spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Frigandine et Rajoul, terminus pour deux aventures entrepreneuriales

Dans la même catégorie

Lancée officiellement en 2014 par deux jeunes femmes, Fringadine était une maison de prêt-à-porter qui avait un pied à Paris, un autre à Londres.

boutique fringadine

Lire – La Maison Fringadine ouvre ses portes

Cette entreprise prometteuse proposait des vêtements en série limitée, réalisée de façon artisanale. La marque se distinguait nettement dans le monde de la mode islamique.

fringadine

Quant à Rajoul, il s’agissait d’une marque de vêtements de bain et de sportwear, lancée elle aussi en 2014.

rajoul awraswim

Lire – Awraswim de Rajoul, le caleçon de bain “Sea, Sun and Sunna”

En 2016, Rajoul vendait ses maillots dans une quarantaine de pays à travers le monde, outre une implantation en magasin à l’étranger.

RAJOUL  AWRASWIM AdventureHQ
Chez Adventure HQ Dubaï

Fringadine et Rajoul ne sont plus. Ainsi va la vie des entreprises. Elles naissent, elles meurent. Puis, parfois réapparaissent, comme ce sera peut-être le cas in sha’a-Llah pour ces entreprises emblématiques de l’économie islamique en France.

Précisons que cet article fait suite aux messages de lectrices et de lecteurs d’Al-Kanz reçus depuis quelques mois. L’information est désormais publique et officielle.

Dernier point : celles et ceux qui appréciaient Fringadine et/ou Rajoul se demanderont certainement pourquoi leurs fondateurs ont fermé boutique. Réponse : c’est à ces derniers de l’indiquer.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

8 Commentaires

  1. Salam alaykum wa rahmatu-Llah wa barakatuH,
    L’entreprenariat est certes une aventure passionnante mais il est loin d’être un long fleuve tranquille. Emportés par les vagues et enfin les tempêtes, il arrive que les acolytes en viennent à pousser la barre à tribord dans des directions opposées et ce jusqu’à ne plus réussir à s’entendre.
    Bien que le navire soit en état de naviguer, pour la survie de l’équipage, le terminus était préférable pour arriver à bon port avant que d’autres remous le fassent s’y échouer.

    Merci à vous m. Al Kanz pour ce billet écrit avec pudeur,
    pour votre soutien tout au long de ce voyage et merci à ses lectrices et lecteurs.

  2. Salam alaikoum,

    Trop triste, j’aimais beaucoup Rajoul. Il n’y avait rien de semblable a ma connaissance. Or la pudeur au masculin est sujet qui reste encore un problème loin d’être évident à résoudre lors des loisirs.

    En espérant que ces 2 entreprises renaissent un jour sous une forme ou une autre, je souhaite inchaallah toute la réussite dans leurs projets futurs à ceux qui ont travaillé à créer et développer ces 2 marques de qualité. Merci et barakallahoufikom pour votre ingéniosité et votre talent 🙂

    Merci aussi à Alkanz de clarifier pour cette info, et pour la « douceur » mise dans l’annonce, car c’est le genre de nouvelle que je n’aime vraiment pas lire.
    Barakallahou fik.

  3. Salam alikom.

    Je suis vraiment très triste d’apprendre de ses deux aventures.

    Nulle autre marque ne propose des vêtements féminins aussi bien travaillé que Fringadine.

    J’espère que vous remettrez un jour votre talent à notre service.

  4. Salam’3laykom

    ????Je le savais mais j’espérais vraiment que Frangadine ne soit pas fermée. Franchement suis dégoûtée. Élégance et pudeur était vraiment là. Rien d’équivalent sur le’ marché. La matière, les coupes, tout y étaient. Je pleure carrément depuis presque un an à ne plus pouvoir trouver ce qu’il me faut. Et maintenant? On va se taper soit des Vetement moche soit des Vetement mal coupé. Naaaaa revenez les filles. Vous êtes un trésor. Vos lignes étaient parfaite. Ni trop moulante ni trop large. Élégant comme de la haute couture. Vous m’avez faite ma robe de mariée et j’oublierais pas, je peut encore la porter puisqu’elle était simple mais magnifique telle que je la voulais. Vous me manquez sérieux. ????????????

    Qu’Allah vous facilite un retour extraordinaire. In shaa Allah.

  5. Il faut surtout que les musulmans de France se réveillent et arrêtent de consommer et alimenter les grandes marques ou lobbies qui parfois exploitent nos frères et sœurs dans d’autres pays.
    Le constat est alarmant. On aperçoit également des marques musulmanes peu soucieuses de l’éthique et de l’impact environnemental qu’elles ont, sans parler de ceux qui ne sont pas déclarés ou pas aux normes. Certains en font là pub, c’est triste.
    Pour Rajoul, je suis très déçu mais apparemment c’était une décision Consentante prise entre eux car ils avaient des projets différents.
    Pour Frangadine, i don’t now, c’est dommage car c’était différent de ce que l’on peut voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles