N’abîmons pas notre ramadan avec le faux halal

Par Al-Kanz

L’importance de manger halal est toute particulière à l’occasion de ramadan.

Halal, par Chakil Omarjee

Manger halal pour un musulman est une obligation. Mais pendant ramadan, mois de l’adoration et de la spiritualité par excellence, elle revêt une importance toute particulière.

Dans un célèbre hadith, le Prophète ﷺ évoque le cas d’un homme dans une situation à plus d’un titre favorable à l’exaucement par Allah de ses invocations. Cet homme, en voyage de longue date, les cheveux ébouriffés, sale, lève les bras aux ciels et implore Dieu.

Mais, apprend-on dans la suite du hadith, sa nourriture est illicite (haram), ce qu’il boit est illicite, que ce dont il est vêtu est illicite et qu’il est, disons-le ainsi, en chair et en os illicite (tant il s’est nourri d’illicite). Comment donc dans ces conditions, interroge le Prophète ﷺ, cet homme peut-il voir ses invocations exaucées ?

En d’autres termes, manger haram réduit à néant nos invocations. Manger haram coupe ce lien direct, sans intermédiaires, entre nous et Dieu, annihile ce pouvoir aussi extraordinaire qu’accessible à chacun d’entre nous que sont les invocations.

A dix jours du mois de ramadan 2021 – 1442, quiconque souhaite jeûner gagnerait à écouter le rappel du vendredi que shaykh Chakil Omarjee a dispensé en direct depuis la page Facebook de la plateforme L.E.S. Musulmans.

Il fut question de l’importance du halal, en l’espèce au sens du halal alimentaire, du halal food, avec ceci de particulier que shaykh Chakil Omarjee dispose d’une expertise rarissime en France.

Outre le bagage théologique, assez commun chez nombre d’imams et de professeurs en sciences islamiques, il possède en effet, chose rare, d’une véritable expertise de terrain puisqu’il s’est rendu un nombre incalculable de fois dans différents abattoirs, centres d’élaboration des viandes, etc.). Il sait ce qu’il s’y passe. Il sait combien la fraude au halal est massive, catastrophique.

Son propos ne relève donc des principes théoriques de l’islam ancrés dans la réalité accablante et calamiteuse du halal. On est ainsi aux antipodes des discours totalement hors-sol et déconnectés de la réalité tenus par d’aucuns qui citent de fatwas sur le sujet en veux-tu, en voilà, sans en interroger au préalable la pertinence. Et au final qui autorise ce laxisme qui fait le bonheur des pires fraudeurs au halal.

Bonne écoute.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.