spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Arnaud Montebourg rêve « qu’il y ait plusieurs industriels algériens comme Issad Rebrab »

Dans la même catégorie

Issad Rebrab
Issad Rebrab

Issad Rebrab, retenez ce nom, tant le fondateur du conglomérat algérien Cevital, premier groupe privé algérien, devrait faire parler de lui en France.

Rebrab, sauveur d’emplois français

Les Français ont entendu parler du célèbre chef d’entreprise algérien l’an dernier lors du sauvetage de la société Oxxo, leader français des portes et fenêtres en PVC, qui devait sauvegarder 288 emplois seront sur 412.

Lire – L’Algérien Cévital sauve Oxxo, leader français des portes et fenêtres en PVC

Quelque six mois plus tôt, Issad Rebrab avait son nom partout dans la presse. En pleine déconfiture, le volailleur Doux, exportateur dans les pays musulmans de poulets de basse qualité et surtout frauduleusement estampillés halal, devait trouver une solution avant démantèlement total.

Lire – Faux halal : Doux continue de duper les pays musulmans

Le rachat par le groupe algérien d’une entreprise aussi importante que Doux a finalement été jugé irrecevable par le pouvoir en place. Quelques mois plus tard, c’est le saoudien Al Munajem qui indiquait sa volonté d’entrer dans le capital du fraudeur au halal breton.

Lire – Halal : Doux bientôt racheté par l’algérien Cevital ?

Après Oxxo et Doux, racheter FagorBrandt

Mais il en faut un peu plus pour décourager le président du groupe Cevital, connu pour sa soif d’entreprendre et son opiniâtreté. D’où cette nouvelle candidature à la reprise cette fois de l’entreprise FagorBrandt. En novembre dernier, l’administrateur judiciaire du groupe d’électroménager– en redressement judiciaire indique que le groupe d’Issad Rebrab fait partie des quatre repreneurs potentiels. Puis début 2014, on apprend par voie de presse que l’offre de reprise par l’Algérien est favorite : Issad Rebrab propose en effet de préserver 1 200 salariés sur 1 800, indiqueront les syndicats.

Montebourg à Rebrab, l’Algérie en commun

issad rebrab challenges

Début avril, Challenges consacrait un article à Issad Rebrab. Interrogé sur le milliardaire algérien, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, se laissa aller à quelques confidences :

« Mon rêve serait qu’il y ait plusieurs industriels algériens comme Issad Rebrab qui sauvent des entreprises en France. Dans notre relation, mes origines algériennes comptent, bien sûr. C’est très important, j’éprouve une sorte d’empathie instinctive, hamdoullah! »

Mi-mars, un tribunal de commerce espagnol décide de bloquer le rachat : le groupe Cevital proposait 25 millions d’euros. Insuffisant, selon les Espagnols qui voyaient d’un mauvais oeil que seule la France bénéficie de l’arrivée d’Issad Rebrab. Il a fallu attendre ce vendredi 11 avril pour que le tribunal de commerce de Saint Sébastien, en Espagne, donne son feu vert au rachat de FagorBrandt. Soulagement en France chez les salariés des deux sites d’Orléans et Vendôme, et du siège à Rueil, en région parisienne : cette décision a en effet permis au tribunal de commerce de Nanterre de se réunir cet après-midi pour discuter de cette offre, qui devrait être sans surprise validée lundi ou mardi prochain.

« Un joli pied de nez à l’histoire : un patron d’un ancien pays colonisé sauve des emplois dans l’ex-pays colonisateur », écrit Dominique Perrin, dans le portrait qu’elle dresse de l’entrepreneur algérien. « J’en suis fier », répond Issad Rebrab, « fier » que « pour une fois que les citoyens français ne voient pas les Algériens comme des personnes prenant leur travail. » Et d’ajouter : « Si j’étais au gouvernement algérien, j’aurais racheté Peugeot, plutôt que de le laisser aux Chinois. » C’est dire si l’homme ne manque pas d’intérêt.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

8 Commentaires

  1. essalamou aleykoum

    Ça serait bien aussi qu’il fasse aussi profiter l’Algerie et les Algériens des milliards du groupe plutôt que de sauver uniquement des entreprises françaises.

    • Bonjour

      Il fait déjà travailler 13 000 personnes en Algérie (Si ce n’est plus) et il envisage de créer 7 500 emplois grâce à cette reprise.
      Laissons le entreprendre où il veut, ça ne peut être que bénéfique au pays ou il s’installe mais également à l’Algérie!!!! Il y’a peu d’entrepreneur aussi patriote

      Bonne journée

  2. salam

    avez-vous pensé à l’inviter à adhérer au SPMF?

    groupe privé algérien mais agissant sur l’hexagone, il y a moyen de collaborer…vu qu’on a plus au moins le feu vert des politiques…

  3. Mea Culpa…en effet Al Kanz tu as raison…
    Je suis très content de savoir que je me suis trompé…je me repens à Allah pour cette hâte dans mes paroles.
    Je souhaite bon courage à cet homme et à son groupe.
    BarakAllah ou fikoum…

  4. Les entrepreneurs en france y’en a, mais il faut arreter de leurs taper dessus avec les charges.
    Et beaucoup d’emploi seront creer,et des entreprises revivront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles