Québec : un hijab pour les gardiennes de prison

Par Al-Kanz

En France, quand il y a une polémique autour des musulmans, on évoque la laïcité. Au Québec, il s’agit plutôt “d’accommodements raisonnables”. L’expression “accommodement raisonnable”, “traite de la tentative des sociétés laïques de s’accommoder des exigences des différentes minorités religieuses au sein de la société civile”, selon la définition donnée par Wikipedia. Nos plus anciens […]

En France, quand il y a une polémique autour des musulmans, on évoque la laïcité. Au Québec, il s’agit plutôt “d’accommodements raisonnables”. L’expression “accommodement raisonnable”, “traite de la tentative des sociétés laïques de s’accommoder des exigences des différentes minorités religieuses au sein de la société civile”, selon la définition donnée par Wikipedia. Nos plus anciens lecteurs doivent se souvenir des polémiques de 2007 qui avaient secoué le Québec, notamment l’abracadabrantesque code de conduite adopté par le conseil municipal du village de Hérouxville, dans lequel il était notamment précisé que les musulmans pouvaient y vivre à condition qu’ils ne lapident par leur femme. Rhooo !

Depuis, la société québecoise est régulièrement traversée par la question des accommodements raisonnables, le plus souvent instrumentalisée à des fins xénophobes. Cette semaine, c’est la modification d’un règlement sur le port de l’uniforme par les gardiennes de prison qui fait polémique. Depuis lundi, ces dernières, lorsqu’elles sont musulmanes, peuvent porter le hijab. Les uns s’étouffent de rage, les autres n’y voient aucun inconvénient, à l’instar de la ministre de la Condition féminine, Christine St-Pierre, selon qui “on n’empêchera pas personne, par exemple, de porter une croix. De la même façon, on n’empêchera pas quelqu’un qui porte un autre signe religieux d’afficher ses croyances.”

Toute employée qui voudra porter le hijab devra en faire la demande à l’administration. L’État lui fournira alors le hijab “avec fermeture Velcro”.

Le hijab n’est pas un problème. En 2008, Nortura, une société norvégienne, annonçait officiellement l’utilisation de hijab jetable pour ses employées. De même, IKEA, en Grande-Bretagne, fit faire par une société musulmane des hijabs pour les jeunes femmes musulmanes que la multinationale emploie.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Oummsheyma    

    As salâm ‘aleykum,

    Et on peut faire une demande de hijâb pour nos petites filles? Ca doit être pratique avec velcro !…

    1
  2. Selma    

    Salam ‘aleykoum,

    Est ce qu’une soeur aurait tenté de postuler à Ikea en France, je me posais la question parce que si ça se trouve on pourrait travailler avec le hijab, non?

    2
  3. Tinounou    

    As-Salâm ‘aleykoum :)

    Une soeur en hijâb a travaillé à Ikea Saint-Priest près de Lyon, je suis passé en caisse auprès d’elle mais c’était il y a quelques années. Cette année je ne l’ai plus vu !

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE