spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Mosquée de Charleville-Mézières : de nouvelles croix gammées, deux jours après

Dans la même catégorie

Jeudi 24 octobre, des tags racistes, islamophobes et antisémites, étaient découverts au petit matin sur le chantier de la future mosquée de Charleville-Mézières, dans les Ardennes (08).

Lire – Islamophobie : des croix gammées sur la future mosquée de Charleville-Mézières

Ce matin, dimanche 27 octobre, de nouvelles inscriptions y ont été relevées. Cette fois encore, le préfet Pascal Joly a condamné ces dégradations racistes.

Le maire, Boris Ravignon, a condamné à son tour, en début de soirée, cette nouvelle manifestation islamophobe. Il a en outre demandé à la police municipale « d’apporter son concours à la protection du site et à la police nationale « de trouver les coupables ».

Pugnace lorsqu’il s’est agi d’appeler à signaler les musulmans, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner demeure silencieux ce soir comme après les inscriptions racistes de jeudi dernier.

Plus généralement, la classe politique, prompte à réagir très rapidement quand il s’agit d’agonir de reproches les musulmans, est cette fois indifférente à l’expression de l’antisémitisme et du nazisme, lesquels semblent toujours solubles dans l’islamophobie.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles