Je suis maman, je suis entrepreneur

Par

Etre maman et entrepreneur, ça ne s’improvise pas.

Nous, parents, considérons comme chères ces quelques heures tardives, parfois nocturnes, où il n’y a plus ni obligation parentale ni bruit dans la maison. C’est le moment parfait, semble-t-il, pour travailler, réviser, lire, repasser ou discuter entre adultes. Les parents entrepreneurs ont d’ailleurs tendance à se reposer sur cette tranche horaire, jusqu’à parfois tirer sur la corde raide. Mais comment concilier notre entreprise à domicile et nos enfants ?

Un enfant, ça demande énormément…

Lorsqu’on connaît la pyramide de Maslow, on sait que les premiers besoins à combler sont physiologiques. Trois repas par jour, plus un goûter, la sieste après manger, des vêtements adaptés et le tour est joué. Vu ainsi, c’est sûr, on peut croire que l’enfant ne réclame pas beaucoup plus de temps qu’un adulte.

Le besoin de sécurité n’est pas beaucoup plus compliqué à combler. L’assurance que son parent est bien présent, qu’il saura le défendre, un cadre avec des rituels, tout cela ne demande pas énormément d’efforts.

C’est sans compter le fameux besoin d’appartenance qui complique un chouïa les choses. L’enfant, comme tout être humain, a besoin d’amour et de relations sociales. Besoin de preuve d’amour, et de relationnel en d’autres termes. Car même s’il sait que vous l’aimez, cela ne lui suffit pas. Ca se complique. Continuons.

Les besoins d’estime et d’auto-accomplissement sont plus durs à remplir encore. L’enfant a besoin de reconnaissance, de considération, de respect de soi. Il a besoin de se réaliser, de mettre en avant son potentiel personnel… Mais où trouver le temps ? Et que peut-on faire pour que ces besoins soit comblés ?

Pourquoi énumérer les besoins qu’a défini Maslow ? Car si un seul de ces besoins n’est pas comblé, nous aurons peu de chance d’avoir quelques heures de tranquillité dans la journée. Non pas qu’il faille remplir un réservoir mécaniquement afin de se débarrasser des demandes incessantes de l’enfant, non. Il est question de l’écouter, de l’observer afin de l’abreuver et de vivre dans la sérénité.

Les parents, ça se trompe énormément…

Nous, parents, sommes humains. Je n’ai jamais rencontré de parents parfaits, ce qui serait effrayant soit dit en passant. Mon expérience et mes erreurs m’ont appris, m’apprennent et m’apprendront encore ce beau métier de parents. En tant qu’entrepreneur, je suis confrontée chaque jour à cette grande pyramide de besoins à combler. Il m’arrive de faillir, et tant mieux. Pourquoi ? Car il est important que l’enfant n’ait pas un robot en face de lui. Et qu’il soit confronté à la réalité de notre nature en qualité de créature. Un enfant doit ressentir le manque. Un enfant doit s’ennuyer afin de se développer.

Entendons-nous, je ne suis pas en train de cautionner une après-midi entière devant la télévision, ni même un enfant livré à lui même pendant que papa ou maman surfe sur la Toile. Les besoins primaires et de sécurité doivent être comblés en priorité, qu’importe les obligations auxquelles les adultes doivent faire face.

J’entends par-là autre chose. On ne peut occuper un enfant de 8h à 20h. Il y a des moments où l’enfant a besoin de tourner en rond afin de trouver une occupation par lui-même. Des instants incroyablement riches, même si de l’extérieur on se demande ce qu’il fait avec les bouchons en plastique collectés pour les fauteuils roulants…

maman-entrepreneur

Idées et astuces pour travailler sereinement

Les parents dont les enfants sont scolarisés arrivent à dégager quelques heures durant la journée. Si et seulement si les enfants mangent à la cantine, et si l’école n’est pas trop éloignée. Pour les autres, parents d’enfants en bas âge et IEFeurs (familles qui pratiquent l’école à la maison), le programme est différent.

La matinée passe en général très vite. Lever, petit déjeuner, puis sollicitations maximum jusqu’à 11h30. En effet, il est scientifiquement prouvé que les apprentissages sont de meilleure qualité le matin. Il est donc logique de proposer exercices et activités aux enfants dans ce laps de temps, dehors ou dedans, afin de respecter leur rythme biologique.

Après le repas, l’enfant est en général plus las. Il y a également une explication scientifique à cela. Il va concentrer la plus grosse partie de son énergie vitale dans son système digestif. Je ne vous conseillerai pas de jeûner afin de profiter de la sieste (ou du temps calme) de vos enfants pour travailler, mais puisqu’en tant qu’adulte nous n’avons pas besoin de nous reposer autant, nous pouvons les accompagner quelques minutes, puis nous retirer afin de travailler une heure, voire un heure et demie jusqu’à ce que l’énergie revienne de plus bel.

Après la pause, les enfants reprennent des forces et ont besoin de s’occuper. C’est à ce moment qu’il est intéressant, surtout pour les plus jeunes, de les laisser se trouver une activité, tout en restant à côté. Un copain à la maison, une cousine de passage, ou le petit voisin peuvent également contribuer à satisfaire plusieurs de leurs besoins, tout en vous accordant du temps.

Puis arrive l’heure du goûter, et tout s’enchaîne jusqu’au soir pour les couche-tôt ! Les rituels bien en place et vous naviguerez sur une eau paisible, avec quelques vagues non désagréables. Si vous menez à bien votre navire, vos enfants couchés en début de soirée vous laisseront travailler à heures raisonnables. Commandes à préparer, articles à publier, et tout cela dans la plus grande des tranquillités !

Travailler ensemble

Le travail des mineurs est punis par la loi (sic). Il existe néanmoins, dans le jeu, des tâches que vous pouvez réaliser avec vos enfants tout en travaillant. Il m’arrive de solliciter mon aînée dans la préparation des poupées en vue de séances photos, pour son plus grand bonheur ! Ma cadette quant à elle aime m’aider dans la préparation des colis, ou la réception de commandes. Il se peut qu’elles préparent des emballages factices pour m’imiter et que nous échangions cordialement et entre parfaits inconnus. Des jeux de rôles amusants qui leur donnent l’impression d’être utiles.

Pour les plus grands, ils peuvent s’avérer être de bons conseillers. Les écouter quelques minutes parler d’une de vos nouveautés peut combler leurs besoins d’estime et d’auto-accomplissement pour plusieurs jours. Ils s’en iront vaquer à d’autres occupations, heureux d’avoir contribué ^_^

Maintenant vous avez la recette ! Avec 500 grammes de coloriages, 5 cuillères à soupe de pâte à modeler, un zeste de reportages animaliers mis de côté en cas d’urgence et c’est à vous de jouer !



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android
Maman entrepreneuse, j'ai créé Oumzaza.fr, un portail pour les familles musulmanes et les autres. J'ai également créé le pays des éveils en 2010, qui s'est transformé en Oumzaza shop. Un monde de jeux et de jouets, d'articles de maternage pour les 0-11 ans, issus du développement durable.

Vos réactions (10 commentaires)

  1. oum Ismail    

    Salam alaykoum

    Machaa Allah , superbe article .
    De mon côté , mes enfants m’aident beaucoup , ils donnent leur avis sur les nouveautés et m’aident à ranger mon petit bazar ^^

    Je note la recette et j’ajouterais un soupçon de livre ;)
    #quedubonheur

    1
  2. Oum Noussayba    

    As-salâmu ‘alaykum

    J’ai beaucoup aimé cet article! bârakAllâhu Fiki pour ce partage OumZaza

    2
  3. Serviteur Du Clément    

    Assalem Aleykoum Wa Rahamtou Allah,
    Très belle explication concernant le rythme biologique de l’enfant et comment arriver à concilier ce rythme avec des impératifs professionnels (de subsistance donc) et éducatifs (nécessité de faire grandir nos petites têtes frisées ;-) ). J’aurai rajouter un ptit chouya de reportage animalier ou sur la nature mais bons votre article reste très bons et parfaitement réaliste.
    Merci d’avoir partager avec nous votre expérience.
    Très cordialement
    SDC

    3
  4. oumisaya [iPhone 4]    

    Salamoualaykoum
    C’est un bon article cependant chez moi la réalité est tout autre
    Maman étudiante avec 3enfants dont un de 17mois , ex ief eues eh bien malgré cela la petite me réclame souvent si ce n’est pas elle c’est le ménage la lessive le repassage les repas… plus mes cours d’arabe je laisse le soir pour bosser mes cours du cned car je suis étudiante en fle eh bien le soir lorsque les enfants sont au lit je n’ai qu’une seule envie : dormir!! Lol
    D’ailleurs j’ai pris beaucoup de retard dans mes études pour lesquelles je dois fournir minimum 2h30 de travaille par jours, je pensais que ce serait facilement réalisable mais non il faut que je dors tard et lorsque je dors tard pratiquement sur de ne pas me lever au fajr

    Qu’Allah nous facilite!

    4
  5. Sianat    

    As-salamû’ alayki,

    Baraka Llâhu fiki pour cet excellent article. Un article rassurant et plein de bons conseils.

    5
  6. Imene    

    Salam alaykoum,

    Baraka Allahou fiki pour cet article qui rassure et donne de bonnes pistes pour mieux vivre sa journée de mompreneuse :)
    En ce qui me concerne c’est plutôt de me lever à 4h du matin qui m’aide à être le plus productif. Du coup je me sens KO dès 21h et il suffit que le rythme de sommeil de mon bébé change pour que ça devienne compliqué à gérer…
    Qu’Allah nous facilite et nous donne la force de réaliser des choses utiles.

    6
  7. Ilham    

    Salam alaykoum,

    Merci pour cet article qui vient me rassurer un peu ! En effet c’est parfois loin d’être évident de réussir à tout gérer et même en adoptant cette stratégie, il y a des jours où ce que l’on pourrait faire en 30 minutes sans enfants on le fait en 3h parce qu’on est coupée toutes les 2 secondes ! Mais al-hamdoulilah, être une mompreneur, s’occuper de ses enfants et travailler en accord avec sa religion ça n’a pas de prix !

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE