Finance islamique : le Crédit agricole lance trois produits shariah-compliant en France

Par Al-Kanz

Finance islamique. C’est parti. 2009 devrait être l’année de la finance islamique. Après que le Parlement a introduit très officiellement la finance islamique dans le droit fiscal français, les banques ont désormais les coudées franches pour proposer des produits conformes à la shariah.

Finance islamique. C’est parti. 2009 devrait être l’année de la finance islamique. Après que le Parlement a introduit très officiellement la finance islamique dans le droit fiscal français, les banques ont désormais les coudées franches pour proposer des produits conformes à la shariah. Après la Société générale et ses produits lancés, puis suspendus, sur l’Ile de la Réunion, c’est au tour du Crédit agricole de proposer des produits qui seraient conformes aux principes islamiques et certifiés par des « érudits musulmans réputés », lesquels ne sont pas nommément cités dans le communiqué de presse publié lundi 28 septembre.

Crédit Agricole Asset Management lance sa première SICAV conforme à la Shariah

Paris, le 28 septembre 2009

Bénéficiant de plus de 15 ans d’expérience dans la gestion de fonds conformes à la Shariah, Crédit Agricole Asset Management Group (CAAM Group) lance CAAM Islamic, sa première SICAV investie en conformité avec les principes de l’Islam. Cette SICAV UCITS III de droit luxembourgeois, enregistrée en France, a pour but d’offrir aux particuliers et institutionnels des compartiments investis sur différentes classes d’actifs respectant strictement les règles de la Shariah avec 3 compartiments disponibles en France : CAAM Islamic BRIC Quant, CAAM Islamic Asian Active Equity Ex-Japan et CAAM Islamic Multimanagers Global Equities.

Développés à la fin des années 90, les fonds islamiques intègrent les règles de la Shariah dans la construction des portefeuilles d’investissement. Parmi ces règles figurent l’exclusion de tous les secteurs d’activité interdits par la Shariah (l’alcool, les jeux, la production porcine et ses dérivés, l’armement, le tabac…) et des sociétés considérées comme inacceptables en raison de leur niveau d’endettement, de créances et de liquidités.

Avec le lancement de CAAM Islamic, CAAM développe une nouvelle gamme de solutions d’investissement intégrant les principes de la Shariah. 3 compartiments aux positionnements innovants sont ainsi proposés :

* CAAM Islamic BRIC Quant, un fonds de gestion quantitative actions émergentes investi sur le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine dont l’objectif est de surperformer l’indice Dow Jones Islamic Market BRIC equally weighted sur le long terme

* CAAM Islamic Asian Active Equity Ex-Japan, un fonds de gestion fondamentale actions Asiatiques investissant dans une sélection de titres compris ou non dans un univers d’indice Islamique, et dont le but est de surperformer l’indice Dow Jones Islamic Market Asia Pacific ex. Japan, Australia and New Zealand sur le long terme

* CAAM Islamic Multimanagers Global Equities, un fonds de fonds Islamiques actions internationales visant à surperformer l’indice Dow Jones Islamic Market World Index sur le long terme.

Afin de certifier la conformité des investissements de ces fonds aux principes de la Shariah, CAAM s’est doté d’un Comité de Conformité Shariah, composé d’érudits musulmans réputés.
Sur la base d’un rapport trimestriel, le Comité Shariah effectue une revue de chacun des portefeuilles de la SICAV CAAM Islamic. Il veille à l’application des règles de la Shariah dans la gestion et analyse la nature des dividendes distribués par les sociétés et OPCVM/OPC sur lesquels les portefeuilles sont investis. Ainsi, il évalue la part des dividendes résultant de la perception d’intérêt ou d’activités non-conformes. Le cas échéant, le montant correspondant est retiré des actifs du portefeuille et reversé à une œuvre caritative. En accord avec son Comité Shariah, CAAM Group a décidé d’en faire bénéficier l’association Action Contre la Faim* dont il est le mécène.

Pascal Blanqué, Directeur de la gestion de CAAM Group déclare : “ Avec le lancement de CAAM Islamic, CAAM Group réaffirme son engagement vis-à-vis de la gestion d’actifs Shariah. Nous souhaitons ainsi développer notre présence sur ce marché en pleine expansion au travers de fonds adaptés aux besoins des investisseurs. Nous comptons ainsi étendre progressivement notre offre à d’autres classes d’actifs ».

Jean-Michel Bourgoin, Responsable adjoint de la clientèle internationale ajoute : « Grâce à CAAM Islamic, nous souhaitons apporter à nos clients une offre de fonds ouverts bénéficiant du meilleur des expertises de gestion de CAAM Group et nous mettons à leur disposition notre longue expérience en matière de gestion de fonds Shariah. ».

*Action Contre la Faim est une organisation non gouvernementale, privée, apolitique, non-confessionnelle, non lucrative. Elle a été créée en France pour intervenir dans le monde entier. Sa vocation est de sauver des vies en luttant contre la faim, la misère physiologique, les situations de détresse qui menacent de mort des hommes, des femmes, des enfants sans défense.

Entre le Crédit agricole et l’islam ce serait donc parfois possible ? (voir Le Crédit agricole et l’islam : je crois que ça ne va pas être possible)



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (16 commentaires)

  1. zam    

    Salam Aleykoum,

    Concrètement, pour le client français, est-ce que cela aura des répercussions concrètes?

    1
  2. halalovore    

    « il évalue la part des dividendes résultant de la perception d’intérêt ou d’activités non-conformes. Le cas échéant, le montant correspondant est retiré des actifs du portefeuille et reversé à une œuvre caritative. »

    Ce n’est pas très « halal » tout ça???????

    2
  3. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Il faut demander à des spécialistes, mais ça ressemble à la purification évoquée notamment ici http://www.finance-muslim.com/2009/08/actionnaire-societes-illicites

    3
  4. Dazahid    

    Assalâmu ‘alaykum

    pas de réaction sur le fond du sujet… aucune compétence pour cela.
    J’interviens simplement dans ce post pour la photo d’illustration, mâ châ-a-Llâh, ça a l’avantage de rappeler quelque chose d’important, à ceux qui tentent en ce moment de façon récurrente, de le faire passer pour « hors islam » ou « non-islamique », pourtant tout est lié.

    4
  5. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Dazajid,

    Bingo ! Le rappel profite à tous.

    5
  6. Shak    

    ASSW

    Quelqu’un connait le nom des 3 éminents spécialistes, SVP ?

    6
  7. Jack    

    Salam ‘Aleikum,
    C’est pas des méchants le Crédit Agricole?

    7
  8. BEN-MEFTAH    

    Salam aleykum,

    Le credit agricole a beaucoup d’humour.
    Je vous rappelle que cette meme banque a fermer le compte banquaire de l’union des musulmans de creteil sur le motif que cette banque n’accompagne pas de projet religieux.

    http://www.leparisien.fr/val-de-marne/le-credit-agricole-refuse-l-argent-de-la-mosquee-08-02-2005-2005684985.php

    8
  9. 9
  10. halalovore    

    « Il faut demander à des spécialistes »

    A qui?

    A partir du moment où cela génère de l’intérêt (usure) ça devient illicite. On a beau faire Abracadabra, tremper cette argent 7 fois dans de l’eau pure ça ne rendra pas cette argent propre.

    Ce n’est que mon point de vue.

    10
  11. Yacine    

    C’est vrai que je m’attendais pas à ce que la première banque à faire de la finance islamique soit le Crédit Agricole…En fait, je pense que ce sont quelques patrons d’agence islamophobes auxquels on a eu affaire dans le passé qui sont responsables de la mauvaise image de cette enseigne chez les musulmans…Faut juste que le PDG les vire, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes :)

    11
  12. technics    

    Salam ^Aleykoum,

    Bien vu la photo

    12
  13. abulcacin    

    Y a-t-il autour de vous des personnes qui connaissent des personnes qui ont souscrit à ces SICAV?

    Sur le site du CA. Que nini

    13
  14. Al-Kanz    

    Abulcacin, elles ont été annoncées hier. Je pense qu’il faut attendre un peu avant de trouver des personnes y ayant souscrit.

    14
  15. K92    

    Pour Shak

    * Cheikh Nizam S. YaqubyLe Cheikh Nizam S. Yaquby est un expert de renommée internationale dans le domaine de la finance islamique. Consultant indépendant basé à Bahreïn, il enseigne le Tafsir (interprétation du Coran) depuis 1976 et a conseillé de nombreuses banques et institutions financières sur des questions relatives à la finance islamique. Il est titulaire d’une licence d’économie et de religion comparée obtenue à l’Université McGill (Canada).

    * Dr. Mohamed Ali ElgariDr. Mohamed Ali Elgari est expert auprès des Académies de Jurisprudence Islamique de l’Organisation des pays islamiques et de la Ligue islamique mondiale.

    * Dr. Abdul Sattar Abu Ghuddah

    15
  16. SETH    

    Salem

    je pense surtout que vus le type de sicav dont il s’agit le ticket d’entrée est tel que le nombre de musulmans pouvant y souscrire va se compter sur le doigt de la main. Il s’agit sans doute de produits dédiés à la gestion de fortune avec un ticket d entree je pense a 100 ou 150 ke et compte tenu que le conseiller doit respecter une repartition des avoirs en general rarement plus de 25% de placement à risque cela suppose une surface financiere de 500 a 1m d euros donc reserve a l elite de l elite c’est purement marketing

    16

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE