Mosquée de Charleville-Mézières : de nouvelles croix gammées, deux jours après

Par Al-Kanz

L’islamophobie médiatico-politique donne des ailes aux vandales.

Jeudi 24 octobre, des tags racistes, islamophobes et antisémites, étaient découverts au petit matin sur le chantier de la future mosquée de Charleville-Mézières, dans les Ardennes (08).

Lire – Islamophobie : des croix gammées sur la future mosquée de Charleville-Mézières

Ce matin, dimanche 27 octobre, de nouvelles inscriptions y ont été relevées. Cette fois encore, le préfet Pascal Joly a condamné ces dégradations racistes.

Le maire, Boris Ravignon, a condamné à son tour, en début de soirée, cette nouvelle manifestation islamophobe. Il a en outre demandé à la police municipale “d’apporter son concours à la protection du site et à la police nationale “de trouver les coupables”.

Pugnace lorsqu’il s’est agi d’appeler à signaler les musulmans, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner demeure silencieux ce soir comme après les inscriptions racistes de jeudi dernier.

Plus généralement, la classe politique, prompte à réagir très rapidement quand il s’agit d’agonir de reproches les musulmans, est cette fois indifférente à l’expression de l’antisémitisme et du nazisme, lesquels semblent toujours solubles dans l’islamophobie.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.