spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Enseignement musulman : le boom des écoles privées

Dans la même catégorie

enseignement musulman ecole
Capture d’écran ©Libération

La communauté musulmane de France est définitivement entrée dans une nouvelle ère. Après l’érection des mosquées, les musulmans s’attellent à développer l’enseignement musulman à travers l’Hexagone et les départements et territoires d’outre-mer.

Des écoles à travers toute la France

C’est en effet plusieurs dizaines d’écoles en fonctionnement ou de projets d’école que l’on recense à ce jour.

Lire – Enseignement musulman : 63 établissements et projets privés en France

La donne a véritablement changé, puisque, avec le développement de l’enseignement musulman, survient aujourd’hui pour les familles un problème tout nouveau : la demande dépasse largement l’offre. Trouver une place dans un établissement musulman demeure difficile. Une étape a donc clairement été franchie. Nous sommes passés de « Il faut des écoles musulmanes privées » à « Il faut augmenter le nombre de places dans les écoles musulmanes privées ».

Une signe ne trompe pas : tout nouvel établissement qui ouvre ses portes est systématiquement inondé de demandes et peine généralement à répondre à la forte affluence. Et un peu plus amont, c’est la capacité financière des porteurs de projet d’ouvrir rapidement une école qui ralentit l’ouverture de nouveaux établissements. Les musulmans ont pourtant collectivement les moyens de financer ces projets.

Pour un financement participatif et collectif

C’est pourquoi la participation active de l’ensemble de la communauté musulmane, à l’instar de ce qui est fait depuis des décennies pour les mosquées, est indispensable. Insistons sur « l’ensemble » : un célibataire ne doit pas attendre d’être marié et d’avoir des enfants pour se préoccuper de cet enjeu. Bien au contraire. De même, si vous êtes à la retraite ou que vous n’avez plus d’enfants en âge d’aller à l’école, votre participation compte tout autant que celle des parents d’élèves.

Ouvrir de nouvelles écoles ne se fera pas sans les musulmans, ni l’argent des musulmans. Avec Easi Up, nous avons choisi de consacrer notre plateforme de financement participatif une place déterminante pour l’enseignement musulman. Ainsi, nous vous invitons, si tant est que cet enjeu pour la communauté musulmane vous semble fondamental, à vous rendre sur www.easiup.fr et de financer selon votre envie et vos moyens le ou les projets en recherche de financements, dont les suivants :

Centre des Feuilles vives à Champigny-sur-Marne (94)

Institut d’Enseignement Ibn Badis à Nanterre (92)

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

4 Commentaires

  1. Salam alaikoum,

    L’institut Ibn Badis va devenir à terme un groupe scolaire regroupant : primaire – collège – lycée.
    Une première, investissons !!!

  2. Salam à tous,

    Il y a 750 000 juifs en France et 700 écoles privées juives.

    Est-ce que ces juifs ont AUSSI payé de leurs poches ces 700 écoles ?

    Ce n’est pas plutôt l’état français qui a mis un paquet d’argent là dedans ??

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles