Tour d’horizon de la médiasphère musulmane

Par Al-Kanz

Dans un article fouillé et renseigné, la sociologue Anne-Sophie Lamine offre un tour d’horizon inédit des médias musulmans depuis les années 60.

medias musulmans

Saviez-vous que les premières revues musulmanes ont vu le jour en France dans les années 60 avec notamment l’incontournable Muhammad Hamidullah – que les plus jeunes connaissent pour sa traduction française du Coran qui demeure aujourd’hui encore une référence ?

Vous souvenez-vous de l’émission Connaître l’islam sur Antenne 2, qui deviendra France 2 en 1992, puis Vivre l’islam ? Et avant, toujours sur l’islam, Mosaïque ?

Connaissez-vous l’histoire des revues islamiques des années 1990 – 2000 ? puis celle de l’avènement des sites Web d’information de la muslimsphère ?

C’est un tour d’horizon de ce que l’on peut appeler la médiasphère musulmane que la sociologue Anne-Sophie Lamine nous offre dans un article publié sur le site Ina Global.

Le papier est l’un des plus documentés et des plus fournis qu’il nous a été donné de lire. On pourra certes le compléter ça et là : on notera par exemple que l’émission Mosaïque n’est pas citée, ni les sites d’information Aslim-Taslam ou feu Islamiya.info, rien non plus sur le rôle précurseur des portails d’information comme Islamfr et Allahouakbar.com.

Rien non plus sur Imane Magazine, revue papier et site Web destinée aux femmes musulmanes, ni sur Ahly magazine, revue papier à l’origine désormais uniquement en ligne. Le site d’informations pour les familles feu Oumzaza n’est pas non plus évoqué. Les sites d’information Trouvetamosquee et Le Journal du musulman ont été aussi oubliés.

Malgré tout, cette étude n’en demeure pas moins inédite et intéressante.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien suivant : Médias musulmans : le dynamisme de la nouvelle génération.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Poupougne    

    Je pense que pour un média comme trouve ta mosquée un terme comme média islamique serait plus approprié car il n’intéresse généralement que les musulmans.
    Je ne suis pas musulman, je n’irai donc jamais le lire.
    Et un terme comme média musulman devrait etre réservé à des médias qui évoquent des sujets qui peuvent aussi intéresser des non musulmans. Après il est vrai que le mot islam à une connotation négative en France. Les anti musulmans utilisent d’ailleurs des termes comme islam ou islamique pour dire leur racisme mais jamais le mot musulman.
    Le terme islamique peut plutôt desservir donc. Mais si le terme média musulman devient synonyme de média confessionnel tout autant car il enferme les musulmans, les essentialise, comme le fait l’extreme droite à les dépeindre comme étant obsessionnel et fanatique de leur religion et ne s’intéressant qu’à cela. Conclusion j’ai parlé pour ne rien dire. Le terme islamique est rédhibitoire. C’est une pluralité des thèmes abordés qui comptent.

    1
    • Poupougne    

      J’ajoute une pluralité des thèmes abordés est meme essentiel. Les musulmans doivent contrer ce poncif raciste de musulman égale bondieusard obsessionnel. Ils s’intéressent à bien d’autres choses et doivent le montrer ostensiblement.

      1.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE