Casino : vers des supérettes halal ?

Par Al-Kanz

A Saint-Etienne, à Montreynaud, un quartier dit “sensible” situé à l’écart de la ville, sur une colline, la multinationale a ouvert son premier magasin de proximité ethnique, Au Pays.

Casino ethnique
Au Pays, supérette ethnique du groupe Casino

Longtemps confiné aux commerces traditionnels et peu considéré par l’industrie agro-alimentaire, le marché du halal est devenu l’objet de toutes les convoitises. C’est ainsi que l’on observe depuis quelques années l’arrivée de quelques grandes marques historiques : Herta (Nestlé), Zakia (Panzani) ou encore le spécialiste du cochon, Fleury Michon.

Une fragile ouverture au halal

Parallèlement, la grande distribution, de moins en moins frileuse, ne cache plus son intention de remplacer les boucheries traditionnelles. Carrefour devrait lancer sa propre marque de produits halal à l’occasion du mois de ramadan et marcher sur les pas de Casino qui a lancé en août 2009 sa gamme Wassila. D’autres vont suivre et petit à petit ce marché encore jeune devrait se consolider au rythme des nouveaux entrants. Pour autant, il n’est pas certain que ce soit ces poids lourds qui mèneront la danse.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, malgré leurs milliards de chiffre d’affaire et leur puissance économique, ces géants de l’agro-alimentaire sont encore dans l’incapacité de comprendre la cible qu’ils visent. Pire, leurs ambitions pourraient même être refroidies par l’arrivée de la finance islamique : il existe en effet dans l’Hexagone tout un tissu économique, constitué par des entrepreneurs musulmans qui ont une expertise du marché des consommateurs musulmans dont aucune de ces grosses industries ne dispose. Ce n’est que l’impossibilité, provisoire in châ’a-Llâh, de recourir à des emprunts halal qui ralentit leur développement. Gageons que, le jour où ces entrepreneurs pourront souscrire à des produits financiers shariah-compliant, ils représenteront, sur le marché du halal, une concurrence redoutable et redoutée.

Au Pays de Casino

En attendant, les initiatives se multiplient. Pas forcément là où on les attend. Si l’on observe, ces derniers mois, une bataille des volaillers – Reghalal, Duc, etc. -, qui veulent prendre des parts de marché du leader Isla Délice, d’aucuns ont compris que c’est un combat déjà dépassé, même si pas encore mené. L’avenir du halal est ailleurs, notamment dans les enseignes estampillées, voire certifiées, halal.

Ces magasins tout-halal existent de fait depuis des années : c’est l’épicier arabe (qui ne vend pas d’alcool ni de viande non halal), ce sont les supérettes turques, c’est plus récemment le magasin Maklacenter de Stains (93), Fresco Marché à Clichy (92) ou encore Hal’shop à Nanterre (92) ; ces trois enseignes dépassant le commerce traditionnel pour tendre vers un concept à part entière. Chez Casino, on semble croire à ce nouveau filon, même si on ne l’exploite pas de la meilleure manière.

A Saint-Etienne, à Montreynaud, un quartier dit “sensible” situé à l’écart de la ville, sur une colline, la multinationale a ouvert son premier magasin de proximité ethnique, Au Pays. Présenté comme un “concept très innovant”, par l’Epareca, cette supérette est un commerce ethnique à prix discount, qui cherche à séduire les nombreux habitants du quartier à très forte majorité musulmane. “Ethnique” et non “halal”, ce qui d’ailleurs ne pourrait l’être que dès lors que la supérette ne vendrait ni alcool ni produits non halal.

Inaugurée le 28 mai dernier, quelques semaines après son ouverture, Au Pays ne convainc pas tout le monde. La supérette ne serait pas à la hauteur de ce que l’on attend d’un groupe de l’envergure de Casino, ce qui est assez surprenant quand on sait que l’enseigne veut entretenir cette image de qualité.

Casino ethnique

Casino ethnique

Casino ethnique



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. Wilfried    

    As Salamou ‘Aleykoum
    “C’est comme au pays !” <= Mais mon pays à moi c'est la France !
    Je trouve le slogan un brin communautaristo-nationaliste, j'ai inventé un nouveau mot. En tout cas j'en connais qui vont pas être contents ;-)

    1
  2. dazahid    

    Assalâmu ‘alaykum wr wb

    Comme Wilfried, et pour les mêmes raisons, je n’aime pas le slogan.
    Quand comprendront-“ils” qu’il y a, de plus en plus, de Français musulmans ?

    Autre question : avec leurs gros moyens, je me demande à qui ils confient leur marketing/études de marché/communication dans ces “grandes boîtes”, pour que cela donne d’aussi piètres résultats ?

    2
  3. Sonia    

    As salam aleykum wa rahmatullahi wa barakatu

    Idem, leur nom et slogan ne me convainc pas du tout, mon pays c’es la France…

    3
  4. Yus    

    “comme au pays” ca a un gout de banania comme slogan…

    4
  5. 512banque    

    mauvaises langues… “comme au pays”, voyons, c’est chéhérazade, les 1001 nuits et le tapis volant !
    Moi, occidental, à la recherche d’exotisme et d’orient, j’achète !

    5
  6. samy    

    et les prix c’est comme au pays.??..et les caissieres c’est comme au pays.??

    6
  7. Green Islam    

    Très drôle le commentaire de Samy… ils peuvent avoir le slogan qu’ils souhaitent, mais qu’ils aillent au bout de la démarche !

    7
  8. Sulahfah    

    as-salâmu ‘alaykum

    “Quand comprendront- »ils » qu’il y a, de plus en plus, de Français musulmans ?”

    Je pense que vous n’avez pas saisi quelle est la cible de cette enseigne. Il n’y a aucune allusion au Halal ni aux musulmans. Ces magasins s’adressent aux personnes d’origine maghrébine qui souhaiteraient retrouver les même produits que l’on peut trouver au pays, il n’y a donc pas de quoi s’offusquer que les français de souche musulmans ne soient pas pris en compte.

    Là où c’est insultant par contre, c’est qu’apparemment pour que ce soit “comme au pays”, il faut que ce soit le bazar.

    8
  9. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Oui, on est plus dans le marketing ethnique que religieux. D’ailleurs, il y a de l’alcool dans ce magasin.

    9
  10. Yus    

    Ca reste quand même incroyable que des professionnels de la grande distribution d’un groupe aussi puissant on toujours autant de mal a comprendre la cible qu’ils visent surtout quand il s’agit de musulmans.
    Avec un slogan comme celui ci qui fait très “supériorité post colonialiste”, ya des musulmans qui vont vraiment allez la bas? Subhanallah…

    C’est bête qu’ils comprennent pas surtout qu’il existe des agences de comm tenu par des musulmans qui connaissent le marché… Mais bon j’crois que c’est ptétre pas plus mal comme ca en fait.

    10
  11. Djamila    

    Je voulais juste vous signaler que TOUS les épiciers arabes que j’ai pu voir dans ma vie à Paris vendent TOUS de l’alcool, du porc et surtout pas de viande halal et ce, toute l’année…excepté pour certains d’entre eux, ils font l’effort hypocritement de fermer durant le mois sacré de Ramadan !!

    11
  12. Ahmed    

    Concernant au pays casino a tellement mal gere le projet qu il est revenu a son enseigne traditionnelle vival.La cause de cet échec est que casino a mis a la tête de ce magasin une personne qui ne maitrise pas le sujet

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE