Deux frères, l’un catholique, l’autre musulman. Une histoire de famille française

Par Al-Kanz

C’est l’histoire de deux frères profondément religieux en France, en 2017.

Sous la plume du journaliste Samuel Lieven, La Croix nous livrait ce lundi 13 novembre, date anniversaire des sombres tueries et attentats de novembre 2015, une belle histoire de famille.

Celle de Thomas et Benoît : le premier est musulman, libraire, converti à l’islam et père de trois enfants, le second, professeur de philosophie, catholique pratiquant et père de deux enfants.

thomas benoit lacroix

L’article est écrit d’une belle plume. On y découvre une famille, ou plutôt trois : celles fondées respectivement par Thomas et Benoît, et celle de leurs parents, dont ils font évidemment partie. Le journaliste Samuel Lieven nous offre une tranche de vie comme on aimerait en lire plus souvent dans la presse.

Une tranche de vie avec ses séparations et ses retrouvailles, avec ses moments de partage et ses craintes, avec des femmes et des hommes, aujourd’hui en 2017 dans une France menacée par des terroristes, mais une France qui continue à vivre. Ensemble, encore et toujours. Extrait.

C’est une matinée grise et froide de novembre 2015 après les attentats du Bataclan. Devant un centre médical en banlieue parisienne, deux femmes se prennent dans les bras, en pleurs. Lila est une jeune musulmane, revêtue d’un voile et d’une jupe longue. Pascale est la mère de son mari, Thomas, converti à l’islam. Lila lui a donné rendez-vous sur le parking pour lui confier son petit dernier pendant sa séance de kiné. C’est la première fois que les deux femmes se croisent depuis que les chaînes de télévision diffusent les images des terrasses ensanglantées et l’assaut du raid à Saint-Denis.

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : Thomas et Benoît, les convertis du 13 novembre.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Poupougne    

    Moi je suis athée, mais ma sœur est tombée amoureuse d’un musulman, ils ont rompu mais elle est restée musulmane. Je ne vois chez elle aucune différence entre avant et après, elle est restée exactement la meme. Elle a son calendrier musulman, elle ne boit pas d’alcool, machin, bidule, mais c’est tout. De temps en temps je la charrie, alors, tu n’as pas oublié de prier au moins, et elle me répond, ça te regarde, on s’amuse avec ça. Je suis le meme et elle est la meme. C’est tout ce qui compte.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE