Herta "halal" et porc : le CCIF s'interroge

Par Al-Kanz

Après le syndicat Synergie des professionnels musulmans de France, une seconde organisation, le CCIF (collectif contre l’islamophobie en France), demande des explications à Nestlé, suite à la publication d’un rapport d’analyses indiquant que du porc a été retrouvé dans des Knacki halal de sa marque Herta. Quinze jours après ces révélations, silence radio du CFCM […]

Après le syndicat Synergie des professionnels musulmans de France, une seconde organisation, le CCIF (collectif contre l’islamophobie en France), demande des explications à Nestlé, suite à la publication d’un rapport d’analyses indiquant que du porc a été retrouvé dans des Knacki halal de sa marque Herta. Quinze jours après ces révélations, silence radio du CFCM et de ses composantes que sont l’UOIF, la mosquée de Lyon ou encore le RMF (lié à la mosquée d’Evry, qui comme la mosquée de Paris certifie des produits sans avoir de contrôleurs indépendants sur site, salariés par ses soins, qui contrôlent les productions de façon systématique). Ceux qui pensaient naïvement que ces institutions se soucient des musulmans font face là à une évidence : elles préfèrent se terrer complaisamment dans le silence plutôt que de manifester même très timidement leur inquiétude. On n’attend pas d’elles du courage, mais un semblant d’indignation, un minimum de dignité, ne serait-ce que de façade. C’était, ne nous étonnons-pas, cousu de fil blanc. C’est la société civile qui permettra aux Français musulmans d’accéder à une égalité de traitement, sans privilèges, ni mépris.

Merci au SPMF et au CCIF pour leur engagement et leur sens du devoir.

Paris, le 31 janvier 2011

Herta : Nestlé méprise-t-il le consommateur lorsque celui-ci est musulman ?

Le CCIF a été informé par le blog d’information Al-Kanz que le laboratoire Eurofins aurait révélé la présence de porc dans des produits sous appellation « halal » fabriqués par la société Herta, filiale de la multinationale suisse Nestlé.

Face à ces révélations le groupe Nestlé s’est terré dans un long mutisme sans rappeler les produits sur lequel le doute portait pour finalement communiquer sur la conformité des produits, mais avec un rapport d’analyse qui n’enlève rien à l’incertitude et amène bien au contraire de nouvelles questions.

A cette attitude s’ajoute le laxisme de certaines enseignes de la grande distribution qui n’ont pas retiré le produit de leurs rayons et ne comptent pas répondre aux questions autour de ce scandale.

Alors qu’en avril 2010 Nestlé n’hésitait pas à rappeler des saucisses Herta knacki dans la composition desquelles elle soupçonnait la présence de graines de sésame risquant de provoquer des allergies pour les personnes exposées, cette fois-ci le groupe renvoie selon nos informations la responsabilité sur l’association qui contrôle la fabrication de ses produits !

L’association qui assure le contrôle des produits Herta doit pleinement assumer son rôle de contrôleur sans quoi sa crédibilité sera remise en cause. Mais en dernier ressort c’est à Nestlé de prendre ses responsabilités et ne pas se défausser sur d’hypothétiques responsabilités. C’est le minimum que sont en droit d’attendre les consommateurs d’un groupe comme Nestlé.

Nestlé méprise-t-il le consommateur lorsque celui est de confession musulmane au point de voir en lui qu’une vache à lait sans autre considération éthique ?

Le CCIF s’inquiète de ce traitement et demande à Nestlé de bien vouloir faire preuve de plus de transparence et de lever le doute en ce qui concerne la composition de ses produits estampillés « halal ».

Site du CCIF : http://www.islamophobie.net



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Ashraf    

    Salam,

    Neslé, transparence… il serait bien de s’interesser à cette marque pour se demander qu’est ce qui l’empêche de dire le moindre mot. Seule explication pour moi : la moindre sortie serait dommageable. Cela voudrait dire que tout est douteux chez eux.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE