Mosquée de Narbonne : un porc sans doute égorgé sur place, sa tête et ses pattes éparpillées

Par Al-Kanz

Une semaine après la mosquée de Coulommiers, quinze jours après celle de Limoges, une mosquée a été profanée à Narbonne. Un porc a été égorgé sur place, selon les premières constatations.

Mosquée de Narbonne : une tête de porc dans une flaque de sang
Capture d’écran du site du Midi libre

« Une large flaque de sang dans la grande pièce du rez-de-chaussée, future salle de prière. Voilà ce qu’il restait, hier matin, de la profanation de la petite mosquée en construction sur l’avenue de Bordeaux, en bas du pont enjambant la voie SNCF. »

Un porc égorgé dans la mosquée

Le site du Midi libre rapportait il y a quelques heures que pour la dix-huitième fois depuis le début de l’année 2013 une mosquée a été profanée.

Une semaine après la profanation de la mosquée de Coulommiers en Seine-et-Marne, c’est donc dans le sud de la France à Narbonne que la sinistre série islamophobe se poursuit.

Lire : Mosquée de Coulommiers : nouvelle profanation, croix gammée, tags islamophobes et… antisémites

Selon l’un des fidèles de la mosquée – en chantier –, qui a découvert le méfait lundi matin « il y avait une tête de porc coupée en deux, avec la cervelle enlevée et posée à côté. Et les pattes étaient jetées aux quatre coins. J’ai tout ramassé, mis dans un sac et jeté à la poubelle ». Plus glauque encore, « le porc a sans doute été égorgé sur place. Car, non seulement il y avait beaucoup de sang sur le sol, mais il y avait aussi de grandes giclures sur les murs ».

Le Midi libre précise que « le cadavre de l’animal, dépourvu de sa tête et de ses pattes, a été emporté par le, ou les individus ». L’appel du ventre, sans doute.

Une précédente profanation mise sous silence

Il s’agit de la seconde profanation, puisque « fin 2012, une tête de porc dans un sac-poubelle avait été déposée sur les lieux » sans que le méfait ne soit rendu publique ; ce qui est une erreur. Que les responsables musulmans en charge de la construction de cette mosquée aient considéré qu’il fallait éviter de se faire remarquer peut s’entendre.

Pour autant, alors que depuis des années des propagandistes n’ont de cesse de nier l’islamophobie, considérant qu’elle n’est qu’une manipulation historiquement liée à l’accession au pouvoir des chiites en Iran, il est indispensable de rendre systématiquement publique tout acte islamophobe. Taire cette haine, c’est d’abord la nier, mais c’est surtout offrir un blanc-seing à tous ces racistes, dont les plus radicaux rêvent non plus seulement de saigner des porcs, mais de s’en prendre physiquement aux musulmans.

Il n’y a aucun plaisir à dire et à rapporter les actes islamophobes. Il y a de la peine et de la colère. En attendant qu’il y ait justice.

David Charmatz, procureur général, a ordonné l’ouverture d’une enquête « dégradations » et « provocation à la haine raciale ».

Ce que vous pouvez faire

Dix huit profanations de mosquée en cinq mois, sans compter les enveloppes contenant du porc envoyées à plusieurs lieux de culte, les islamophobes, clairement décomplexés, multiplient les actes de haine.

1- Adhérez au CCIF

Il est urgent que les musulmans réagissent plus massivement et rejoignent celles et ceux qui depuis des années luttent dans la plus grande discrétion contre ce fléau. N’attendons pas pour agir et endiguer cette haine, soutenez le CCIF (collectif contre l’islamophobie en France) en adhérant. Pour les modalités suivantes, cliquez sur l’image suivante :

CCIF

2- Diffusez l’information

Répétons-le : Ne laissons plus rien passer et n’oublions pas que tant qu’un fait n’est pas mis au jour, tant qu’il n’est pas clairement visible, il n’existe pas. Ce qui offre alors un boulevard à toutes celles et ceux qui veulent d’une manière ou d’autre mettre au pas les musulmans. Quand il ne s’agit tout simplement pas de vouloir que les « musulmans se soumettent », faute de quoi l’armée devra « tirer dans le tas ».

Lire : Islamophobie : la ligne rouge est franchie, madame Taubira, vous devez réagir !

Ne laissons pas faire. Diffusons l’information, partout tout le temps. Ecrivons au maire de notre ville, aux députés, aux ministres. L’important, aujourd’hui, n’est pas tant qu’ils agissent immédiatement qu’ils entendent qu’il n’est plus possible de laisser cette indifférence à l’égard de l’islamophobie perdurer.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. oum taha    

    salam aleikoum
    il y a quelque jours vous postiez une pétition a signé et depuis nous n’avons pas eu de retour de cette pétition y a t il eu un retour ?

    1
  2. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouhou,

    Avec circonstance aggravante : cruauté sur animal.
    Cela devrait interpeller les associations de défense des animaux.

    Wa salâm

    2
  3. humour    

    en fin de compte ce porc était hallal….
    alors pourquoi tant de polémique avec le hallal….
    je blague et condamne cet acte
    je vous souhaite bon courage pour le ramadan en plein mois de juillet
    Salem alikoum

    3
  4. ayoub34    

    Minable, non seulement c’est ridicule, mais ca va tres loin là, avec cet acte de cruauté sur ce pauvre animal. Ces fachos demontrent encore une fois leur absence totale de cerveau

    4
  5. Amine [iPhone 3GS]    

    Salem y arlékoum confrères Musulmans!Les gens comme sa qui s’amusent à emmerder le monde Islamique comme ceci c’est parce que Allah les voilent ils n’ont pas la foi ces gens.Et puis je veux pas insulter mais la France et un peu un pays de raciste.Les Juifs il ne mangent pas de porc eux aussi et pourtant sa ne leur l’est jamais arrivés.

    Dites moi si il y a quelque chose qu’il ne faut pas je n’ai que 12 ans!Si il y a des fautes
    d’orthographe c’est parce que j’écrivais sur mon iPhone.
    J’espère qu’on se reverra inch’Allah

    5
  6. la liberté    

    c’est la mode d’aujourd’hui, être islamophobe c’est tendance.
    Insh’ Allah ça passera, et si cela ne passe pas et bien c’est Allah qui l’a décidé.

    Cela ne veut, absolument, pas dire qui faut rester la a regarder notre devoir est d’appliqué nos droits Et pour ce faire nous devons les connaitre.
    C’est pour ça que c’est un devoir de connaitre nos droit afin de les défendre insh’Allah.

    6
  7. toufik11    

    Salam a3laykoum,celui qui fait du tort,le fait à lui même le retour se fait vers le créateur et personne n’échappera à cela;soyer bon le bonheur est dans le bien,ceux qui font le mal n’aime t’ il pas le bien,la rage s’est emparé d’eux et s’y soumette à quoi bon faire cela,on t il gagné quelques avantage,voilà les faibles d’esprits…

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE