Laïcité : Guéant s'en prend aux juifs de France

Par Al-Kanz

Le message du président du CRIF, Richard Prasquier, qui publiait vendredi dernier une tribune - à juste titre - alarmiste dans les colonnes du journal Le Monde, ne semble pas avoir été entendu par Claude Guéant, frais émoulu ministre de l'Intérieur et de l'islam à l'extérieur. Ce dernier s'est laissé aller à des déclarations populistes,…

Le message du président du CRIF, Richard Prasquier, qui publiait vendredi dernier une tribune – à juste titre – alarmiste dans les colonnes du journal Le Monde, ne semble pas avoir été entendu par Claude Guéant, frais émoulu ministre de l’Intérieur et de l’islam à l’extérieur. Ce dernier s’est laissé aller à des déclarations populistes, qui ne manqueront pas d’inquiéter les représentants juifs de France, qui se savent, à juste titre, menacés par les postures démagogiques de l’UMP. Les sorties contre les horaires de piscines non mixtes, en vigueur depuis quarante ans dans les bains municipaux de Strasbourg, les attaques contre la viande issue de l’abattage rituel et la volonté de chapeauter les ministres des cultes, ne concernent en effet pas seulement les musulmans. Et pour cause.

En la matière, un juif pratiquant exigera lui aussi d’être soigné par un praticien du même sexe, demandera à manger casher ou refusera tout ce qui contrevient à ses principes. Si l’on met de côté quelques excités qui dévoient les textes canoniques au point de mettre en danger la vie des leurs dans les cas où pourtant la nécessité faisant loi, ces exigences religieuses ne posent pas autant de problèmes qu’on veut bien le faire croire.

Dans une tentative de séduction de l’électorat FN, qui devrait lui répondre ce dimanche par un bras d’honneur, le ministre de l’Intérieur a donc déclaré ce matin :

“Les agents des services publics évidemment ne doivent pas porter de signes religieux, manifester une quelconque préférence religieuse, mais les usagers du service public ne doivent pas non plus” […]

“Par exemple, on sait qu’à l’hôpital il y a un certain nombre de personnes qui refusent, pour des femmes, des soins prodigués par des hommes. Et bien, ce n’est pas admissible”, a estimé le ministre.

Source : Le Monde, “Guéant durcit encore le discours sur la laïcité“, 24 mars 2011

Claude Guéant a raison, comme le rappelait déjà en 2004, non sans dramatiser, Isabelle Lévy :

[…] des femmes juives refusent de tirer leur lait pendant le shabbat, jour où l’utilisation de l’électricité est interdite. Des sages-femmes m’ont rapporté les cas de parturientes juives qui vont jusqu’à demander qu’on arrête les appareils de monitoring. D’autres ne veulent pas emprunter l’ascenseur pour les mener jusqu’à la salle de travail et exigent de prendre l’escalier sans y allumer la lumière !

Source : L’Express, “L’hôpital face aux religions“, 13 septembre 2004

On comprend mieux pourquoi, après Richard Prasquier, président du CRIF, Gilles Bernheim, grand rabbin de France, s’inquiétait dans le monde de la montée de l’islamophobie.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. Khaldun    

    Salam. Ces femmes méritent notre respect pour preuve regarder les efforts qu’ elles font pour accoucher

    1
  2. siga    

    ” On comprend mieux pourquoi, après Richard Prasquier, président du CRIF, Gilles Bernheim, grand rabbin de France, s’inquiétait dans le monde de la montée de l’islamophobie”

    je trouve ce commentaire dommage! on critique ceux qui nous critiquent, et maintenant on critique ceux qui nous soutiennent.
    quand bien même il protège les interets de sa communauté, où est le mal? notre combat est le même : avoir le droit de vivre notre religion.

    un moment donné il faut arrêter de toujours porter à l’autre de mauvaises intentions, il faut faire la part des choses et accepter un geste de solidarité comme un acte de fraternité, sans plus.

    seul Allah sait ce qui a dans les coeurs…

    2
  3. alcove    

    Quand est-ce que cette communauté de confession va tirer les leçons du passé? Où est passé la sagesse de nos anciens, ne voyons nous pas comment le fil est épais.
    Après le Sarko show au Bourget 2003 qui a bien réussi son coup et fait tombé la grande fédération qui organise cette rencontre dans les mails de son filet, ses manquements intellectuels face au Pr Tariq et toute le reste, ne comprenons nous pas que la stratégie de la droite est bien rodé.

    Copé d’un coté, je vous aime mais pas trop (car j’ai 2017 en vue et ce que je peux promettre en 2012 je ne le ferai jamais d’ici 2017) et Guéant de l’autre avec ses fausses contradictions, hier la croisade et aujourd’hui les signes pour la fonction public. https://www.al-kanz.org/2011/02/23/rue-ravate/

    Ce ne sont que des pièges, tant qu’on est pas armé, aussi bien intellectuellement que politiquement en passant par tout l’arsenal culturel et religieux, il n’y a que des coups à prendre. Et ce n’est pas se défausser que de dire je ne réponds pas aux attaques, car la meilleure défense c’est encore d’éviter le piège.

    Mais il faut attaquer différemment, par la visibilité de l’Islam qui est de fait la 2e religion de France. Montrons d’abord notre présence positive au sein de la communauté nationale notamment par le social et l’économique, et ensuite on pourra aller vers la politique.

    Quand à nos chers compatriotes réunionnais, n’avez vous pas appris ce que l’Histoire vous a légué (cadeau malheureusement en déperdition): c’est la force économique qui détient le politique et non pas l’inverse. Et cela je peux témoigner que je l’ai appris par un des plus grands sages réunionnais musulman, le défunt Issop Ravate.

    3
  4. Oum Moussa    

    Salam alikoum

    Je voulais juste signaler que les Témoins de Jéhovah ont obtenu il y a quelques années le droit en justice de ne pas recourir à des soins médicaux .Je ne me souviens plus de la date de l’arrêt mais il est de ceux qui consituent la jurisprudence française .J’ai été un petit peu choquée parce qu’ils permettaient également aux parents de cette secte (religion pour d’autres ) de refuser également l’accès aux soins aux enfants tant que leurs vies n’étaient pas en danger . Tout ceci visé au nom de la liberté de conscience et de religion et de la laicité aussi!! C’était juste pour illustre encore une fois le deux poids deux mesures , au point où on en est …!

    On devrait faire un classement des religions en France selon leurs facilités de pratique ,je ne serai pas trop surprise je crois du résultat .Ils seraient en quelle position les musulmans ? Humm

    Que Dieu nous Guide

    4
  5. mustapha    

    Et comme de bien entendu, aucun de nos représentants n’est capable de sortir les exemples apportés sur ce site, dans un débat….

    On est fort, mais fort !!!!

    5
  6. Gwynplaine    

    Pour répondre à Oum Moussa, votre commentaire est intéressant mais (si je puis me permettre) légèrement incomplet.

    Tout d’abord, la position des Témoins de Jéhovah est de refuser les transfusions sanguines et non pas “l’accès aux soins” dans son ensemble, que ce soit pour eux et pour leurs enfants. Généralement, ils proposent que l’intervention prévue ait lieu, mais en utilisant des produits de substitution.
    Par ailleurs, l’arrêt du Conseil d’Etat stipule qu’en cas de danger vital, le médecin peut passer outre le souhait du patient et de lui administrer les soins qui lui semblent nécessaire pour lui sauver la vie.

    Je laisse chacun juge de la position des TJ en la matière. Je pense en tout cas que le droit du patient à choisir son traitement devrait être respecté, quelle que soit sa motivation. Et si la position de M. Guéant contredit l’arrêt du Conseil d’Etat, et bien nul doute que les tribunaux sauront faire respecter la loi pour tous.

    6
  7. Jacques    

    Bonjour,

    Les Témoins de Jéhovah recourent aux soins médicaux pour eux-mêmes et pour leurs enfants. Ainsi ils vont à l’hôpital quand ils en ont besoin. La plupart des Témoins de Jéhovah ont un médecin de famille, généraliste ou pédiatre, qui les suit eux et leurs enfants. Un certains nombre de Témoins de Jéhovah appartiennent eux-mêmes aux professions médicales : médecins, infirmiers.

    La seule et unique thérapeutique qu’ils refusent est la transfusion sanguine. Ce refus est, pour les adultes, conforme aux droits du patient. En effet, le Conseil d’État, dans sa décision du 16 août 2002, estime que le “refus d’une transfusion sanguine constitue l’exercice d’une liberté fondamentale.”

    En France, de nombreuses équipes médico-chirurgicales sont disposées à soigner les Témoins de Jéhovah et leurs enfants dans le respect de leurs convictions, c’est à dire en utilisant des alternatives à la transfusion. Ces techniques permettent d’éviter les contaminations post-transfusionnelles et de respecter les droits du patient.

    7
  8. Ailurus    

    @ Oum Moussa “Je voulais juste signaler que les Témoins de Jéhovah ont obtenu il y a quelques années le droit en justice de ne pas recourir à des soins médicaux”

    Tu ne cites pas de source parce ce que tu dis est FAUX. Les Témoins de Jéhovah se soignent, ils refusent seulement les traitements à base de sang. D’ailleurs, un nombre certain d’alternatives aux traitements sanguins existe.

    8
  9. Sergea    

    Je trouve que c’est vraiment invraisemblable qu’une personne comme cela soit au pouvoir, cela devrait être interdit. Moi par exemple je suis juif, je lis le judaïsme Français sur l’Arche, mais ce n’est pas pour autant qu je me ferme aux autres cultures ou religions, je trouve justement que l’on devrait profiter de cette diversité pour en faire une force et non une faiblesse, et ce genre de propos et totalement inutile.

    9
  10. Mustapha    

    Richard Prasquier, président du CRIF, Gilles Bernheim, grand rabbin de France, s’inquiétait dans le monde de la montée de l’islamophobie

    Ils s’inquiètent, c’est bien, mais ils ferraient mieux d’appeler BHL, Finkelkraut, zemmour et j’en passe, à de la retenue. Car de toute façon, eux aussi vont subir si ça continue.

    10
  11. clergeau    

    bonjour
    praticien hospitalier je considére que les malades ayant un exigene religieuse compatible avec le service public doit etre entendue
    par contre compliquer les choses et pousser à se hair me parait nuisible
    enfin en quoi obeir à la loi gene! la mixite est une donnée francaise donc il faut s’incliner
    nous ne sommes pas dans une theocratie comme israel ou les pays arabes!!

    soyez realistes
    sinon on va a une guerre de religion

    11
  12. Al-Kanz    

    @Clergeau, bonjour,

    La règle “nécessité fait loi” est une règle essentielle, même chez les plus pratiquants. Le problème vient de ceux qui sont plus royalistes que le roi , tant chez les pratiquants que chez les praticiens. Chez les premiers, on trouve des personnes qui refusent mordicus les soins par quelqu’un du sexe opposé, même dans les cas d’urgence. Le comportement est imbécile et comme vous le dites nuisible, puisqu’immédiatement dangereux. Chez les seconds, il suffit que le patient soit ostensiblement religieux pour qu’ils fassent du zèle.
    Tous contribuent à jeter de l’huile sur le feu.

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.