Terrorisme : cinq fois plus de couverture médiatique si les auteurs sont musulmans

Par Al-Kanz

Une étude américaine dévoile le considérable biais médiatique auquel nous assistons tous les jours.

L’information n’est pas nouvelle. Le Washington Post y consacra un article en mars dernier.

Lire – Yes, the media do underreport some terrorist attacks. Just not the ones most people think of

Elle est pourtant depuis hier au coeur de l’actualité, à tout le moins sur les réseaux sociaux, à la faveur d’une émission sur la chaîne américaine MSBNC et du tweet de son présentateur.

Quelle est cette information ? Une récente étude montre que les médias américains « offrent une couverture considérablement plus importante aux attaques commises par des musulmans, particulièrement si ce sont des musulmans nés à l’étranger », indiquent ses auteurs dans l’article du Washington Post.

Une surreprésentation de 449 % si l’auteur est musulman

Ces derniers se sont intéressés à toutes les attaques terroristes survenues sur le sol américain entre 2011 et 2015 en se basant d’une part sur les chiffres du site Global Terrorism Database, d’autre part sur la définition du terrorisme comme « l’usage ou la menace d’user de la violence de façon illégale par un acteur non étatique pour atteindre un but politique, économique, religieux ou social à travers la peur, la coercition ou l’intimidation ».

Selon les critères retenus par les auteurs, l’étude a concerné 2 413 articles publiés entre la date de l’attentat et fin 2016. 89 attentats ont été recensés, dont 24 n’ont reçu aucune couverture médiatique.

Si 88 % de ces attaques ont été perpétrées par des non-musulmans, les 12 % restants, commises dont par des musulmans, ont occupé 44 % de la couverture médiatique. 5 % des attentats, parce que commis par des musulmans qui sont nés à l’étranger, c’est-à-dire hors Etats-Unis, ont obtenu 32 % de l’ensemble des articles publiés.

terrorisme media biais

Le graphique ci-dessus indique la répartition des attentats selon que les auteurs sont musulmans ou non :

– 12 % des auteurs sont musulmans
– 5 % sont musulmans nés à l’étrangers, c’est-à-dire hors Etats-Unis
– 88 % sont non musulmans.

terrorisme media biais

Cet autre graphique illustre la couverture médiatique desdits attentats. En chiffres, cela donne une surreprésentation médiatique de 449 % lorsque les auteurs des attentats sont musulmans et donc une sous-représentation si les auteurs ne le sont pas.

Même travers dans les médias français

Si l’étude porte sur les médias américains, on observe le même biais dans les médias français. Lorsque l’auteur présumé ou avéré d’une attaque est musulman, BFMTV, CNews, LCI et l’ensemble des radios et sites d’informations sont en édition spéciale et surinforment.

A contrario, comme ce fut le cas pour l’attentat contre la mosquée de Créteil (Val-de-Marne), ces mêmes médias sont d’une prudence de Sioux, frisant parfois le ridicule : nombre de rédactions choisirent, à l’instar de France Info, de titrer sur une attaque contre… les barrières. Et non les fidèles de la mosquée.

En outre, aucune des chaînes d’information ne consacra une édition spéciale à l’attentat. Plus significatif encore : elles publièrent tardivement l’information leur site Internet respectif ; ce qui tranche singulièrement avec le traitement choisi lorsque l’auteur est musulman.

attentat mosquee creteil barriere

Ce traitement médiatique a minima de l’attentat contre la mosquée de Créteil a valu quelques tweets sarcastiques que vous pouvez retrouver grâce au hastahg suivant : #JesuisBarriere.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Abdelilah [iPhone]    

    Malheureusement tout ça ne m’étonne plus.
    La méprise de l’islam et du musulman et total.
    Lorsque même le musulman ne s’enquiert pas de son frère…
    où va le monde.
    À mon humble avis nous sommes sûrement les prochains…

    1
  2. ledaron    

    L’entrisme sioniste y serait-il pour quelque chose ? C’est bien la question non politiquement correcte que l’on peut se poser !!!

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE