Le halal au chevet de l’économie française

Par Al-Kanz

Les musulmans régulièrement mis en cause dans les discours démagogiques et stigmatisants de quelques politiques sont un atout pour la France, tant pour son économie intérieure que pour son rayonnement à l’international.

Les musulmans régulièrement mis en cause dans les discours démagogiques et stigmatisants de quelques politiques sont un atout pour la France, tant pour son économie intérieure que pour son rayonnement à l’international.

Le halal, un atout indispensable

En novembre 2009, l’Insee rappelait que les musulmans sont une chance pour l’agriculture française. Chaque année, les éleveurs de moutons attendent avec impatience l’aïd al-adha, qui leur offre une véritable bouffée d’oxygène. Étranglés par les grandes groupes qui leur achètent leur mouton pour une misère, ils vont jusqu’à susciter la pénurie en gardant leurs bêtes, ce afin de faire monter les prix. Des fleurons de l’industrie agro-alimentaire ont par ailleurs été sauvés par les consommateurs musulmans : évoquant à demi-mots les Charal, Doux, Socopa ou Duc, un expert expliquait aux Échos que « certains groupes ne seraient plus là s’ils n’avaient pas investi ce créneau ». Pas étonnant dans ces circonstances que près de 50 % de la viande de mouton français soit halal ou que Quick ait réussi à sauver huit restaurants de la fermeture en les convertissant au halal.

Le halal, et donc les consommateurs musulmans, sont une chance pour la France et son économie. De très nombreux entrepreneurs le savent et ont investi le marché, pas toujours dans les meilleures conditions (citons simplement Doux qui commercialise impunément des poulets non halal estampillés halal, avec depuis peu la bénédiction de la mosquée de Paris). Il suffit de jeter un œil sur les quelques fournisseurs de la société Metro pour se rendre compte que l’industrie française profite du halal.

halal chevet économie française
Source : Metro – catalogue spécial ramadan

Patriotisme économique

C’est ainsi qu’un peu partout en France des élus locaux cherchent à attirer des entrepreneurs du halal – qu’ils soient musulmans ou non – pour redynamiser. Surtout dans les zones sinistrées et/ou désireuses de booster leur développement économique. C’est le cas de la COPLER, communauté des communes du Pays entre Loire et Rhône, qui, nous apprend le site Zoom42, « a investi 390 000 € pour augmenter la surface de 530 m² » des locaux qu’elle a mis à disposition de Crystal, la filiale de Zaphyr (la société qui commercialise les produits de la marque Isla Délice). « Ce projet se poursuit avec une nouvelle extension de 720 m2 dédiée à la préparation de commandes, prévue pour l’hiver 2010-2011 avec un investissement de la CoPler de 645 000 €. L’entreprise compte actuellement 30 salariés et prévoit 10 recrutements en 2010. »

Ainsi, en s’implantant dans ce village, Zaphir, leader de la charcuterie halal en France, a permis la création de 30 emplois, qui seront suivis de 10 autres embauches cette année. Il suffit de préciser que l’usine se trouve à Neulise, un village de 1 273 habitants, pour comprendre l’intérêt de la COPLER à faire venir de telles entreprises. Créer 40 emplois au fin fond de la France, quand dans le même temps partout dans le pays les plans sociaux se multiplient, voilà ce que permet le halal. Ajoutons que ce cas n’est pas isolé. Il y a quelques années la société Duc avait pu sauver son usine de Saint-Bauzély, qui devait fermer, grâce à un passage au tout-halal. Des centaines d’emplois ont été préservés. Merci qui ?

Alors, les musulmans séditieux ou patriotes ?

Crédit photo : Isamiga76



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Fatima    

    Salam,

    Nos grands-parents ont aidé à défendre , construire ce pays et à le reconstruire après les guerres.
    Nos Pères ont nettoyé et construit les routes, les voitures, les ponts et immeubles de la République
    pourtant si souvent insultés de « sales »
    Nos Mères nous ont élevés avec frères et soeurs « blancs » qu’elles gardaient.
    Nos enfants paieront nos retraites sans distinction d’orignie ou de religion.

    Nous lui donnons maintenant des emplois, du travail et à manger.
    Et nous que nous demande-t-il ce si beau et cher pays qui nous manque dès que nous dépassons la frontière ?

    De partir si nous ne changeons pas notre identité alors qu’ils nous ont fait venir, après avoir épuiser les ressources et exploiter les richesses que nos ancêtres les sarazins nous avaient laissé.
    De faire nos preuves encore, toujours.

    Jusqu’à quand ?
    La hawla wala kouata illa billah.

    FM Française ET Marocaine.

    1
  2. Le lait, un enjeu méconnu du mois de ramadan    

    […] de l’agriculture porté par la consommation des musulmans. Il n’y a donc pas que la viande halal qui est au chevet de l’économie française. D’aucuns – géants du lait ou petits fermiers – ne s’y sont […]

    2
  3. Quick « halal » : les 14 nouveaux restaurants    

    […] des chiffres qui confirment, comme nous l’écrivons depuis des mois, que le halal est un bien pour l’économie française. Il reste à Quick à penser à passer au vrai halal. Share Tags :Quick, […]

    3
  4. L’Aïd al-Adha soutient la filière ovine    

    […] Qu’à cela ne tienne. Il suffit de s’en remettre aux faits et se souvenir de toutes ces sociétés sauvées par exemple par le halal, de ces abattoirs qui auraient fermé depuis longtemps s’ils n’avaient misé sur le […]

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress