spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img
- Publicité -spot_img

OABA

Abattage rituel : le Conseil d’Etat n’imposera pas l’étourdissement, l’OABA déboutée

Le Conseil d'Etat a rejeté une requête voulant imposer l'étourdissement lors de l'abattage rituel.

Interdire l’abattage rituel : après le bio, l’OABA attaque le label rouge halal et casher

Relativement discrète ces dernières années, l'OABA veut définitivement en finir l'abattage rituel.

Abattage rituel : le collectif Halal en danger tire la sonnette d’alarme

La mobilisation immédiate contre l'interdiction de l'abattage rituel est urgente.

Halal et casher bio : Ecocert impose l’étourdissement préalable

L'organisme a choisi de ne pas attendre la décision du tribunal administratif de Versailles.

Mouton de l’aïd : cartes des abattoirs et de leurs capacités

L'aïd al-adha appartient désormais au calendrier agricole français.

Marine Le Pen, « fausse amie des animaux », selon la L214

L'association animaliste L214 dénonce une candidate "prompte à oublier les animaux quand il s'agit d'aborder des sujets qui n'ont pas de lien direct avec la religion musulmane".

Abattage rituel : Brigitte Bardot et ses amis afficheront-ils leur propagande ?

Les associations animalistes se sont décidées à plus de cohérence et à ne plus s'attaquer seulement à l'abattage halal, mais aussi à l'abattage casher. Ce qui aurait provoqué la censure de leurs affiches par l'ARPP. Le directeur général de l'ARPP dément.

Aïd al-Adha : des dizaines de millions d’euros pour l’agriculture française

L'an dernier, les musulmans ont acheté à l'occasion de l'Aïd al-Adha 200 000 ovins et 4 000 bovins, selon une estimation de l'OABA. Un agneau de l'aïd est vendu, en France, en moyenne entre 150 et 300 euros. Faisons donc un petit calcul.

Aïd al-adha : 200 000 moutons, 4 000 bovins

Selon l'OABA, lors de l'aïd al-adha, fin novembre 2009, ce sont "environ 200 000 moutons et 4 000 bovins" qui ont été sacrifiés. Le...

72 % des Français contre l'abattage rituel. Et alors ?

Halal. Profitant du climat délétère et douteux sur la question de l'identité nationale, des organisations ont commandé un sondage sur l'abattage rituel. Les résultats publiés lundi sur le site de la fondation Brigitte-Bardot ne devraient pas changer la donne.

Derniers articles

- Publicité -spot_img