spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Joyeux Léon : dans les quartiers, à cause de l’islam, on ne dit plus « Noël », mais « Léon »

Dans la même catégorie

vive arabes noel
© Denis Bocquet

L’information nous vient du Figaro, officine médiatique qui depuis des années façonne l’opinion publique française contre l’islam et les musulmans.

Lire – Pourquoi le Figaro est en guerre contre les musulmans

Dans un publireportage, servi par Anne Fulda qui y fait la basse réclame de quatre ouvrages salués sur Twitter par la gauche FN et tout ce qui se fait d’islamophobes, on apprend que « dans les quartiers […] on ne prononce même plus [Noël] ». On dit : « Léon ».

Ce changement de nom serait dû à l’islam (dites « radicalisation »). La journaliste tient cela de l’ex-faire-valoir des Républicains, Lydia Guirous, qu’elle cite le plus sérieusement du monde.

Cela dit, qu’importe la réalité, Fulda rédige un publireportage, pas un article journalistique. Voici l’extrait.

lydia guirous noel
Publireportage, Le Figaro, 20 septembre 2017

Non contente de relayer cette ineptie, Anne Fulda cite une autre affabulation de Lydia Guirous, qui a décidé d’innover. D’habitude, « les quartiers » sont accusés de s’en prendre aux femmes – jeunes femmes, mères – qui ne portent pas le voile.

Là, celle que Nicolas Sarkozy a très vite virée du porte-parolat de son parti Les Républicains choisit comme victimes de « la radicalisation » les petites filles des mamans ne portant pas le voile, dans les quartiers : « une petite fille peut se faire attaquer verbalement parce que sa mère n’est pas voilée », ose-t-elle.

Evidemment, ni Lydia Guirous ni son attachée commerciale Anne Fulda n’apportent plus de précisions. Comment le pourraient-elles ? « Fake news », vous avez dit « fake news » ?

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

1 COMMENTAIRE

  1. Médias et politiques font de l’Hitlérisme revu et corrigé, meme forme de racisme et memes débilités propagées sauce XXliéme siècle. Le racisme est une débilité, il est généralement plus un complexe d’infériorité qu’autre chose. Il est un problème d’ordre psychologique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles