise ou non. Discuter avec des personnes telles que vous, revient à discuter avec un mur. Votre association à autant d’amabilité et de sympathie qu’une porte de prison.

    Vous souhaitez uniquement verrouiller le marché halal car vous êtes heureux de voir le pays s’enrichir grâce à cela, et en même temps cracher sur les musulmans afin de les évincer et détenir l’exclusivité. D’où votre souhait de ne pas vous débarrasser, mais réformer l’abattage rituel. D’ailleurs je vous trouve culotter de venir expliquer, ici, à nous musulmans, comment se passe l’abatage rituel. Etes-vous le Cheikh Christophe Marie ?…
    La société occidentale dépend notamment du marché halal, ce que vous voulez au final c’est user de la substance de la religion mais en vous gardant bien de la présence et l’avis des musulmans. Si nous vous laissions les « clés » de la religion, nous ne gagnerons qu’un monde encore bien plus pervers et cruel.

    Si le marché halal est demain interdit, nous verrons bien comment la France survivra, de même que votre organisation qui ne vit que du mépris de l’autre.

    PS: Dalil Boubakeur ne représente rien d’autre que lui même, c’est la raison pour laquelle il ne restera pas à la tête de la mosquée de Paris.

    20
  21. Transtextuel    

    Un étiquetage rigoureux des produits animaux, je suis pour.
    On pourrait enfin acheter du véritable halal.

    21
  22. FM    

    Salam,
    Je suis d’accord ave Mme Bardot pour la souffrance des animaux :
    La solution pour y mettre fin est de ne plus consommer du tout de vainde, laisser les animaux vivre sur terre et s’expatrier sur Mars ou la Lune surtout les méchants musulmans carnivores, car il est difficile aujourd’hui de critiquer l abattage rituel juif sans se voir taxé d’antisémitisme.
    Attaquer l’Islam sans jamais avoir lu les recommendations de notre prophête saws sur le respect de chaque être vivant (même les arbres !) est tellement plus à la mode et patriote.

    Merci pour votre courage Mme Bardot.
    Il nous fallait quelqu un de votre trempe pour empêcher ces musulman de manger, aussi, et bientôt de vivre ?
    Qui osera le premier ?

    Quoi qu’il en soit vous aviez quand même trouvé la solution pour mettre fin aussi à la souffrance des hommes en marge la société et de leur donner du travail dommage que l’insepction du travail n’aie pas apprécié vos efforts :

    http://www.elle.fr/elle/Societe/News/Fondation-Brigitte-Bardot-accusee-de-conditions-de-travail-contraire-a-la-dignite/(gid)/876762/(affichage)/avis/(listing)/all

    Merci également Madame Bardot pour votre respect de la nature humaine.

    French Muslim.
    Musulman Français & carnivore

    22
  23. Abattage rituel : la campagne des animalistes parodiée    

    […] campagne de propagande. Elles avaient même sollicité le concours du très à droite Lionnel Luca (Abattage rituel : Brigitte Bardot et ses amis afficheront-ils leur propagande ?). La campagne a fait flop, les affiches ayant été retoquées par l’ARPP, l’autorité […]

    23
  24. Marolf    

    Moi je n’ai qu’une seule chose à dire: je ne comprends pas pourquoi ils nous est imposé (aux Européens catholique ou protestants) un mode d’abattage qui ne concorde pas avec notre tradition ?
    Quand on vient dans un pays, on adopte ses règles et ses traditions, donc pourquoi sommes nous obligés de produire de la viande Casher ou Hallal en France ? Ce n’est absolument pas dans nos traditions….

    Je sais je vous fais hurler au racisme, etc etc. Ce n’est pas mon but. Je respecte ce choix mais je ne comprends pas pourquoi il nous est imposé ?

    On parle toujours des droits des personnes, mais étrangements jamais du droit des francais et autres européens à respecter leurs traditions à eux!

    Si vous voulez entretenir des traditions casher ou halal, faites le dans les pays originaires de ces traditions.

    24
  25. Al-Kanz    

    Question à Christphe Marie. Vous affirmez dans une interview ceci : « Un rapport faisait d’ailleurs état de 80 % d’ovins abattus selon les rites ». Même mensonge que celui de votre patronne Brigitte Bardot. Pourquoi recourez-vous au mensonge ? Etes-vous si peu convaincu par le combat que vous menez qu’il vous faut recourir au mensonge ?
    L’adresse de l’interview : http://www.developpementdurable.com/interview/2010/12/I119/christophe-marie.html

    25
  26. Al-Kanz    

    Si c’est un mensonge. Et l’argument de la « simple observation » est démagogique vous le savez. Dites, pourquoi ne jamais montrer ce qu’est l’abattage avec étourdissement ? J’ai vu il y a quelques semaines une quinzaine de bœufs se faire abattre avec et sans étourdissement. Vous n’avez aucun intérêt à ce que le grand public prenne vraiment conscience de ce qu’est l’abattage industriel avec étourdissement, qui vous le savez bien n’est en rien mieux que l’abattage industriel sans étourdissement. Au fond, dans votre sincérité, vous êtes aveuglés par votre bien-être, votre confort visuel. Il vous importe plus de ne pas voir la souffrance de l’animal que d’accepter que celle de l’étourdissement est pire.

    26
  27. Christophe Marie    

    Alors nous sommes d’accord, soyons tous végétar(l)iens, tout le monde s’en portera mieux et les convictions de chacun seront respectées. Nous ne manquons d’ailleurs jamais d’inviter les consommateurs à ne plus consommer de produits d’origine animale http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40286 mais à défaut de convertir les consommateurs à ce mode d’alimentation éthique (le seul), c’est un devoir moral que limiter la souffrance animale.

    27
  28. Al-Kanz    

    Pour être d’accord, nous sommes d’accord. Vous me lisez depuis quelques années, vous savez que j’ai toujours dit que les associations animalistes et les musulmans sont des alliés objectifs, avec une divergence, vraie divergence, mais pas insurmontable, celle de l’abattage. Nous avons un ennemi commun : l’industrialisation irraisonnée de l’agro-alimentaire.
    Le vrai problème, c’est votre extrêmisme pro végétarisme. On ne peut pas appeler tout le monde au végétarisme, ce n’est pas possible et ce serait catastrophique pour la planète. Les excès tout aussi catastrophiques (surconsommation de viande, déforestation, etc.) ne doivent pas nous conduire à un autre extrême. Consommons de la viande avec parcimonie et respect de l’animal.
    Ce qui est dommage, c’est qu’on ne puisse travailler ensemble et que vous ne cessiez de vous arcbouter sur la question de l’abattage rituel, alors que l’on pourrait faire des pas de géants sur bien d’autres domaines. Peut-être qu’un jour vous ouvrirez les yeux.

    28
  29. Transtextuel    

    Bonjour Marolf,

    Je ne sais pas qui vous oblige à acheter halal ou casher malgré vous, mais je vous rejoins sur un point : l’étiquetage rigoureux pour l’abattage halal ou casher ou traditionnel, afin que chacun puisse choisir ses produits en connaissance de cause.
    Vous n’avez pas envie de financer le casher ou le halal par vos impôts et vos achats ? Je le comprends.
    En miroir, je n’ai pas envie que mes impôts se transforment en subventions vers la filière alimentaine porcine.

    Solution : des filières privées pour que chacun finance librement ses préférences. :)

    29
  30. Les identitaires, idiots utiles dans la lutte contre le faux halal    

    […] profession le sait. Les associations animalistes aussi. Pourtant, cela ne les empêche pas de mener leur campagne de propagande et d’avancer des chiffres totalement faux, à l’instar de Brigitte Bardot ces […]

    30

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE