M. Guéant et le faux halal

Par Al-Kanz

Interrogé sur le scandale du faux halal, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur et des cultes a fait quelques commentaires que l’on peut lire notamment sur le site de Libération.fr. Passons-les en revue.

Après la diffusion du reportage de Feurat Alani sur Canal+ mettant au jour une fois encore la gigantesque fraude du faux halal, interrogé, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur et des cultes, a fait quelques commentaires que l’on peut lire notamment sur le site de Libération.fr. Passons-les en revue.

1- Interrogé sur le fait que des élus issus de la diversité réclament une commission d’enquête sur le marché du travail, après que des produits certifiés halal se sont révélés non conformes, le ministre a estimé qu’il n’était « pas question que l’Etat aille se mêler de ces affaires religieuses ».

Ceux qui savent comment a été créé le CFCM, cet outil de gestion des musulmans, par l’actuel président, et comment il fonctionne ont dû bien rire en lisant M. Guéant. Son président prend ses consignes au ministère de l’Intérieur et les réunions du CFCM sont chaperonnées par deux fonctionnaires du culte musulman du même ministère.

2-« L’Etat français est un Etat laïc et il ne lui appartient pas d’être l’instrument de l’organisation d’une pratique religieuse», a souligné Claude Guéant.

Passons sur la boutade qui n’en est pas une – rappelons-nous la faveur inacceptable accordée à quelques étudiants religieux (voir Concours de nuit pour étudiants juifs : stupeur et embarras). Dans le cas qui nous intéresse, à savoir l’escroquerie généralisée dont sont victimes des Français, pas moins français que d’autres, il s’agit d’abord d’une violation inacceptable des lois de la République, plus précisément du code de la consommation. Quand un produit contient une substance qui n’est pas indiquée sur l’étiquette, quand du porc est retrouvé dans un produit réputé ne pas en contenir, c’est de la tromperie. ll n’est pas nécessaire d’entrer là dans le champ religieux. Ce qui est demandé, ce n’est pas que l’État devienne l’instrument d’une pratique religieuse, M. Guéant a au fond raison, il n’a pas à l’être –, mais que l’État fasse appliquer la loi. Or, le ministère de l’Intérieur connaît très bien l’ampleur du scandale, notamment en la personne de Bernard Godard qui l’an dernier confiait à Warda Mohamed, journaliste à feu CB News, que les certifications de la mosquée d’Evry et de Paris ne sont pas sérieuses.

3- Aussi «il faut que les responsables du culte musulman, le CFCM qui a édité une charte concernant le halal et les grandes mosquées s’organisent pour que les règles qu’elles ont édictées soient respectées», a-t-il souhaité.

Le 11 octobre dernier, quelques heures avant la diffusion de la première version du reportage rediffusé dans une version augmentée dimanche 31 juillet, Mohamed Moussaoui tenta de se dédouaner en annonçant la prochaine publication d’une charte halal (Charte halal : le CFCM sort de son silence). S’il faut reconnaître que le projet même de charte et le texte qui en a résulté consacraient une avancée, malgré les caprices des uns et des autres et la volonté d’imposer leurs vues en fonction de leurs intérêts immédiats, nombreux ne se faisaient guère d’illusion sur son aboutissement. Il y avait un mince espoir que la charte voit le jour. Il fallait s’y accrocher, car même si cette charte ne résolvait pas tout, elle compliquait singulièrement la fraude des industriels qui n’auraient alors plus pu invoquer un flou – qui du reste relève plus de la légende que de la réalité.

Mais voilà, dans la perspective des élections du CFCM qui ont eu lieu en juin dernier, l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), comme le RMF (Rassemblement des musulmans de France), dont dépend la mosquée d’Evry, a torpillé cette charte. En prenant en otage cette charte, au détriment des consommateurs musulmans dont elle se fiche éperdument, l’UOIF espérait faire pression sur ses partenaires et arriver à ses fins. Mission impossible, tant les autorités actuelles françaises déteste cette organisation et fait tout pour l’affaiblir (pour en savoir plus, lisez les commentaires du webmaster du site CFCM.tv : l’UOIF torpille la charte halal). L’UOIF fit le sale boulot pour la plus grande joie du RMF.

4- Toutefois, a rappelé le ministre, « l’Etat, avec ses services de la concurrence et de la consommation, a une responsabilité, c’est qu’il n’y ait pas de tromperie sur la marchandise. Il y a donc possibilité de faire des recours, de déposer des plaintes », a-t-il conclu.

Très juste : il y a possibilité. De fait, des plaintes sont en cours contre des fraudeurs. Les consommateurs musulmans ne doivent rien attendre des instances censées les représenter et qui continuent de considérer les musulmans comme leurs sujets, reproduisant des systèmes d’organisation et de gestion « comme au bled ». Par-delà le mépris de ces « représentants », alliés objectifs de ces industriels qui font du halal par-dessus la jambe, il faut que la société civile fasse valoir ses droits.

Dernier point : M. Guéant devrait taper très vite du poing sur la table. Aujourd’hui, les fraudeurs du halal nuisent à l’économie française. La France dispose de trois atouts pour devenir un fleuron de l’industrie du halal : 1) un outil industriel de haute qualité, 2) la plus importante population musulmane d’Europe, 3) des compétences éprouvées sur ce marché. Malgré tout, les autorités françaises pour de sombres raisons de politique intérieure laissent pourrir une situation qui profitent aux actionnaires de ces quelques entreprises fraudeuses et de leurs affidés, mais qui abîme l’image de la France à l’étranger. Si rien n’est fait, les années à venir vont voir les entreprises perdre du terrain dans les pays musulmans. On n’ose imaginer, par exemple, la catastrophe industrielle que constituera un blacklistage des poulets Doux non halal estampillés halal et vendus à La Mecque par l’Arabie saoudite, pays dans lequel l’entreprise française faisait en 2008 33 % de son chiffre d’affaires, soit 488 millions d’euros. Faites le ménage M. Guéant sur le marché du halal, vous ferez du bien à la France.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (19 commentaires)

  1. Dhia    

    Encore une analyse de grande qualité ! Merci à Al Kanz

    1
  2. atupac    

    Merci l’Ami de ton travail sérieux et objectif ==>

    L’UOIF+ les entités porte-parole se doivent de prendre leurs responsabilités: c’est simple, ils n’ont qu’à financer des Abattoirs uniquement pour le halal (à financier avec le soutien de la communauté musulmane…comme pour les mosquées), de cette façon on coupe l’herbe sous les pieds des industriels sans scrupule!

    Le gouvernement francais a interet à ne pas nous mettre des batons dans les roues dés qu’on est sur la voie d’une solution stable…

    Tout ce qu’on demande c’est de manger du vrai halal, c’est tout bon sang! Et avec ça, ces saletés et lâches d’industriels des grandes surfaces trouvent le moyen toujours de nous vendre de la porcherie . Mais c’est qu’ils nous prennent vraiment pour des poubelles mange-tout!

    2
  3. ServiteurDuDonateur    

    Salam.

    Trop marrant Guéant . Pour le coup, son souffleur a été moyen bof ! …
    Ce n’est pas une intrusion dans les affaires religieuses que de faire respecter la loi sinon que dire de la médiation religieuse proposée en Nouvelle Calédonie ?
    Prenons le aux mots et écrivons aux directions départementales de la protection des populations ( DDPP) avec copie aux Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (Direccte).

    Je m’occupe de la DDPP74 ( Direccte de Lyon) . Qui est partant pour les 100 autres départements ?

    3
  4. Hisoka    

    Est-ce que quelqu’un sait si les autorités saoudiennes ont été mises au courant de ces produits non halal ?
    En effet, un blacklistage des poulets Doux remettraient les pendules à l’heure je pense.
    Si on se mettait à faire du faux casher, je me demande si cela aurait le même écho.

    4
  5. Fatima    

    Asalam aleykoum,

    il y a pas chez nous en France que le faux hallal fait des ravages

    voir le doc « Principes relatifs au sacrifice en occident.pdf »

    http://ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=13969

    Wa aleykoum salam

    5
  6. Raachid    

    Est-ce que quelqu’un sait si les autorités saoudiennes ont été mises au courant de ces produits non halal ?

    Eux aussi on une politique d’importation d’aliment un peu bizarre ?? Avec les sommes astronomiques qu’ils payent à Doux. il vérifie même pas leur viande ???
    Bref ca métonne pas, lorsque j’ai fait le pèlerinage en 2008, j’avais entendu un cheikh dans la mosquée de Al Madina qui questionné sur les poulets importés, il dit qu’il n’en mangé pas et déconseillé très fortement d’en manger.
    C’est pas pour critiquer mes je comprend qu’en on dit que le Prophète saw à été celui qui fut le plus éprouvé par son peuple.
    Pour y être partis plusieurs fois, je crois qu’il reste encore bcp de Qoreich, malheureusement en terre sainte !
    Qu’Allah guide les musulmans dans le monde entier !

    6
  7. CFCM TV    

    Assalam ‘alaykoum,

    Il me semble que les autorités saoudiennes n’ignorent pas le problème. Il semblerait qu’il existe des fatwas reconnues par ces autorités concernant l’abattage mécanique des volailles. A vérifier.

    Wa salam

    7
  8. Al-Kanz    

    as-salâm ‘alaykum

    L’abattage mécanique n’est en fait qu’un élément dans tout le process. Oui, il y a des savants qui l’autorisent. Mais par exemple, ils n’autorisent pas l’électronarcose, surtout dans les conditions imposées par Doux. Or, elle est indispensable quand on a des cadences de 500 000 poulets/jour. Des poulets meurent sans qu’il n’y ait de contrôles et de retraits. Ca, les savants ne l’autorisent pas. C’est maiyta, un cadavre qui est alors passé par le disque. C’est parce qu’ils pensent que l’ensemble du process est respectueux des principes islamiques qu’ils autorisent cette viande.

    8
  9. sonia    

    Salam al Kanz ,

    Tout d abord je souhaiterais vous dire combien j’aimerais rejoindre votre cause et defendre l intéret de l islam a travers cette tromperie inacceptable c est pour cela que je me permets de vous ecrire j attend une réponse qui puisse insha Allah faire avancer les choses car je ne compte pas en rester la aprés toutes ces révélations insha Allah j envisage de mener une plainte mais pour cela je dois avoir le soutien de personnes impliquées ou celui de personnes compétentes et avisées sur la question du marché du faux halal

    Si vous vouliez bien répondre à mon message je vous en remercie;

    seriez vous pret a etre disponible pour mettre a disposition vos élements et preuves pour soutenir une action judiciare que j envisage de porter contre ces fraudeurs ?

    votre travail je pense me serait d une grande utilité insha Allah je ne suis pas si bien informée et impliquée que vous l etes Louange a Allah qui a fait éclaté la vérité par l intérmédiaire de son serviteur et qui vous donne cette determination qu Allah vous eleve et vous accorde son Appui dans tout combat pour le bien voila je souhaiterais vivement bénéficier de vos compétences et connaissances dans ce sujet qui nous concerne CHAQU UN pourrions voir comment mener a bien insha Allah tout ceci et en discuter de facon constructive car nous avons besoin de vous a nos cotés dans nos actions qu Allah nous accorde la victoire et nous unisse dans le bien .

    Merci beaucoup pour l attention que j esperé vous accorderez a ma demande

    9
  10. ag pillois    

    des informations sont disponible au sujet du halal et une possible solution est avencer, afin que les consommateurs puissent consommer en toute connaissance de cause le halal qui leur convient
    l association adcm.org met enligne une solution possible peut coûteuse applicable dans les plus bref délais
    cela s appelle de la transparence , de l ‘honnêteté, de l islam quoi
    une pétition en ligne est a votre disposition
    notre association est entièrement d accord avec al-kanz il faut bouger , prendre ses responsabilités rechercher vérifier
    bravo a ce site courageux
    ag Pillois président de ADCM

    10
  11. hanou    

    slm akm,

    wassila on peut faire confiance ou pas?qu’en pensez-vous?

    merci

    11
  12. djihene    

    Y a pas de mystère, si tous les musulmans portaient plainte, l’affaire serait vite reprise et portée au grand public ce qui ferait réagir le gouvernement et ferait mettre de vrais moyens.
    Portons tous plainte!!!

    12
  13. Azwaw    

    Baraka allahou fik ya si Fateh!

    Je me joins aux précédents commentaires sur la nécessité d’agir dans le sens d’une procédure juridique couplée à un effort de communication : il faut créer une jurisprudence et le tapage médiatique nécessaire pour que la décision de justice donne ses fruits.

    Je pense que le webmaster de ce formidable site ainsi que les assoc comme ACDM ne peuvent faire tout ce travail seuls, mais ils peuvent aider et chapeauter une action globale à définir.

    Quelques exemples :

    – Etudier les possibilités d’une action en justice contre les acteurs qui fraudent clairement : dans un premier temps, on pourrait dire qu’un sticker « Halal » n’a aucun poids au regard des lois françaises mais partant d’une définition MINIMALISTE de ce mot, ne peut-on pas attaquer l’AFCAI par exemple pour tromperie/mention inutile et obtenir à minima le retrait de son label tant qu’elle ne justifie pas de moyens logistiques proportionnelles à ce que son label suppose?

    – Se regrouper en des comités locaux d’inspection de restaurants et boucheries, inspections qui seront filmées avec CR sur un compte youtube+FB+ site internet : l’idée serait de dénoncer NOMMEMENT les commerces peu scrupuleux, en les visitant et en leur demandant gentiment de nous fournir les preuves de la halalité de ce qu’ils vendent. J’avais fait l’expérience sur quelques boucheries à Montreuil (93) et j’ai eu des réponses surprenantes : des vendeurs qui répondent que c’est le patron qui garde le certificat puis qui disent 5 secondes après que la boucherie n’a pas de certificat, ou d’autres encore qui s’énervent et me chassent comme un mal-propre! Une action comme celle-ci nécessite aussi de savoir quelles sont ses limites légales…

    – Constituer un rapport global et lisible par tout le monde avec des résumés synthétiques à distribuer et à poster sur les fora et sous forme de bannières dans les blogs et les sites internet;

    – Etc.

    Je suis sûr que tout le monde a des idées et que beaucoup veulent agir : on n’a pas besoin d’être très nombreux, quelques dizaines de personnes motivées suffiront pour faire avancer significativement les choses, mais avant toutes choses, on doit comprendre qu’est-ce qui est déjà fait, qu’est-ce qui peut se faire et pourquoi il ne l’a pas été?

    Un article synthétique sur ce site serait d’une grande aide inchallah :)

    13
  14. abou youssef    

    Assalam,
    Depuis le temps qu’on entend parler du faux hallal, pourquoi s’étonner à l’heure des faux seins, des faux cils, des faux en tous genres?
    Pour être plus sérieux, personnellement cela fait belle lurette que je me suis fait une raison: je ne mange que du poisson et des oeufs; je m’applique à moi-même le principe de précaution. Je pense que s’il existe un mouvement fort des consommateurs musulmans, sans parler de boycott, les différents acteurs du hallal (producteurs, certificateurs….) y réfléchiront à deux fois avant de prendre les fidèles pour des consommateurs ignares.
    Par ailleurs, en parlant de nos ‘frères ‘ du golfe, à l’heure où les uns investissent dans la plus haute tour du monde, où les autres investissent dans des clubs de football européens à des montants hallucinants, ne serait-il pas judicieux d’investir dans un abattoir intégralement musulman à taille européenne?

    14
  15. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum
    abou youssef
    Allah ne change pas un peuple tant que ce peuple ne change pas lui-même. Pourquoi attendre des gens du Golfe, ce que nous nous devons faire ?

    15
  16. smile    

    Je lis ça et la qui faut devenir vegétarien
    Heureusement que notre prophète n’était pas homme à se décourager sinon nous n’existerions pas

    16
  17. smile    

    notre prophète « sws »

    17
  18. Sumayya    

    Assalamu ‘alaykum

    Excellente synthèse et mise en relief des événements qui se sont succédés ces derniers mois.

    Suggestion : puisque les instances existantes restent passives et qu’elles n’ont de représentatives que le nom ; pourquoi ne pas fonder une association qui réunirait les consommateurs et mettrait en oeuvre des actions en vue d’aboutir à une charte halal et pourquoi pas un lobbying en vue d’une réglementation claire sur le halal comme cela existe déjà pour le bio ou les aoc ?
    La cause est maintenant entendue et l’union dans une organisation ou association reconnue pourrait donner plus de poids aux actions individuelles de protestation contre le faux halal.

    18

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE