Yasir Qadhi : « Plus j’étudie, plus je deviens tolérant »

Par Al-Kanz

Préférer critiquer autrui plutôt que de se préoccuper de ses propres erreurs est une maladie du coeur très fréquente.

Préférer critiquer autrui plutôt que de se préoccuper de ses propres erreurs est une maladie du coeur très fréquente, trop fréquente. Dans une vidéo d’un peu plus de cinq minutes, traduite par l’équipe de Darifton et compagnie, le prédicateur américain Yasir Qadhi s’emploie à expliquer comment il en est venu à relativiser les erreurs d’autrui et pourquoi il importe de faire de son propre cas le coeur de ses préoccupations.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE