Face aux médias, les terroristes ne le sont pas toujours

Par Al-Kanz

Tous les suspects ne se valent pas. Les uns obligent à la prudence, les autres autorisent les conjectures. Journalimze.

tireur musulman

Ce dessin est une leçon de journalimze, dérive du journalisme très en vogue sur les Internets. Particulièrement sur les Internets car sur les Internets, ça clique. Qui dit « clics » dit « trafic Web » et donc « argument commercial » pour attirer les annonceurs quand on pratique de la vente d’espace publicitaire.

Or depuis quelques années, des hordes d’internautes islamophobes envahissent les espaces commentaires des sites d’information à la moindre mention de ce qui ressemble de près ou de loin à un musulman d’apparence, comme disait l’autre. Il n’est ainsi par rare de compter plusieurs centaines de commentaires au bas d’un article contenant des morceaux de musulman.

Fruit de la collaboration entre Noredine Allam (@muslimshow) et l’association FoulExpress, le dessin ci-dessus offre donc une grille de lecture calquée sur les pratiques journalistiques en vigueur aujourd’hui.

Herméneutique du sujet criminel selon les médias

Tireur musulman : responsabilité collective
Tireur noir : problème des banlieues
Tireur en uniforme : bavure policière (dommage collatéral, manque d’effectif, stress au travail…)
Tireur blanc : cas isolé (déséquilibré mental, déception sentimentale, problème de parking…)

N’hésitez pas à imprimer ce dessin et à le garder sur vous pour le regarder autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que vous soyez certains que la manipulation médiatique ait parfaitement opéré.

Lire – Rappel : « attentat » ne s’emploie que si les auteurs sont musulmans

Profitons-en au passage pour partager la leçon de journalisme d’une journaliste danoise à une télévision française.

Un journaliste ne suppute pas ni ne conjecture. Il relate des faits, qu’il explique avec les éléments, dont il dispose. Ses intuitions lui permettent d’aiguiller ses enquêtes, pas d’asséner des hypothèses comme s’il s’agissait de vérités.

Une intuition qui s’avère exacte après coup, c’est-à-dire après que les faits la confirment, n’est qu’une intuition et doit le rester. Enfin, à condition de vouloir éviter que le journalisme ne se perde dans le racolage à des fins mercantiles et/ou idéologiques.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. salam [GT-I9505]    

    Le journazisme est un outil qui ambitionne a cultivé la peur des musulmans comme il n’y a pas si longtemps il cultivé la peur du juifs. Les musulmans sage et savants ont les occultes et on place des chalgoumettes qui cautionne les stratégies des manipulateurs.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE