Ce boeuf est-il halal ?

Par Al-Kanz

Abattage rituel. Les industriels rêvent de faire du halal sans contrainte. Peu soucieux de dénaturer la spécificité islamique de l’abattage rituel, ils essaient d’imposer des techniques qui peuvent altérer le caractère halal d’une viande. Tout cela au nom de la productivité et du rendement.

Abattage rituel. Viande halal et abattage de l’animal vont de pair : la façon dont va être abattue la bête est une condition de la licéité de la viande. Aujourd’hui, le débat autour de la viande (vraiment) halal tourne essentiellement autour de la question de l’étourdissement de l’animal avant l’abattage. Les uns affirment que l’on peut étourdir un animal avant de l’abattre sans que cela ne nuise au caractère halal de la viande. D’autres, dont nous sommes, s’y opposent pour une raison simple, et très pragmatique : aucune des formes d’endormissement des animaux avant l’abattage n’est à ce jour fiable. Soit l’animal est blessé lors de l’étourdissement, soit il ne se réveille pas. Ainsi, dans un cas ce n’est plus la lame du sacrificateur qui cause sa mort, mais l’intervention préalable (pistolet, électricité, etc.), dans l’autre l’animal est blessé avant la mise à mort. S’agissant de l’étourdissement post-mortem, ceux qui la pratiquent considèrent que l’animal est déjà mort et que recourir à l’étourdissement vise à stopper les mouvements nerveux qui continuent à secouer la carcasse.

Dans la vidéo qui suit (âmes sensibles s’abstenir), on voit des professionnels présenter une nouvelle machine. Une vache est mise à mort. Un sacrificateur lui tranche la gorge… et immédiatement après un employé de l’abattoir assomme la vache en lui fracassant le crâne à l’aide d’un pistolet. Il s’agit ici d’un étourdissement post-mortem, le même que l’on pratique ante-mortem, hormis en principe lors de l’abattage rituel (juif ou musulman). Ici, le geste intervient aussitôt après l’abattage du bœuf, qui s’écroule. Cette vidéo a une vocation commerciale : il s’agit in fine de vendre le piège (cette grosse machine dans lequel on installe l’animal avant la mise à mort). On peut donc penser que l’intervention juste après la saignée est exceptionnelle.

Etourdissement pistolet perforateurEtourdissement pistolet perforateur
La flèche et le point indique l’endroit où il faut tirer pour abattre l’animal (source : www.unite-esb.ch)

Pourtant, cette pratique est courante tant dans le circuit traditionnel, c’est-à-dire non halal que dans le circuit halal. Des bovins sont immédiatement étourdis au moyen de ce pistolet juste après la saignée. Nous avons montré cette vidéo à des professionnels de la viande, qui ont une expérience éprouvée de la mise à mort des bovins. Selon ces dernier, cette intervention immédiate ne laisse pas le temps au bovin de mourir du fait de la saignée. Selon l’un d’eux, l’animal meurt des conséquences du coup de pistolet et non de ceux de la saignée ; ce qui rejoint entre autres une étude suisse selon laquelle un étourdissement efficace par cheville percutante (certains pistolets sont munis d’une cheville qui transperce le crâne pour se loger – ou non – dans le cerveau) se caractérise par les signes suivants :

– chute immédiate,
– crampe tonique (= contractions des muscles de forte intensité et de longue durée),
– aucune tentative de l’animal pour se relever,
perte de la respiration,
– perte du réflexe cornéen (= les paupières ne se ferment pas au toucher de la cornée)

Dans le cas où l’animal n’est pas étourdi au moyen de ce pistolet, mais soumis à l’électricité, la mort peut être causée par le courant et non par la saignée ; ce qui n’est pas une simple probabilité.

Doit-on ou non étourdir l’animal après la mise au mort rituelle ? C’est là une question épineuse qui dépend de la réponse à une autre question : quand est-ce que l’on considère la mort de l’animal pour l’islam ?Quelles que soient les divergences sur cette question, le problème n’est pas insoluble : les professionnels musulmans qui recourent à ce genre de pratique le font pour répondre à une logique industrielle. Étourdir l’animal ou lui asséner une décharge électrique vise à gagner en moyenne deux à trois minutes par abattage : plus la bête meurt vite, plus on peut enchaîner les mises à mort. Les responsables musulmans devraient a minima choisir la prudence et ne pas céder aux pressions des industriels. Une fois encore, l’industrialisation du halal et la main-mise des géants de la viande sur le halal, confortée par le désintérêt des musulmans pour ce qu’il y a dans leur assiette favorisent des pratiques pas toujours très orthodoxes.

Ce que vous devez savoir

On estime que la moitié des abattoirs français pratiquent – ou prétendent pratiquer – l’abattage rituel. L’industrie de la viande, en grande difficulté, mise beaucoup sur le halal pour pallier la baisse de consommation des produits carnés. Le halal est, plus qu’ailleurs, un puissant et pérenne levier de croissance. De fait, les gros producteurs savent que les musulmans sont ceux qui sauveront leur secteur.

Ce que vous pouvez faire

Vous êtes un particulier
Que faire face à des géants de l’agro-alimentaire qui pèsent des centaines de millions, voire des milliards d’euros ? Réponse : consommer responsable, soit pour un musulman consommer halal et exiger de consommer halal. Vous pouvez par exemple, dans la grande distribution, repérer les barquettes de viande, relever le numéro de téléphone du service consommateurs et vous renseigner sur les différentes pratiques. Plus nous serons nombreux à demander des comptes à ceux qui nous vendent leur viande, pas toujours très halal, plus les dérives se feront rares. La balle est dans le camp des consommateurs musulmans.

Vous êtes un entrepreneur
Le secteur de la viande halal est gigantesque, les possibilités insoupçonnées. Quelques gros imposent des méthodes pas toujours très appréciées des plus petits, mais ils n’ont ni la souplesse ni le capital confiance que peuvent avoir des entrepreneurs musulmans (sans compter le ras-le-bol de ces professionnels musulmans qui ne supportent plus le mépris généralisé à leur égard). Un peu d’audace, beaucoup de travail (notamment de proximité) et une exigence de qualité sont autant d’atouts qui permettront au véritable halal, celui respectueux des principes islamiques, de s’imposer en France.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (28 commentaires)

  1. seul ma conscience    

    salam c est une question trés importante doit on étourdir l animal aprés l avoir égorgé .

    1
  2. Mokko    

    Salam,

    Baraklahufik !

    Wa salam.

    2
  3. Pour les particuliers    

    Salam alékoum

    Pour les particuliers, vous pouvez aussi créer ou rejoindre une associations de consommateurs musulmans.

    Notamment, vous avez l’association ASIDCOM ( http://www.asidcom.org ) qui s’interesse depuis 2006 à cette problématique de la présence de l’étourdissement (avant et après la saignée rituelle) dans le halal (rédaction de rapports sur l’étourdissement, enquête sur les organismes de certification halal,…).

    Wa salam

    3
  4. bidar    

    ou doit on electrocuter apres abattage ? calheureusement celase fait en France et beaucoup ne le save pas et ceci par de grandes associations de controle halal
    Afin que les abattoirs arrêtent de surfer sur le flou qui existe.
    Il faut arrêter le laisser faire des abattoirs en acceptant tout et n’importe quoi electrification des poulets avant ou après /électronarcose des agneaux
    Chez les juifs tout est clair pas d’électrochoc ou pistolet avant ou après des bovins .Chez les musulmans il y a une pagaille qui profite a l’abattoir en premier et le client musulman est le dindon de la farce
    J’ai discuté encore hier avec un responsable d’une association halal de Nantes qui révèle des disfonctionnements dans le domaine du halal à Rungis avec des certificats halals blancs distribués aux clients.
    Il y a de quoi a être décourage quand on voit les fournisseurs halals actuellent controlés par des associations fantômes comme le cas de Doux dernierement , nous attendons toujours un dementi de l’assocation de contrôle halal qui aurait du reagir par un communiqué ,mais rien cela prouve comment l’on considere le client musulman.
    Il n’y a aucune transparence dans les societes qui font du halal , alors on nous parle de tracabilité comme Wassila par exemple avec Casino j’attends Mister Bouzid qui declarai en 2008 je cite « a partir du numéro de lot, le consommateur peut savoir « où est né l’animal, où il a été élevé et où il a été abattu
    http://www.saphirnews.com/Wassila,-premier-site-de-tracabilite-des-produits-halals_a9396.html

    En 2009 un consommateur attend toujours la tracabilité d un de vos produits
    http://www.wassila.fr/10-STEAK-HALAL-100-PUR-BOEUF.html

    4
  5. fathia    

    Salamalikoum,

    starfallah, et non restons à la meilleure façon…mieux vaut manger du poissons et des oeufs :D

    5
  6. Green    

    Pour ceux qui ne lisent pas entre les lignes, une des grandes associations de certification Halâl qui autorise l’électronarcose post mortem pour certains types de viandes et dans certains abattoirs (on voit que c’est l’abattoir qui mene la barque) n’est autre que AVS.

    wa `alaykum as salâm.

    6
  7. Ch3ikh    

    salam alaykome

    la solution ne serait-elle pas de prendre possession de ces abattoirs en grande difficulté financière, soit par des investisseurs privés musulmans ou bien un système mutualisé entre musulman, au lieu de se cantonner à la distribution?

    7
  8. Abdallah75    

    Salam Alaikoum,

    Merci a toi ALKANZ de soulever cette question qui aujourd’hui fait débat.

    La FNICGV (Fédération National des Industries de Commerce de Gros de Viandes) ainsi que la SNIV (Syndicat National des Industries de Viandes) font pression sur les autorités religieuses musulmane pour qu’elles acceptent l’assommage après l’abattage des animaux (je ne parle pas de la volaille ou c’est déjà le cas).

    Je trouve malheureux que des industriels de la viande qui ont besoin des consommateurs musulmans par obligation et surtout pour la survie de leurs entreprises dictent leurs lois…

    C’est triste de constater encore une fois que nous sommes une communauté négliger tant bien que pour nos convictions religieuses, pour nos principes ou encore nos valeurs.

    Aucun opérateur d’abattoir n’assomme pareil, les bovins bougent beaucoup, de mettre un coup précis est quasiment impossible, il y a un endroit dans la tête qui fait que lorsque la balle atteint cette zone, le bovin meurt sur le coup, donc le risque d’une mort brutale est très élevé.

    Pourquoi certain organisme de contrôle accepte cette pratique ?
    – C’est pour décrocher de nouveau contrat car cette pub (entre abattoir tous le monde ce parle) fais d’eux un organisme souple sur le Halal, donc facilement acceptable pour le process des abattoirs.

    Juste pour info, si demain, l’abattage rituel Islamique est pratiquer avec assommage, beaucoup d’entre nous vont être contraint d’aller vers la viandes Casher qui elle ne subira jamais la barbarie de l’assommage, donc plus de consommation de Casher sur le marché, donc plus de paiement de la taxe Casherisation par les industriels pour les consistoires, donc… Je ne continue pas mais les plus intelligents comprendront

    Fraternellement.

    8
  9. Green    

    Et pourtant les musulmans sont un marché bcp plus importants que celui des juifs or les juifs ne transigent pas eux et s’imposent ou du moins imposer le kashrout. Et si aujourd’hui l’assommage (electronarcose ou pistolet) n’est pas encore systématique et imposé, c’est en partie du à la communauté juive. Ca ne tiendrait qu’au musulman, un mufti de pacotille aurait fait une fatwa sur la licéité de tuer (en vue de sa consommation) un boeuf avec un AK-47 [1] pour éviter qu’il souffre.
    Mais bon on a ce que l’on mérite ou du moins ce que l’on a est à la hauteur de nos efforts (c’est à dire quasi nuls) [2]

    wa `alaykum as salâm.

    [1] ou un FAMAS pour respecter l’identité nationale
    [2] je ne parle pas d’une minorité de gens qui aujourd’hui se battent et agissent puisse Allâh les préserver. Ces derniers ne sont hélas pas représentatifs des musulmans.

    9
  10. omnislam    

    salam,

    décidement, le rapport entre la production, et l’économie réalisée se cherchera toujours chez ces géants qui préfèrent miser sur une rentabilité éphémère plutôt qu’un respect de l’Islam, et notamment de l’environnement.

    Tout le monde le sait : on produit plus que l’on ne consomme, à qui la faute ?

    10
  11. Karim    

    Salam

    Une question. Est il licite pour un musulman de manger de la viande kascher
    Merci pour vos reponses

    salam

    11
  12. bidar    

    electronarcose ou choc electrique?
    Comme me l’avait expliqué un spécialiste sur le site ASIDCOM il y a une nuance entre electronarcose avant abattage et choc électrique après abattage on ne dit pas électronarcose apres abattage puisque la bête est déjà égorgé
    on parle d’électronarcose pour endormir la bête avant abattage si quelqu’un a plus de précision sur ces termes techniques qu’il n’hésite pas a me corriger merci

    12
  13. bidar    

    Karim pour la liciter de la viande casher
    a mon avis non pusqu l’on peut trouver de la viande halal en France le problème est dans le cas ou on habite un coin perdu et que l’on trouve de la viande traditionnel et casher alors on peut se poser la question
    A ce moment la on préférera la viande casher bien sur le souci est que lorsqu’elle est égorgée on ne cite pas le nom de Dieu Bismillah allahouakbar tu me diras dans les abattoirs très peu la prononce car les sacrificateurs surtout employés par les abattoirs deviennent comme des machines sans concevoir quec’est un acte sacré

    13
  14. Green    

    electronarcose => narcose, notion d’étourdissement. On « endort » la bête.
    choc electrique => on est censé en finir avec la bête (avec le systeme nerveux plus particulièrement).
    si le nom change, dans les faits il me semble que c’est le même procédé.

    Pour la viande Kasher elle est licite et cette licéité n’est pas conditionnée par la disponibilité ou non de viande dite halâl.

    wa alaykum as salam.

    14
  15. asimo    

    On n’est jamais mieux servi que par soi même, seulement les lois se durcissent (pour des raisons d’hygiène, ceci dit quand c’est bien fait pas de risques majeurs) et le savoir faire se perd. Je n’ai AUCUN doute sur ma viande au moins…

    15
  16. karim    

    Bidar, Green merci pour vos réponses, je vais approfondir ma recherche, je vous tiens au courant

    salam

    16
  17. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Karim,

    http://www.muslimfr.com/modules.php?name=News&file=article&sid=131

    Sinon à tous, si vous ne savez pas, merci de ne pas donner votre avis sur des sujets religieux. On ne donne pas son avis sur un sujet médical (on ne dit pas : à mon avis, le paracétamol, c’est pas mal pour soigner le cancer du foie). Soyons aussi rigoureux lorsqu’il s’agit du dîn. Baraka-Llahu fikum

    17
  18. seb    

    Le plus simple pour manger halal, c’est de ne pas manger de viande tout court. C’est quand même ignoble ces abattoirs, que de violence.
    :-(

    18
  19. Green    

    Pour apporter une nuance à l’avis rapporté par le bien aimé Shaykh Patel ha, il y a une divergence (sérieuse parmi les mujtahidins) au sujet du nombre de veines minimales qui doivent être sectionnées (2-3).
    il faut aussi savoir que les principales conditions de validité de l’abattage shar`i sont respectées par les juifs actuels et elles sont en général même plus contraignantes que les notres: par exemple la lame doit tuer en un passage et un seul.
    Ca c’est pour le plan normatif.
    Ensuite il va s’en dire que de nos jours, le rapport entre les différents beth din et la politique de l’entité sioniste (israel) peuvent faire perdre le gout de manger de la viande kasher. Mais entre perdre le gout et rendre haram ce que Allâh et son Messager saws ont autorisé, y a un gouffre que je ne conseillerai à personne de franchir wa Llâhu a`lâm

    al Kanz,
    aurais tu des news sur les formations à l’abattage rituel de l’asidcom ? Toujours interdite ?
    Ca, c’est une vrai bonne idée car hélas je pense que si certains musulmans égorgeaient eux mêmes leurs betes, elles ne seraient pas Halâl pour autant :/

    wa `alaykum as salâm.
    wa `alaykum as salâm.

    19
  20. bidar    

    al cheik Qardaoui autorise la consommation de viande abattu par les chretiens a un etudiant musulman aux Etats unis habitant une ville eloignée de la communauté musulmane
    Green
    Dans mon abattoir les juifs saignent les animaux comme s ils coupaint du pain et cela les responsables de l’abattoir leurs ont fait la remarque car il y a beaucoup de perte au niveau de l’abattage veau tres sensible (purpura)

    20
  21. sa3da    

    Assalamou alaykoum,

    J’ai enfin trouvé un magnifique site scientifique sur les types d’abattages et les points à prendre en compte, fait par une VRAIE défenseuse des animaux, pas par une islamophobe. Cette femme est sincère et neutre, qu’Allah swt la bénisse, j’ai de l’admiration pour elle.

    http://www.grandin.com/

    Toutes les questions qui peuvent nous préoccuper en tant que musulmans sont traitées dans ce site. Je n’ai pas encore tout lu, mais j’ai trouvé très intéressant et bien expliqué le peu que j’aie lu.

    Une chose est sûre : ce n’est en aucun cas la rentabilité qui doit justifier quelque modification que ce soit. Au contraire, le consommateur musulman doit se rappeler que pour qu’il puisse manger de la viande, un animal a été mis à mort, ça demande du respect et de la retenue. Sans compter que l’abus de viande nuit à la santé. Le sacrificateur doit s’en souvenir, lui aussi.

    21
  22. Tortue    

    La paix sur vous (hé, vous êtes en France non ? ;-) )

    Je pense que si vous voulez de la viande vraiment hallal (et en plus de qualité), le mieux est encore d’aller la chercher chez un vrai artisan boucher musulman non ?

    22
  23. ouacel    

    essalamo aleykom;

    En essayant de lire les quelques remarques, je constate qu’on ne veux pas ou on arrive pas a grandir ,je m’expliques:
    Oh mes frères et sœurs, a ce que je sache on ne possède pas de mûr des lamentation afin de ce lamenter sur notre existence en tant que « mousslimines ».
    soyons de vraies mouslimines qui craignons Ellah soubhanaho wa ta3ala, nul n’a besoin qu’on lui explique comment on sacrifie une bête comme nous la enseigner sayidona ibrahim.
    je lance un appel : pourquoi ne pas gérer NOUS même NOS abattoirs comme le font les juifs , il suffit de voir autour, ils n’ont pas ce problème DU TOUT.

    comme dit le proverbe : on n’est mieux servi que par soi même. comme ça la question du halal ou pas n’aura pas lieu d’exister.

    ayons le – COURAGE
    – AUDACE
    – ENVIE
    – VOULOIR
    – ET le NIF………………………
    notre véritable problème c’est qu’on ne considère pas l’Europe comme chez nous autrement dit comme une terre musulmane. dans le qoran il st dit  » youssebiho ma fi el ardhi wa essamawetis » ce qui veut dire en claire que cette terre européenne est musulmane , donc elle est à nous au mouslime..
    le jour ou le musulman européen comprendra une bonne fois pour toute que tout doit se faire ici par nous , ce jour la le halal triomphera in chaalah.
    wa ellaho a3lem. wa isteghfiro ellah.
    salam.

    23
  24. Errahma    

    Abdelah 75,
    je t’informe que le marché de la viande ne vit pas que du Halal.
    2éme point, tu parles du SNIV…est ce que tu t’es posé la quetions qu’elles étaient les motivations de cette demande, toi tu n’a jamais vu un opérateur au poste saignée avec une plaie ouverte du genou suite à un coup de pied du bovin;

    je vous invite à exercer les métiers d’opérateurs sur lespostes de mise à mort des bovins, si je vous donne l’élingue à mettre autour de la patte du bovin égorgé vous me dirai ah non je ne prend pas le risque.ce risque l’opérateur le prend.

    idem pour le sacrificateur, c’est une opération à risque qu’ils font au quotidien mais maliche ils le font pourquoi pour le consommateur final le consoimmateur musulman,
    après vous ne savez pas ce que c’est qu’un bovin de 450kGS résistant autrement dit il est capable de se relever après égorgement.
    mais je sais tous ces détails ne vous semblent pas pertinents, la sécurité des hommes passent avant tout le reste et encore EL IHSSANE envers les animaux, vous penserez que je dis des bêtises mais vous aurez du mal à me faire passer la vie d’un homme avant le reste.
    bonne continuation.

    24
  25. bidar    

    Errahma
    Je te rejoins sur les deux points surtout sur le premier la place très dangereuse de l’opérateur après la saignée lorsqu’il s’agit d entourer la patte arrière de l’animal pour le faire monter sur la chaîne pour ce qui est du sacrificateur il y a moins de risque.
    Par contre ce n’est pas pour ses raisons qu’il faut légaliser l’étourdissement post mortem, il faut réfléchir a trouver un maximum de sécurité pour l’opérateur et le sacrificateur c’est tout a fait possible.Bien sur dans les petits abattoirs c’est un peu difficile par manque de moyens mais j’ai entendu que du coté de Nantes il y a avait des améliorations au poste saignée.J ai une pensée pour un frère de Cherbourg qui l’année dernière s’est fait écrasé par le tonneau en se déclanchant tout seul il va mieux maintenant

    25
  26. Al-Kanz    

    Pour savoir à quoi ressemble un étourdissement de vache avec un matador (pistolet), cliquez ici : http://www.youtube.com/watch?v=sSIaG_EuLhE

    26
  27. Nacer    

    Salam Alaikoum,
    Est-ce normal que quand je lis « ….islamique », j’ai l’impression d’avoir affaire à des adeptes de « TF1 et similaire », le terme musulman ou musulmane n’est-il pas plus approprié ?
    Bientôt je crains de lire « djihadiste » au lieu de moudjahidines.

    27
  28. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Nacer, non ce n’est pas normal. Car islamique a le même sens que musulman et n’est jamais péjoratif.

    28

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE