Faut-il nécessairement consulter un psy musulman quand on est musulman ?

De plus en plus de musulmans consultent des psychologues. Faut-il choisir nécessairement un thérapeute musulman ?

psychology© Jacob Erickson

Désormais, des thérapeutes musulmans peuvent être sollicités par des patients musulmans, ce qui n’était pas le cas il y a une ou deux décennies. En parallèle, la demande croît également et nous musulmans avons davantage besoin de soins psychologiques. Phénomène de mode ou non, le constat est clair. S’il est aujourd’hui possible de consulter un psy musulman, voyons les critères pertinents pour faire son choix.

Choisir son psy

Dans ma pratique, j’ai pu constater deux cas de figure : d’une part des personnes convaincues que ce choix est préférable afin d’être mieux comprises, afin d’être plus à l’aise du fait d’une culture religieuse proche et du besoin de pouvoir dire des choses de manière totalement libre. Ce fantasme de terrain commun est très rassurant. Il va permettre à certaines personnes justement d’aborder des sujets qu’elles n’oseraient pas aborder (djinns, maltraitance familiales, victime de racisme ou d’islamophobie, mépris…) devant un thérapeute ne partageant pas la même culture religieuse, les mêmes codes de peur qu’il ne comprenne pas ou qu’il dramatise la situation.

D’autre part, il y a les patients qui ont d’abord consulté un thérapeute non musulman, puis qui se sont rendu compte, à un stade avancé du travail, qu’ils n’étaient plus aussi à l’aise qu’au début des séances, car il fallait aborder des points plus personnels et privés liés à la personnalité. A ce moment-là, ces patients décident de changer de psychologue et diront avoir senti une sorte de « barrière ».

Rassurer sur l’absence de jugement

Ma posture a évolué par rapport à cette idée. Lorsque j’ai commencé la pratique en libéral, je pensais qu’il n’était pas nécessaire de consulter chez un thérapeute qui partage la même culture religieuse que moi, ce pour deux raisons.

Premièrement, j’avais moi-même fait l’expérience lors de ma psychanalyse – démarche très recommandée lorsque l’on souhaite pratiquer en libéral – avec une psychanalyste non musulmane, ainsi que lors d’un travail de supervision de pratique, là encore auprès d’une psychologue non musulmane.

Tant le travail que les relations furent très satisfaisants. Deuxièmement, je pensais aussi que face à une psychologue musulmane une patiente musulmane pourrait ne pas avouer certains faits comme une intervention volontaire de grossesse (IVG) ou tentative de suicide, par peur du jugement puisque cela est interdit en islam.

La thérapie avec un psychologue musulman

Or, l’expérience a prouvé l’inverse : un patient musulman ne se sentira pas forcément mal à l’aise. Plus le thérapeute est compétent et le cadre est rassurant, structurant, étayant, plus les patients réussissent à se libérer totalement et à dire des choses qu’ils ne pensaient jamais pouvoir exprimer devant une personne de même confession.

Le choix du psychologue et le succès de la thérapie sont finalement liés au professionnalisme et à l’absence de jugement.

L’intérêt avec un psychologue musulman, c’est qu’il n’est pas nécessaire de tout expliquer ni de justifier sa croyance. Les patients qui sentent que leur foi est attaquée, qui risquent de divorcer, qui voient leurs ados fumer ou contredire constamment leurs parents, ont besoin que l’on comprenne pourquoi c’est une source de souffrance.

Ces patients musulmans ne souhaitent pas s’entendre dire que « la religion est un amas de contraintes » ou « dans votre cas vous devez divorcer » ou bien « mais c’est normal, à l’adolescence l’enfant a besoin de faire de nouvelles expériences ».

Cas clinique : Walid, 14 ans

M. et Mme B. avait consulté pour leur fils Walid, 14 ans, qui s’était mis à leur désobéir, à avoir de mauvaises fréquentations et à fuguer. Son mauvais comportement prenait de l’ampleur. Les fugues furent ce qui déclencha la demande d’aide. Le premier psychologue – non musulman – qu’ils avaient été voir avait répondu que son attitude n’était pas grave, qu’elle ne présageait pas un avenir dans le grand banditisme et que ce genre de comportement était classique, voir banale à cet âge.

Un adolescent a besoin de se détacher de la sphère familiale pour investir l’extérieur et ainsi acquérir son autonomie. Ce thérapeute avait jugé inutile de faire une thérapie.

Insatisfaits, les parents de Walid choisissent de venir me consulter. Ils me racontent alors la situation et m’expliquent alors pourquoi ils ont cette fois opté pour un thérapeute musulman.

Puis, je reçois Walid et lui demande alors ce qu’il pensait de la réponse du psychologue qui l’avait reçu avant moi. Walid répondit qu’elle ne lui convenait pas, car en tant que musulman il voulait un positionnement qui aille dans le même sens. Nous avons essayé de comprendre ce qui le poussait à agir ainsi. La thérapie familiale a permis de proposer une cohérence et un équilibre entre les règles parentales et les besoins de « liberté » de cet adolescent.

Des psychologues dans le jugement

Un certain nombre de psychologues se permettent de juger le mode de vie des patients qui pratiquent une religion, leur tenue vestimentaire, le choix de ne pas vouloir travailler, etc. Ces thérapeutes sortent de leurs prérogatives pour entrer dans le jugement : ils savent pertinemment que leurs patients ne manifesteront pas d’opposition, faute de connaître leurs droits.

Or, ce faisant, ces psychologues ne respectent pas l’article premier du code de déontologie qui exige le respect de la réalité psychique du patient. L’absence de jugement est une règle fondamentale, qui est cependant, dans ce climat d’islamophobie croissant, de moins en moins respectée.

Tout patient doit se demander pourquoi il consulte. C’est une démarche qui demande beaucoup de courage. Il faut accepter de se livrer et être prêt à être surpris par ses propres mots lorsqu’ils ressurgiront de l’inconscient.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android
psychologue clinicienne, formatrice, diplômée en sciences Islamiques et spécialiste en diagnostic autisme et TED (troubles envahissants du développement). Contact : 06 29 91 47 87

Vos réactions (36 commentaires)

  1. Saeeda    

    Assalam alaikoum wa rahmatullahi wa barakatuhu,

    Barakallahufikoum pour cet article, Encore faudrait il en trouver dans notre localité! Cela est sur, que si le choix m’était offert, je choisirai un psychiatre musulman mais malheureusement, ce n’est pas aussi évident que cela.

    1
  2. Dalila 91[GT-I9100]    

    Cela me paraît logique de consulter un psychologue musulman lorsque nous sommes musulman pr que lors d’une consultation nous n’ayons pas à chaque fois à expliquer ce à quoi nous croyons ou encore pourquoi nous sommes croyants en Allah swt.
    Le psychologue est une écoute parfois même de « bon » conseil et ne doit en aucun cas être dans le jugement.
    Cependant, le métier est de plus en plus sollicité car le monde est de plus en plus individualiste malheureusement, l’exemple des coach de vie… « avant c’était les ami(e)s qui nous conseillaient.

    2
  3. Abuljoud    

    salam

    Le jugement vient souvent du fait de ne pas avoir expérimenté la chose. On se dépêche alors d’avoir une opinion sévère sur des personnes qui nous paraissent « faibles d’esprit » ou pessimistes si ce n’est pas complètement débiles…

    Beaucoup pensent qu’un musulman est un « surhomme » et qu’il n’est pas sujet aux difficultés de cette vie. Qu’il est tellement conscient de ses priorités, qu’il sacrifie tout à Seigneur, sans jamais broncher, ni même douter. Il n’a pas besoin de se ressaisir, car il ne pleure jamais et prend toutes les épreuves avec philosophie….

    Ceci est en théorie vers quoi on tend. Mais la vie nous apprend qu’on ne doit jamais mépriser les autres, sous peine un jour d’être éprouvé et de sombrer plus bas!

    Il ne faut pas tomber dans l’extrêmisme du tout-psychologique non plus, l’humain est complexe, mais il ne faut pas exclure une hypothèse. Accepter sa faiblesse et demander de l’aide est déjà une démarche très positive! c’est la vrai force!

    3
  4. la délivrance    

    Salem, pour moi le psychologue m’a permis de comprendre ce qu’il m’arrivé. Il a suffit d’une goutte d’eau qui a fait déborder le vase et tout le passé est remonté à la surface. Je conseille à tous de ne pas hésiter à consulter certe cela a un coût mais ensuite on est tranquille. De plus, il ne faut pas oublier que notre communauté va se tourner vers le charlatanisme(voyant ect…) bcp plus facilement. Bref, j’ai consulté un psy musulman sur paris et sans regret. Le psy musulman a des compétences encore plus développés qu’un psy occidentale. On gagne du temps à ne pas expliquer par ex notre religion et nos traditions. La psychanalyse permet de travailler en profondeur alors que la roukia par exemple est un pansement. Il faut être prêt à se livrer pour que ça marche.

    4
  5. aissa [iPad 2]    

    Salam ,
    Quelqu’un connaît il un psychothérapeute sur la régions parisienne ?
    Baraka la ufik

    5
    • mama    

      salam aleykoum
      je vous conseille Fayza Belmir, c’est une pro sur la RP qui sait faire les liens entre pb psy et nos manquements dans notre religion, nos traumatismes et nos comportements, le fait de parler a une personne qui vous cerne parfois mieux que votre famille fait du bien, elle est sait faire ça, elle est super efficace pour cerner les pb et proposer des solutions, mais avant tout c a nous de savoir ce qu’on veut et de vouloir s’en sortir, les psy peuvent rien si on travaille pas sur nos souffrances, de plus elle a un bagage médical et religieux, elle est hyper disponible, pas chere et ce qui ne gache rien elle est marrante et positive : son site http://psislam.wix.com/fayzabel

      qu’ALlah nous vienne en aide

      5.1
    • ALLAM    

      Wouaâle¨koum salam, voici une bonne adresse :

      CHERRAK Saad

      1 place des Victoires

      Neuilly sur Marne

      01 43 81 41 58

      5.2
  6. ijtihad berkane    

    salam alaikoum
    serait il possible d avoir les coordonnes du psychologue mamouni fatma pour un consultation je vous en remercie par avance

    6
  7. Mamouni    

    Salam
    Merci pour les témoignage de soutien, rendez vous vendredi pour un autre article sur ce thème inchALLAH.

    Je suis joignable au 06.23.20.19.19 pour les RV

    À bientôt

    7
  8. Oum maryam    

    Salam alikoum wa rahamatoullah.

    Il y’a de sa 5 mois, j’ai perdu ma fille à 9 mois de grossesse.
    J’ai vue une fois une psy mais je me senti non comprise, j’avoue que j’aurai aimé être suivi par un psy musulman qui m’aurai mieux comprise.
    Aujourd’hui enceinte j’aurai aimé avoir les cordonnais d’un psy musulman, seulement une femme.

    Barak’Allah ou fikoum!

    8
  9. Fati    

    Mais que se passe-t-il avec un psy musulman si le patient a des doutes concernant certains points de sa religion ? Il me semble qu’on doit pouvoir tout dire à sa psy. La mienne n’est pas musulmane, mais elle ne porte jamais aucun jugement sur rien. Ca m’a fait du bien de pouvoir lui parler de choses que je ne pouvais pas dire à mon entourage. Je ne l’aurais pas fait si elle avait été musulmane. Parce que là, justement, j’aurais eu peur qu’elle me juge. Elle ne me donne pas de conseils, elle m’aide plutôt à faire des liens entre ce que je vis aujourd’hui et mon passé. Elle est très douce et même si je dois lui expliquer un peu nos traditions de temps en temps, ça ne prend pas très longtemps.

    9
    • Psychologue    

      Le non-jugment est aussi un principe contenu dans le code de déontologie de la profession. Toute personne qui consulte devrait prendre le temps de le lire (il ne fait que 2 pages). C’est la meilleure manière de connaître vos droits en tant que « clients ». Vous avez le droit de ne pas être jugé, d’^tre entendu, d’être au coeur des décisions prises au cour du suivi, d’être tenu au courant de toutes les informations concernant votre dossier, etc.

      9.1
    • Fathi    

      Bonjour
      Pourriez-vous me donner les coordonnées de votre psychologue
      En vous remerciant
      Fathi

      9.2
  10. Psychologue    

    Assalam alikoum,

    je rejoins l’idée qui conclue l’article. Finalement, la question n’est pas tant de savoir si le psychologue qui est en face de vous suit la même religion ou non, mais plutôt s’il suit les règles qui régissent sa profession. Il faut que vous vous sentiez en confiance, c’est primordial. Un médecin musulman ou non, agira de la même manière; un avocat; un enseignant, etc.
    Deuxième point : de la même manière qu’un patient peut souhaiter que son médecin soit musulman, non pas en terme de compétence mais peut-être au niveau du respect de l’intimité, des règles de communication, de l’éthique, etc. De même il peut retrouver des données intéressantes dans une consultation avec un psychologue musulman.

    Enfin, tout comme des musulmans sont plus à l’aise avec des psy non-musulmans, tout comme des personnes non-musulmanes recherchent des consultations avec des psy musulmans. Cela pour souligner que tout est affaire de représentation, d’élément déclencheur, d’atmosphère de travail

    10
  11. lectrice    

    Mme fatma mamouni vous n’êtes pas joignable sur votre numéro avez vous un site internet?et un autre numéro joignable.

    Barakallahou fikoum

    11
  12. L'ancien    

    J’ai eu l’opportunité de croiser 5 psychologues musulmans honnêtes, intègres et compétents et leur travail est absolument remarquable.

    Les « psychopraticiens », les « maîtres praticiens », les « diplômés de l’institut de Saint Laurent du Var » ou tirage dans une pochette surprise, les charlatans à la PNL, les nouveaux charlatans à la Process Com constituent le gros des gens au mieux ignorants et incompétents et au pire, malhonnêtes.

    Je mets donc en garde mes frères et soeurs contre le fait de placer leur vie entre les mains de personnes non qualifiées car ne pas consulter est moins grave que de consulter chez une personne incompétente qui vous fait fouiller votre passé puis manque d’outils pour vous aider à y voir clair… Beaucoup de souffrances en perspective et des années perdues.

    Linda Bendjafer, Myriam EL AMRANI et Nassima MESTARI sont les noms de 3 d’entre elles, compétentes et intègres dans leur travail.

    Leur site:
    http://www.apsypas.fr
    http://www.lumieredepsy.fr.

    Je recommande.

    Wa salam

    12
  13. yaya    

    Bonjour,question pour la psychologue,etes vous d’accord avec les reco HAS,concernant l’autisme.
    La psychanalise n’est pas une science non recommande et non consensuelle (recos HAS), alors que les methode educatif et comportemental oui.
    En sachant que l’islam est une science,j’aimerais avoir votre avis sur les tsa et ted .

    13
  14. naw    

    Assalam aleykoum,
    pouvez-vous me donner les coordonnées de ce psychologue ?

    14
  15. Chaki    

    Bonjour , je suis medecin psychiatre et je vous confirme que la compréhension de la culture de qui est en face , les croyances et les coutumes des pays aident beaucoup et c’est la base d’une bonne psychothérapie , et une bonne alliance medecin -malade . Si vous avez besoin d’une psychologue n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour vous donner ses coordonnés .

    15
  16. Hayat    

    Salam’alaykoum

    svp
    CHAKI
    LES coordonnées de la psy
    Baraka Allah ou fioum

    16
  17. Mistigrette    

    Bonjour à tous,

    Je suis à la recherche des coordonnées du professeur Sami Abdessalam, psychothérapeute, animant une emission sur france maghreb 2. Quelqu’un peut il m’aider ?

    Merci bien

    17
  18. lemi    

    Salam alikoum
    Quelqu’un aurait-il les coordonnées de Mme Nassima Mestari (le site est indisponible…)
    Et pour l’avoir déjà rencontré pour ma fille c’est une professionnelle intègre et humaine, mais j’ai perdu ces coordonnées ????
    Merci de votre aide

    18

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE