spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Brigitte Bardot à Nicolas Sarkozy : « Eh bien tranchez maintenant ! »

Dans la même catégorie

Aïd el-kebir. C’est en ces termes que Brigitte Bardot s’est adressée, au nom de sa fondation éponyme, la fondation Bardot (FB) à Nicolas Sarkozy dans une lettre remise au président. Souvenez-vous, fin octobre 2008, nous écrivions à propos de l’amie des animaux qu’elle est à l’aïd el-kebir ce que le marronnier est au journalisme, un quelque chose « de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible. » Eh bien, cette année, Mme Bardot a de l’avance et bouleverse la tradition même du marronnier.

L’abattage musulman stigmatisé, l’abattage juif oublié

Hier 15 septembre, Brigitte Bardot, amie sincère des animaux et contemptrice islamophobe de l’abattage rituel a envoyé un mouton en peluche au président de la République, dont ce n’était pas l’anniversaire. Mme Bardot, condamnée à plusieurs reprises pour son racisme primaire à l’égard des musulmans, revient au front pour tenter de convaincre Nicolas Sarkozy qui lui promit, en janvier 2006, de mettre fin à l’abattage rituel. Une promesse qu’il n’a jamais tenue et qu’il ne compte pas tenir. Ce que regrette Brigitte Bardot, outre les musulmans, c’est qu’il soit possible en France, dans un abattoir, de mettre à mort un animal sans l’étourdir préalablement, à la faveur d’une dérogation qui sert non seulement les musulmans mais aussi les juifs, que Mme Bardot oublie systématiquement dans ses sorties xénophobes. Or, en 2008, par la voix de Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l’Intérieur et des cultes, Nicolas Sarkozy rassurait les juifs contre l’abolition de cette dérogation. Mme Alliot-Marie déclarait, mardi 13 mai 2008, devant un parterre de religieux, lors de la conférence des rabbins européens :

« L’Etat doit protéger les traditions cultuelles : je pense à l’abattage rituel que rien ne doit pouvoir remettre en question, même au nom de droits reconnus à la protection animale ».

La précision n’était pas anodine. Comme au premier trimestre 2009, lorsque la crainte de voir l’Europe interdire l’abattage rituel, « des représentants communautaires […] se sont lancés dans un lobbying actif pour contrer les campagnes des défenseurs des animaux » (source Chiourim.org). Et pour cause, l’enjeu pour les juifs est considérable. Le rabbin Fiszon le rappela lors du Grenelle de l’animal : « s’il devait être imposé en France, les juifs ne consommeraient plus de viande, et ce serait une véritable catastrophe. On se trouverait dans une situation comparable à celle de la Suisse, dont les motivations de l’interdiction de l’abattage rituel en 1894 étaient plutôt destinées à limiter l’entrée des juifs sur le territoire helvétique qu’à limiter la souffrance animale. » Précisons que l’abattage rituel juif est particulièrement vulnérable, puisque toute la partie arrière de la carcasse de bête est jugée impropre à la consommation. Seules les parties hautes, les parties considérées « nobles » sont consommées par les juifs, le reste étant redirigé vers le circuit de distribution traditionnel (et encore, à condition que le rabbin n’ait pas trouvé un défaut sur la carcasse qui la rendrait entièrement illicite).

Faire sans les musulmans est impossible

Mais le lobbying de représentants juifs n’est pas le seul : l’industrie agrolimentaire ne peut faire et ne veut faire sans l’abattage rituel, notamment musulman, tant « l’activité économique liée aux abattages rituels représente une part considérable ». Aussi important que puisse être le rejet des musulmans, ces derniers demeurent indispensables à l’économie française. Prenons un seul exemple, celui de la fête de l’aïd el-kebir. Selon les chiffres officiels, ce n’est pas moins de 200 000 bêtes qui sont abattues à cette occasion. Soit plusieurs dizaines de millions d’euros injectés par les musulmans en moins de trois jours dans un pan de l’économie en grande souffrance : celui de l’agriculture française et des éleveurs, et dans l’industrie agro-alimentaire ; laquelle industrie use de tout son poids pour contrer l’action des associations de protection et de défense des animaux. Comme le confirma un représentant de cette industrie toujours lors du Grenelle de l’animal. Nicolas Douzain, directeur de la fédération nationale de l’industrie et des commerces en gros des viandes précisait en effet ce qui suit :

« L’activité économique liée aux abattages rituels représente une part considérable. Elle est unique en Europe voire mondiale. C’est une donnée importante qui place la France dans une configuration qui ne peut pas être comparée à celle d’autres pays. »

En clair, les musulmans pèsent trop lourd économiquement parlant pour que la France puisse se permettre de leur interdire de pratiquer l’abattage rituel. Brigitte Bardot le sait. Et cela la chagrine. A la différence d’autres associations de protection animale, dont l’OABA, la fondation FB, en la personne de sa présidente, mène une lutte empreinte d’islamophobie. Son mérite est sans conteste et nombre de ses victoires doivent être saluées. Cela étant, tant qu’elle fera une fixation sur les musulmans et notamment sur l’abattage rituel, seul véritable point de friction – si l’on s’en tient au bien-être des animaux -, la cause animale n’avancera pas. Il y aurait pourtant de nombreux chantiers à mener ensemble, l’islam étant très pointilleux sur le respect et le droit des animaux. Mais pour cela, il faudrait que Mme Bardot cesse ces attaques. Au moins pour les animaux, car son noble combat est plombé par une islamophobie viscérale.

Lire aussi
Faut-il des libellés « viande abattue selon le rite musulman/juif » ?

Fondation Bardot : et si on dialoguait ?


DISCLAIMER : tous les commentaires qui porteront sur la personne même de Mme Bardot seront supprimés. Merci d’éviter l’insulte, la calomnie et autres propos peu glorieux et de discuter du fond. Privilégiez le débat d’idées au dénigrement des personnes.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

3 Commentaires

  1. salam un jour viendra en été on fera l abattage du mouton dans nos pays de nos parents maroc,algerie,tunisie … ect et la economiquement ca va faire tres mal au paysan et vendeur et revendeur

  2. Salam alaikom,

    Elle s’y trouve déjà, certes! Mais c’est le cas de beaucoup de ses compatriotes.

    C’est malheureux à dire…

    Et, sur la question de l’abattage, elle ne dit tout haut que ce que les autres pensent tout bas.

  3. Quelle mauvaise foi!
    Elle dervrait mieux s’indigner du sort des cochons ou autre viande porcine, qu’on assoment a coup de bâton, c’est ce qu’on appelle de la soufrance au lieu de faire une obsession sur l’Islam qui comme vous le précisez est la seule religion qui interdit la maltraitance de tous les animaux!

  4. Alors déjà l’article excellent.

    Mhamed, je ne comprends pas ta reaction. comme s’il fallait que la communauté musulmane elle même soit dans l’amalgame ( maghrébins/musulmans) et dans le séctarisme ( Dieu n’a t il pas créer plusieurs peuples pour qu’il se mélagent.

    Sinon quant au sujet se que je trouve lamentable c’est qu’un amis à moi purge une peine d’un an pr une seule recidive d’un délit tres mineur lorque BB peut acheter ses délits d’incitation à la haine racial depuis des années.

    De plus comme al kanz et Fat l’on souligner le prophète sws à toujours voulue que sa communauté montre un grand respet envers les animaux ( http://www.ouktiasma.com/article-12146591.html)
    C’est bien là une autre preuve de la peur de l’nconnue .

  5. Assalamou alaikoum wa rahmatou allah wa barakatouh; La ilaha ila allah, les pauvres animaux ne m’eritent pas qu’elle s’occupe de leur cas, y’a tellement de nobles causes a defendre, je ne sais pas moi: nd pas deranger un president occupe a defendre les droits d’auteur de Carlita en instaurant Hadopi 🙂

  6. Bonjour,

    Ce n’est pas parce que l’on est contre l’abattage de milliers d’animaux pour une religion, que l’on déteste forcément les personnes arabes.
    Je suis moi-même allée en Tunisie cet été, et les gens sont bien sympathiques, je n’ai absolument rien contre eux (bien au contraire !).. mais voilà, le fait de savoir que dans peu de temps des moutons vont être sacrifiés au nom d’une culture, ça laisse un froid. Je suis végétarienne depuis 5 ans (et maintenant au stade végétaLien), et je considère que les animaux ont exactement le même droit à la vie que n’importe quel être humain.
    L’abattage rituel est un concentré de stress et de souffrance pour les ovins, du fait qu’ils ne sont pas étourdis avant d’être égorgés. Je pense que les normes devraient changer (en premier lieu), pour ensuite aboutir à l’arrêt total de ces sacrifices, qui se perpétuent depuis des siècles. Si l’Islam se penche beaucoup sur la question de la protection animale, alors pourquoi donc ne cesse t-il pas ces assassinats (car c’est bien le terme) qui n’ont qu’un but purement religieux ?

    La corrida est l’exemple même d’un massacre « inutile » et barbare qui dure depuis toujours. Donc, sous prétexte que celle-ci est mis au rang de « culture » donne t-il le droit aux toreros de la pratiquer (et aux beaufs qui se concentrent dans les arènes, de la regarder) ? On pourrait dire de même pour la chasse (à courre ou non)…

    Surtout, ne voyez rien d’insultant, ou quoi que ce soit, dans mon commentaire. Essayez juste de vous mettre à la place des animaux qui se font égorger alors qu’ils sont pleinement conscients, au nom d’une religion.

    Besslama ! 😉

  7. Des études réalisée par des vétérinaires allemands ont prouvé que l’animal souffre lorsqu’il est étourdi et que ce n’est pas le cas lors de l’abattage rituel. Et Dieu c’est mieux ce qui est bon pour les animaux comme pour les hommes.

  8. bonjour, j aimerais repondre a mademoiselle sarah.
    tu compare l abbatage rituel a la corrida ou il tu ces taureau pour s amuser hors en islam nous faisont de ce mouton un partage et c est le but premier! quant a l ettourdissement , je pense qu il est preferable a la bete d etre tuer a la maniere islamique ( a savoir que le couteau doit etre OBLIGATOIREMENTbien eguisé pour que la bete ne souffre pas) c est toujours mieu que d assomer ou d electrocuter .

  9. L;Lslam est bàti sur cinq piliers : le témoignage qu;il n;y a de dieu quALLAH et que Mohamed est son Messager l,accomplissement de la prière l;acquittement de l;aumo^ne légale, le pélerinage à la maison sacrée et je jeune du mois de ramadhan; cest le frait dieu ce qui bien pour les animauxcomme pour les homme cont commaintaire de bride badot pour nous le musullmans personne qui nous jeuge que die mohamede Alihe salam (coudes)

  10. est-il préférable de se faire amputer, ou opérer sans anesthésie générale, ou avec ?
    amputation d’un membre avec anesthésie générale = étourdissement préalable
    amputation à vif, sans anesthésie = égorgement sans étourdissement préalable

    Tout le reste n’est que mensonges
    Les pratiquants doivent éviter de faire souffrir les animaux
    tirez en la conclusion qui s’impose

  11. de plus a votre avis combien de mouton passe a l abatoir ou autre, le jour de l aid et a quel prix le mouton ca chiffre tres vite donc faire sans les musulman est impossible alors ils ne sont pas pret a nous interdire notre rituel car les pays frontalier y gagnerons au change comme la belgique ect …

  12. « bonjour, j aimerais repondre a mademoiselle sarah.
    tu compare l abbatage rituel a la corrida ou il tu ces taureau pour s amuser »

    Honnêtement, quoique je trouve que le « végétaLianisme » est une aberration complète, je ne peux que rejoindre Sarah concernant ce propos…

  13. Pour moi il n’y a aucun profit qui justifie la souffrance d’êtres vivants,
    que ce soi les catholiques, les musulmans ou les judaïques, l’animal doit
    être respecté et il se doit de faire en sorte qu’il souffre le moins
    possible et ceux qui se revendiquent d’un Dieu ferait bien de renoncer à la
    viande, 90 % des récoltes céréalières mondiales servent à nourrir les
    animaux d’élevage, ces 90 % distribués dans le monde suffirait à supprimer
    la famine, alors, mangeurs de viande, religieux, agriculteurs réfléchissez
    que vous participez à la faim dans le monde en plus de cautionner la
    souffrance des créatures de Dieu puisque vous y croyez en Dieu, soyez
    charitables car c’est ce que votre Dieu vous demande, qu’il soit de
    islamique, judaïque ou catholique, c’est une question de bon sens et ainsi
    les éleveurs pourraient se recycler mais voilà, on vit mieux de la torture
    et de la mort que du respect de la vie

  14. Mouton pas grégaire, il n’y avait aucun lien dans votre message. Postez correctement avant de ronchonner. Cela étant, rien ne dit que le lien que vous n’avez pas encore posté sera validé.

  15. Bonjour,

    J’aimerais comprendre pourquoi mon message du 20 septembre 2009 (13:10), n’a pas été mis en ligne par le modérateur.

    Bonne journée.

  16. essalama alaukoum

    Nous les musulmans écoutons ce que Allah ta’ala nous dit et c’est tout
    cette histoire de corrida est idiote et n’as rien de religieux alors la comparaison est ridicule
    et si vous vous étiez renseigné ;( ou que vous seriez moins raciste pour certains );vous
    auriez su que l’ abattage ne fait en aucun cas souffrir l’animal
    franchement toutes les raisons sont bonnes pour attaquer l’Islam

    essalam alaykoum

  17. as salâmu ‘alaykoum

    juste pour dire que les actions islamophobes n’ont rien de sincère envers les animaux, je ne crois pas qu’elle puisse être sincère envers les anmaux et être à la fois islamophobe

    il y a une illogique quelque part mais entre musulmans on se comprend ^^

  18. […] Que les chiffres soient justes ou non, une chose est certaine : c’est l’activisme et le lobbying assuré et assumé par la communauté juive qui permet de préserver cet acquis régulièrement mis en cause. En France, les musulmans doivent beaucoup aux juifs sans qui l’abattage rituel aurait peut-être perdu en 2008 son statut dérogatoire. Pour comprendre, nous vous invitons à (re)découvrir l’article où nous y faisions récemment référence : Bardot à Sarkozy : « Eh bien tranchez maintenant ! ». […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles