Cette fois, pas d’article coup de pouce pour les soldes

Par Al-Kanz

Des pratiques aussi rédhibitoires que récurrentes nous incitent à ne pas renouveler cette initiative. Triste.

closed
Shutterstock

Al-Kanz ne s’est pas fait en un jour. Des milliers d’heures ont été nécessaires pour que le site arrive là où il est aujourd’hui. Banalité parmi les banalités d’une entreprise qui se construit d’années en années. Tout cela est normal, très normal et commun à toutes les entreprises.

« Al-Kanz fera le travail pour nous »

Oui Al-Kanz a une audience importante, oui une entreprise citée sur Al-Kanz voit sa notoriété et sa visibilité propulsées. Dire cela n’est pas de l’autosatisfaction ni de la vantardise, mais un fait avancé par des entrepreneurs, dont nous avons recueillis quelques témoignages.

Lire – Témoignages de e-commerçants heureux cités sur Al-Kanz

Faire ces précisions – et cet article – s’impose. Nous ne comptons plus le nombre de mails que nous recevons d’entrepreneurs qui veulent du gratuit, de la publicité ou un article (rédigé par nos soins). Il y en a au moins un tous les jours.

« Pouvez-vous parler de mon site, de ma boutique, de mon produit, etc. ? » « Je sais qu’Al-Kanz permettra à ma société d’être connue partout en France, j’aimerais un article s’il vous plaît, voici les infos. » et même « nous avons une ambition internationale, un produit qui va cartonner, nous vous avons sélectionnés pour que vous parliez de notre produit. Que vous faut-il comme éléments ? »

En amont pourtant le plus souvent aucun travail de communication n’a été fait. Pas de communiqué de presse, pas ou peu de travail sur les réseaux sociaux, pas de stratégie, rien de tout cela. On va dire à Al-Kanz qu’ils fassent le travail pour nous. Et évidemment gratuitement, nous sommes musulmans, faut s’entraider, hein !

Lire – [Message de service] Ecris-moi un article

Moi, moi et moi

Etrangement, on observe exactement le même phénomène dans une association comme la SPMF (synergie des professionnels musulmans de France). On court pour saisir les opportunités de business, mais on n’adhère pas pour permettre à l’association de se développer et de proposer plus de service, comme, service crucial, le coaching des jeunes entreprises. Ce qui fit dire à un entrepreneur : « la seule chose qu’ils ne te grattent pas, c’est le dos. » Idem au CCIF, où parfois même les victimes qui ont pu gagner leur procès n’adhèrent pas. Ne parlons pas de toutes celles et ceux concernés directement par l’islamophobie, mais qui ne seront solidaires que le jour où la violence de cette haine les touchera.

Bref, cet état d’esprit très français, très peu anglo-saxon, est fatiguant. Nous ne comptons pas lutter contre. En revanche, nous n’avons plus envie de l’encourager, avec des initiatives, qui nous plaisent pourtant, comme le furent les articles mettant en avant le muslim business à l’occasion des soldes ou des deux aïds.

Nous continuerons à parler d’entreprises comme depuis toutes ces années, mais nous tenions à écrire ce billet, pour notamment une question pratique : plutôt que d’avoir à répondre une, deux, voire trois fois par jour à des entrepreneurs nous demander de travailler à faire connaître leur entreprise, avec ce message, ce sera lu et su.

De même, nous accueillerons toujours avec le même enthousiasme les communiqués de presse d’entrepreneurs qui ont envie de faire connaître leurs produits et/ou services ; sans que cela ne nous engage à rédiger ensuite un article, un tweet ou un statut Facebook.

Pour finir, que les esprits chagrins et les langues fourchues réfléchissent à deux fois avant de déverser fiel, calomnies et conjectures. Qu’ils se souviennent que nous sommes en plein mois de ramadan, mois du bon comportement, de la maîtrise de ses passions et de sa langue.

Si une lectrice ou un lecteur possède les statistiques précises des sites d’information français, il nous plairait d’en recevoir une copie. Ce sera autant de suggestions pour les entrepreneurs qui veulent du gratuit. Peut-être que d’autres sites d’information accepteront eux de travailler tous les jours gratuitement pour deux ou trois entreprises. Fisabilillah



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (17 commentaires)

  1. Sonia    

    Salam oualaykoum!

    Il y a un proverbe qui dit « qui ne tente rien, n’a rien », il est peut-être trop pris au sérieux! :D
    Bon courage et ramadan moubarak!

    1
  2. Har    

    Salam aleykoum,

    Malheureusement c’est un vrai problème au sein de la Oumma ! Qu’Allah SWT nous pardonne et nous purifie pour changer amine

    Wa aleykoum salam

    2
  3. Nabil    

    As salam a’leykoum,

    Entièrement d’accord avec vous, il existe dans ce bas-monde des personnes qui aiment qu’on fasse le travaille à leur place.

    3
  4. Abou Leyla [iPhone]    

    Rien de surprenant c’est LA maladie de notre communauté. Article courageux. Même si je suis en désaccord avec vous sur pas mal de chose.

    4
  5. Skcv    

    Salam alikoum, malheureusement ce mal touche toutes les associations;

    Nous proposons des aides aux devoirs et du soutien scolaire, en début d’année c’est pas moins de 130 demandes d’inscriptions, des engagements en veux-tu en voilà et finalement personne au rendez-vous. Les enfants sont ramenés mais il n’y a aucun suivis des parents, aucune rencontre, aucune aide… Finalement dès la mi-octobre on devient une sorte de centre aéré où les enfants viennent passé 2 heures 2 fois par semaine….

    Merci, pour votre message, Incha Allah qu’il soit entendu et compris.

    5
  6. Amine    

    Salam alaykoum.

    AlhamdouliLlah que les soldes sont tombés pendant Ramadan :)

    6
  7. Imane Laetitia    

    Salam ‘alaykum wa rahmatuLlahi wa bârakatuh,

    Alors je venais apporter mon soutien et vous remercier publiquement, d’avoir, de près ou de loin, participer à l’essor d’Imane Coaching.

    Qu’ALLAH vous en récompense grandement.

    Il est vrai que j’ai bénéficié d’un petit article dans la rubrique e-commerce d’Al-Kanz, ce qui m’a permis de me faire connaitre auprès d’une nouvelle clientèle.

    Mais au-delà de ça, j’ai aussi apprécié la surprise de voir qu’Al-Kanz ait choisit de parler de mes prestations de coaching sans avoir à les solliciter par un mail ou un communiqué de presse.

    On ne peut pas non plus en vouloir à ceux qui tentent leurs chances pour avoir de la visibilité…

    En tout cas, c’est une bonne chose d’avoir clarifié la situation.

    Qu’ALLAH nous permette d’être de meilleures personnes.

    Bon Ramadan à Tous

    Sportivement,

    Wa salam alaykum wa rahmatuLlahi wa bârakatuh

    7
  8. Confections OumK    

    salam alaykoum

    a quel adresse envoyer le communiqué de presse?

    8
  9. Patience-Endurance-Patience-Endurance-    

    Assalam alaykoum wa rahmatoulah,

    Par ces quelques mots simplement vous remercier et vous encourager. Je suis une ancienne de oumma, mejliss qui était Allahou Akbar et déjà, vous étiez parmi ceux qui laissait dans ce forum des messages positifs et militants.

    Vous faites partie des personnes qui font bouger les choses, qui prennent des initiatives, qui souhaitent faire évoluer les choses positivement, et pour cela, « JAZAKALAHOU KHEYR »

    Vous avez reçu, vous recevez et vous recevrez encore des coups, c’est malheureusement une question de culture chez nous autres « musulmans ». Comme le Messager de Dieu paix sur lui, patience, courage et persévérance, Allah est avec les patients et c’est bien là le plus important.

    Recevez en ce modeste message mes sincères remerciement pour votre travail, car même si les opinions ne sont pas toujours forcement partagés, l’intention, l’effort et la sincérité de votre engagements et de votre travail mérite le plus grand respect.

    9
  10. Najet    

    Salam Alikoum

    Ces derniers temps je lis moins vos articles par manque de temps, mais je suis tombée sur celui-ci et j’ai immédiatement voulu réagir. Je connais à ma petite échelle ce genre de situations où l’on est sollicité presque sans gêne, et limite si on dit non on se retrouve sur le banc des accusés. A votre échelle j’imagine que c’est bien pire!! Pour vous avoir un peu connu à vos débuts, je sais à quel point vous avez dû travailler nuit et jour pour arriver au résultat remarquable que l’on voit, mais notre communauté a besoin d’être rappelée à l’ordre et sur ce point, il ne faut plus culpabiliser …
    qu’ALlah vous préserve,

    Salam.

    10
  11. Jasmine    

    Salam ‘alaykoum,

    Et oui…
    Sans compter le temps nécessaire à la rédaction d’un article, chercher des infos pour l’étoffer, se relire, corriger, relayer sur les réseaux sociaux, parfois même il y a la prise de photo ( retouche, recadrage, etc ).

    11
  12. Najat    

    Assalamu aleykoum

    QuAllah nous permette de nous réformer pour tirer la oumma vers le haut.

    QuAllah vous accorde le meilleur des deux mondes ppur tous vos efforts

    12
  13. doudou [iPhone 4S]    

    Pour repondre au msg du 25juin 00h04 « c’est un problème de culture chez ns musulmans « .
    Je ne suis pas d’accord avec toi!!! C’est peut être un probleme chez les arabes mais merci de ne pas inclure la communauté musulmane la dedans.
    Sinon Alkanz bravo pour tout et votre patience

    13
  14. AnisGraphisme    

    Salamu 3laikoum Monsieur Al Kanz,

    Moi qui ai bénéficié d’un de vos articles mettant en avant les graphistes et professionnels de l’image dans la Ummah je voulais avant tout vous remercier pour ce coup de projecteur. Cela m’a permis de voir les appels et les mails considérablement montés en flèche :) Qu’Allah vous récompense.

    Je profite de cette opportunité aussi pour dire que je comprends parfaitement votre article, car moi même je rencontre souvent le fait que l’effort fourni n’est pas apprécié à sa juste valeur. J’ai la même sensation quand j’entends les réactions suite à un tarif que je donne ou le cas du « on peut pas te payer mais on te fera un peu de pub ».

    Beaucoup oublient que créer AlKanz fut sûrement très long, que cela à du nécessiter sacrifices personnels et financiers, et qu’il est donc bien normal que ce ne soit pas le « moulin » ou « entrée libre » à la foison de projets parfois mal élaborés qui se présente.

    Qu’Allah vous récompense de vos efforts !

    14
  15. Elias [iPad]    

    Salam alaykum,

    Je comprends votre article et soutiens votre nouvelle position. Il est vrai que parfois sous le prétexte de la oumma, on se doit de mâcher le travail.

    J’ai fait ma hijra dans un pays qui est de plus en plus « prise » ou je suis entrepreneur. Je suis amené a rencontrer des frères et soeurs qui souhaitent également s’y installer. Alors j’ai souvent le droit a de multiples questions et parfois , ces questions touchent a ma vie privée et il m’est délicat d’y répondre. Des lors, on est de suite catalogue comme égoïste qui ne souhaite pas partager… Malheureusement, rien n’est facile et pour tout projet (entreprise, hijra etc), il y a un a un travail a fournir en amont.
    Bon courage pour la gestion de toutes ces demandes et la lecture des commentaires!

    Aselem aleykoum

    15

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE