spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Manuel Valls à l’iftar de la mosquée de Lyon. Contre le CFCM ?

Dans la même catégorie

grande mosquée de Lyon
©Trouvetamosquee.fr

Il est désormais de tradition que des personnalités politiques, et notamment le ministre de l’Intérieur, se rendent un soir de ramadan à l’iftar (repas de rupture du jeûne) à la mosquée de Paris, que l’iftar soit organisé au nom de la mosquée de Paris ou au nom du CFCM.

Michèle Alliot-Marie, en son temps, s’y rendit, tout comme Bertrand Delanoë, Xavier Darcos, Brice Hortefeux, François Fillon ou encore Nicolas Sarkozy.

Un second iftar inhabituel

L’invitation de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, en charge des relations avec les cultes, à l’iftar d’hier soir à la mosquée de Paris s’inscrit dans cette tradition, aujourd’hui banale.

Ce qui est en revanche moins banal, c’est une seconde participation du ministre à un autre iftar, qui plus est dès le lendemain, en l’occurrence ce soir à la mosquée de Lyon.

Allons plus loin. Les élections, le mois dernier, du CFCM ont été une vaste mascarade. L’UOIF annonça deux jours avant « son retrait du processus électoral » signifiant publiquement et avec éclats à l’instance qu’elle ne lui accordait pas le moindre crédit. Parallèlement, Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon, qui avait lui aussi boycotté les élections du CFCM, annonçait la création d’un contre-CFCM.

Lire – Contre le CFCM, « Mosquées et musulmans solidaires »

Un message adressé au CFCM ?

En juin, nous posions la question suivante : « Que décidera Manuel Valls ? » Avec cette participation à l’iftar ce soir à la grande mosquée de Lyon, le ministre donne un début de réponse.

Dans un article publié ce matin sur le site du quotidien Le Monde, la journaliste Stéphanie Lebars précisait qu’hier soir, lors de l’iftar à la mosquée de Paris, « M. Valls ne s’est pas privé de lancer quelques piques aux représentants officiels de l’islam, englués dans une crise de légitimité d’une intensité rarement atteinte depuis la création du CFCM en 2003. »

De là à penser que la présence de Manuel Valls à la grande mosquée de Lyon est un signe éminemment politique qui s’inscrit dans cette série de piques adressées hier au CFCM, il n’est qu’un pas que beaucoup ne manqueront pas de franchir tant le constat s’impose. To be continued.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

15 Commentaires

  1. Quel dommage pour nous les musulmans. Cette visite de M. Valls n’est rien d’autre que de la provocation. Je suis toujours triste de voir la communauté divisée et ce triste sire ne fait rien d’autre qu’appliquer le vieux adage « Divide ut regnes » (diviser pour régner). Il se moque de nous. Nous sommes responsables de l’état pas vraiment glorieux dans lequel se trouve notre communauté partout dans le monde. Prions qu’Allah Souhanahou wa Ta’ala nous vienne en aide. Amin.
    Wa salam.

  2. Salam alaykoum

    Manouel Gaz, le sinistre de l’ intérieur en fossoyeur du Conseil Français du Couscous Merguez

    Nous vivons une époque vraiment in-formidable

  3. Manuel fals un pro-izraelien que fait il dans la maison de Dieu?La Oumma n’attend rien de lui.Les musulmans doivent compter que sur eux même pour mener leur destin à bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles