Banque islamique : 84 % des épargnants changeraient de banque

Par Al-Kanz

Finance islamique. Début juin, nous vous proposions de répondre à la question suivante : Si une banque islamique s’installe près de chez vous, que faites-vous ? Vous avez été 1 367 à répondre.

Finance islamique. Début juin, nous vous proposions de répondre à la question suivante : Si une banque islamique s’installe près de chez vous, que faites-vous ? Vous avez été pas moins de 1 367 à répondre.

Banque islamique : 84 % des épargnants changeraient de banque

55 % quitteraient leur banque et deviendraient client de la banque islamique
29 % resteraient dans leur banque tout en devenant client de la banque islamique
15 % attendraient que la banque islamique fasse ses preuves
1% ne changeraient pas de banque, ni maintenant ni après

Comme pour tous les sondages que nous faisons, il faut relativiser les résultats, puisque toutes les conditions pour réaliser un sondage en bonne et due forme n’étaient pas réunies. Malgré tout, ces résultats offrent un aperçu de ce qui pourrait se passer, parmi certains musulmans, si une banque islamique de détail, destinée aux particuliers, s’établissait en France. Et les chiffres parlent d’eux-même : 84 % des épargnants changeraient de banque si une banque islamique ouvrait ses portes en France.

Les établissements bancaires sont aujourd’hui frileux à l’idée de proposer des solutions shariah-compliant, conformes aux principes islamiques en matière de finance, à leurs clients. D’abord parce qu’ils ont peur d’un retour de bâton de l’opinion publique et de l’ensemble de leurs clients. On ne vous fera pas de dessins. Il suffit de voir comment médias, politiques, etc. sont tombés à bras raccourcis sur les musulmans après le coup médiatique de l’imam rouge, André Gérin. Ensuite parce que ces banques et autres institutions financières ne se prennent pas la mesure du marché à conquérir. De très nombreux musulmans attendent avec impatience que leur soient proposées des solutions pour acquérir notamment un bien immobilier. En attendant, ils épargnent. Ces clients potentiels n’auront même pas à être convaincus : la première banque islamique qui ouvrira en France à destination des particuliers. L’attente est très forte, les parts de marché non négligeables. Qui ouvrira le bal ?

Rappelons à toute fin utile qu’un premier établissement bancaire doit ouvrir ses portes en France en 2009 (voir Première banque islamique en France en juin 2009 et sukuk d’un milliard d’euros).



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. 512banque    

    Conditions réuniEs :)
    Merci pour le disclaimer sur l’étude, cela renforce le professionnalisme.

    1
  2. Khalil    

    As-Salamou ‘alaikoum.

    J’ai une question à qui saura me répondre:

    Les banques islamiques ,proposent elles des crédits immobiliers « halal » ?
    D’après ce qu’on m’en a expliqué ,certaine banques « maquilleraient » leur crédit , en vente.
    En gros elle achèteraient une maison visée par un consommateur ,pour la lui revendre à un pris supérieur à l’achat ,avec paiement échelonné.
    N’en sachant pas plus quelqu’un pourrait il confirmer ou infirmer ce mode de fonctionnement?
    Barak allahou fikoum

    2
  3. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Khalil

    Acheter pour vendre plus cher, c’est du commerce.
    Vendre avec un intérêt, c’est rîba.
    Le premier est autorisé, le second est interdit.

    3
  4. missioui    

    Bonjour,

    Pour ce qui concerne les banques Islamique, il faudrait vérifier si elles vont s’intéresser aux Particuliers?? je crois que non, même si les fondateurs de ces banques sont musulmans, ils pensent au profit avant tout…alors ne rêvez pas; le saoudien ou le koweitien…va pas nous prêter gratuitement…tout ce que j’epère c’est qu’ils prêteront qu’aux musulmans et sachez que lorsque vous épargnez votre argent dans les banques islamique, seul le PDG de la banque devra rendre des comptes le jour du jugement dernier…si par exemple cette banque venait à utiliser votre argent pour des actions illicites, c’est le propriétaire qui devra répondre de ses actes…a bon entendeur..que dieu nous apporte la Baraka et qu’on ait pas besoin d’emprunter…AMIN

    4
  5. SETH    

    salem

    je pense qu’il faut se mefier des etudes d opinion mon constat apres etudes du marche de la finance islamique.
    Regle numero 1 pour faire de la banque il faut de l’argent! Or la communaute musulmanes francaise n’est pas epargnante.
    je suis curieux de voir quel est l’encours moyen d’epargne des gens ayant repondu a cette etude.
    S’il y avait un gisement de collecte aussi important que ca depuis longtemps des produits de collecte halal auraient ete créé leur absence dénote que le cout d’investissement d ingienerie fianciere de marketing et de gestion particuliere de ce segment de clientele et non rentable au regard des sommes potentielles a collecter.
    Quand je vois certians clients retirer des sommes pour passer en dessous du nissab je me pose des questions sur l avenir de la finance islamique.

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE