spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Boycotter des produits casher vaudra procès. Ou pas.

Dans la même catégorie

En mai 2008, Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l’Intérieur, assurait à la communauté juive que l’abattage rituel juif, sans étourdissement, ne sera en aucune manière remis en cause. Nous étions alors en plein Grenelle de l’animal. Hier, l’actuel ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, informait la même communauté avoir demandé à Michèle Alliot-Marie, aujourd’hui garde des Sceaux que l’appel au boycott des produits cashers – ou israéliens – soit passibles de poursuites judiciaires. Arf !

Hortefeux a indiqué avoir « attiré l’attention de la garde des Sceaux afin que soient engagées des poursuites judiciaires (en) cas d’appel au boycott de produits cashers ou israéliens ».

Voilà des mois que l’extrême droite appelle, parfois très violemment, au boycott de toutes les entreprises qui affirment faire du halal. M. Hortefeux n’a pas jugé bon d’émettre la même requête. Faut-il s’en émouvoir ? Assurément non. Les musulmans sont épargnés par la juridite aiguë qui frappe le pays. De telles mesures ne pourraient de toute façon qu’exarcerber l’islamophobie ambiante et favoriser leur stigmatisation. Cela dit, cette sortie du ministre, qui compterait briguer la mairie de Vichy en 2014, en dit long sur sa conception communautariste de la société.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

5 Commentaires

  1. pernicieuse confusion des genres… casher ou israélien… dans un cas, antisémitisme, dans l’autre, protestation contre le sionisme…

  2. Hortefeux maire de Vichy, il va y faire disposer son gouvernement provisoire (sombre histoire d’un passé omniprésent qui n’est pas encore passé).

  3. Salam,

    de toute façon certaines personnes font le forcing afin que tout ce qui touche de près ou de loin au sionisme soit taxé automatiquement d’antisémitisme… ca permet de rendre noble leurs cause et de banaliser l’occupation de la Palestine.
    J’achète ou je veux, les produits que je veux, on ne va pas me forcer a acheter des produits qui on été volé a une autre population.
    d’un coté on diabolise le hallal, et de l’autre coté on protège par des lois le casher… après l’exemple du franprix hallal fermé et les casher en plein paris tjrs ouvert, le 2 poids 2 mesures a toujours autant la cote…

  4. Ce dérapage et cette confusion me semblent extrêmement graves, mais de la part d’un ministre déjà désavoué par Sarlozy (et Dieu sait que notre vénéré Président a pourtant accumulé les approximations juridiques…..) on ne peut pas en attendre moins. Puisque la polygamie ne conduira pas à perdre la nationalité française, il faut retomber sur ses pattes en ré agitant le même chiffon rouge.

    Plusieurs choses me gênent :
    – le mélange entre boycott des produits casher et des produits israéliens. Encore une fois, on mélange une religion et un pays, et aussi les ressortissants de ce pays et son gouvernement. Ces approximations sont exactement les mêmes que celles qui font de tous les musulmans des arabes (et vice versa) et accessoirement des apprentis terroristes
    – assimiler l’appel au boycott des produits israéliens à de l’antisémitismes. Qu’il y ait de nombreux anti-sionistes qui soient aussi des antisémites est un fait, mais les deux discours sont totalement différents. L’anti sionisme est simplement un appel à l’arrêt d’une colonisation illégale et particulièrement « voyaou ».
    – l’idée du boycott du casher en soi est complètement délirante. Car ceux qui mangent casher sont des juifs….

Répondre à Marie-Aude Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles