Les mangeurs de cochon sont-ils des barbares ?

Par Al-Kanz

Surfant sur une islamophobie que l’on croit féconde, d’aucuns trouvent un intérêt à dénoncer l’abattage rituel. Peu importe la réalité, l’essentiel étant de nuire aux musulmans. Sauf que.

Surfant sur une islamophobie qu’elles croient féconde, la droite, l’extrême droite et quelques associations animalistes entretiennent, depuis plusieurs années, dans l’opinion publique l’idée que l’abattage rituel – halal essentiellement, le casher n’étant pas à tort à la même enseigne – est cruel. Peu importe la réalité, celle des abattoirs, celle de l’industrie de la viande, laisser penser que les musulmans sont des barbares qui viennent jusque dans nos bras égorger nos bêtes dans nos campagnes, en attendant de passer à la lame nos fils et nos compagnes, comme le dit la chanson. Sauf que.

Sauf que tout cela n’est que propagande :

1- On ne reviendra pas dessus, mais la quasi-totalité de la viande dite « halal » en France ne l’est pas. La majorité des industriels grugent les consommateurs en achetant des certificats de complaisance. Jacques Myard, pourfendeur du halal devant la République, s’en amusait l’an dernier sur un plateau de télévision lors de la polémique des Quick prétendument halal. De fait, si le marché du halal est une réalité effective, l’islamisation de la France par le halal est un fantasme.

2- L’abattage rituel industriel pose parfois problème non pas du fait du rituel, mais à cause de son industrialisation. La cruauté, quand il s’agit bien de cruauté, n’est nullement liée au rite, mais bien aux méthodes d’abattage et de production qui sacrifient le bien-être animal au profit d’une rentabilité maximale. Quand la fondation Bardot s’en prend ouvertement à l’abattage rituel en omettant sciemment de rappeler combien l’abattage industriel dans son ensemble n’a rien de bucolique, son combat est certes en faveur de ce qu’elle pense être le bien-être animal, mais pas seulement. La posture est aussi idéologique. Sinon, cette lubie anti-abattage rituel s’inscrirait plus globalement dans la lutte contre la maltraitance animale dans les abattoirs ; ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Si l’on devait user des mêmes raccourcis douteux que les anti-abattage rituel, après avoir visionné la vidéo ci-dessous, la seule conclusion possible serait la suivante : les mangeurs de cochon et de viande issue d’une bête abattue non rituellement sont de sombres barbares. Il suffirait en effet d’appuyer sa démonstration sur les images suivantes pour dénoncer la cruauté des consommateurs de viande non rituelle.

Nous vous invitons par ailleurs à lire ou relire les articles suivants :
Etourdir préalablement un bœuf, c’est lui fracasser le crâne
Ce qu’étourdir un bœuf veut dire



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (19 commentaires)

  1. Oum Moussa    

    horrifiant !! Ca fait longtemps que j ai arreté de manger de la viande je suis tellement en colère contre ce que l on fait subir aux animaux pour engraisser financièrement les plus gros d entre eux sous forme humaine
    Ya Allah Ya Allah Pardonnes nous

    1
  2. Karim    

    Le plus horrifiant, c’est que pour toute chose, il y aura à en rendre compte le Jour du Jugement. Ces animaux ont un droit sur nous, et malheureusement on ne sait même pas si la viande mangée est vraiment Licite et si l’animal est tué dans de bonnes conditions.

    Wallahu Lmusta3ane.

    2
  3. abdelkarim    

    salam
    cela fait presque 6ans que je manges moins de viandes car je me suis occupé de la création d’un « futur » abattoir halal et c’est vraiment difficile d’assister à l’abattage en masse car au bled même si j’assistais mon père pour les fêtes de l’AID et bien ouallah c’était pas aussi horrible.
    sinon j’ai grave perdu du poids et je suis en meilleur forme.

    3
  4. smile    

    salam,

    Petit coup de colère de smile,

    Dans un peu plus d’un mois aura lieu l’ Aid Al Adha,
    Comme tous les ans nous aurons droit à du blabla médiatique sur le sacrifice du mouton,
    Comme tous les ans BB nous dira bonjour à sa façon,
    Comme tous les ans les sites extrémistes nous qualifierons avec des noms d’oiseaux…
    Je vais m’arrêter là, la liste est encore longue…

    Ah j’oubliais:

    Et comme tous les ans les éleveurs de moutons se réjouirons de la fidélité de leurs clients.
    Et comme tous les ans les musulmans fêterons tranquillement l’ Aid Al Adha

    Entre temps les présidentielles 2012: à quelle sauce va-t on nous cuisiner? Laïcité? polygamie? terrorisme? crise économique? chômage?

    La prochaine étape l’année 2012 avec son mois « saveur orientales » ( je ne peux plus la voir en peinture cette expression)

    La boucle et bouclée , c’est un éternelle recommencement de bêtise. Z’ont pas envi de changer de disque?

    4
  5. Look    

    @ smile : ton coup de gueule vaut un +1000

    5
  6. youssoufayyoub    

    cette vidéo est film d’horreur,l’abattage industriel est un désastre.ce qui me choque le plus ce sont ces employés qui exécutent ces gestes avec une routine déconcertante
    et après ils parlent du halal. casser l’islam n’est qu’un moyen d’acquérir la notoriété pou eux.

    6
  7. green    

    c’est vraiment affreux de voir ça!! et après on viens nous donner
    de leçon d’abattage!!!!

    7
  8. karim0013    

    Salam à tous

    Je vais acheter mon mouton de l’aid chez mustapha slimani (grande boucherie hallal sur marseille) qui doit satisfaire 2500 clients musulmans qui n ont que lui comme option. Si vous voyez l’abattage en chaine, vous arreterez de manger la viande. Certes ce n’est qu’une fois dans l’année mais il n’y a rien d’humain dans un abattage en chaine qui’il soit hallal ou pas. Arretons de jouer au victime martyrisé, nous savons que notre pays la france nous aime pas (surtout l’elite). Cher alkanz oui au militantisme, mais il faut plus de lutte qui nous vont avancez, je sais que vous enfaites, mais trop en second plan.

    8
  9. Al-Kanz    

    karim0013

    Bismillah. Faites.

    9
  10. smile    

    salam,

    karim0013 ,
    « Arretons de jouer au victime martyrisé »

    Vous êtes serieux?

    on appelle victime quelqu’un qui «subit» un tourment infligé contre sa volonté.

    Dénoncer des agissements, continuer à pratiquer sa religion malgré toutes les fadaises qu’on nous envoie c’est se poser en victime?
    La détermination à se faire respecter c’est se poser en victime?

    Avoir conscience de ce qui se passe c’est se poser en victime?

    Poser des actes concrets qui changent la situation c’est se poser en victime?

    Mener des actions qui consistent à se défendre c’est aussi se poser en victime?

    Et vous karim0013 vous faites quoi pour sortir de ce rôle de victime consentante?

    10
  11. djceline    

    @smile,
    tout à fait d’accord avec vous, on attend que tout soit posé sur un plateau comme d’habitude.
    Etre horrifié à juste titre doit etre un depart à une attidude qui inchallah permettra de faire evoluer les choses, et dire que nous sommes plus de 5 millions de consommateurs en france qui subissent sans agir……

    11
  12. karim    

    salam, c’est horrible mais comme on dit chez moi : »justice à 2 vitesse » ; http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/un-abattoir-illegal-decouvert-a-herblay-28-09-2011-1628823.php(allez voir ici et j’y ai déja été et c’est pas comme décrit??)

    12
  13. NEB    

    Salam alaykoum,

    Je profite du commentaire de smile pour vous rappeler cet article :
    http://www.al-kanz.org/2010/10/19/aid-adha-musulman/

    Au-delà de la réflexion que j’avais ces dernières semaines, concernant l’achat d’un mouton pour l’aïd (non obligatoire) ou un don envers des pays dont le peuple en a vraiment besoin, le point de vue défendu dans cet article prête certainement à discussion mais a peut-être l’avantage indéniable de frapper là où ça fait mal : l’argent. Comme certains commentateurs à l’époque, je ne me faisais pas beaucoup d’illusions et je pense qu’une fois encore cette année, les ventes seront au rendez-vous car les musulmans ne se « passeront » pas du « houli » de l’aïd… Pour tout un tas de raisons. Qu’Allah nous guide.

    13
  14. faatima    

    salamalikoum

    tellement horrifié que je n’ai pu regarder tout…miskina les bètes, je mange que très très peu de viande aussi…

    nous ne sommes pas friande de cela et avec le manque de halal dans la France, cela est plus sur…et y’a pas d’AVS partout ou sinon c’est hors de prix, du gaspillage pur et simple…kheir

    14
  15. djceline    

    salemoulikoum,
    l’idee d’offrir un mouton à des personnes dans le besoin ou via une association est une bonne idée mais en parlant avec des hommes de science (imam) il à été dis qu’une telle action risque de faire perdre la sounna à nos enfants. Car si nous parent nous n’apprenons pas à nos enfants ce qu’est ce sacrifice cette sounna risque de disparaitre c’est pourquoi le plus preferable est de sacrifier un mouton et ensuite eventuellement le donner à des personnes dans le besoin. Si parmis vous il y a des avis religieux je suis preneur

    15
  16. karim0013    

    SALAM à tous
    SMILE, tu as mal interprété mon message ou peut être que je me suis mal exprimé. Je suis un mangeur de media, je « kiffe » la politique, l économie et la géopolitique. Depuis 11.09.2001, le musulman a remplacé le communiste dans l’œil de l’occident (un ennemi commun réuni bcp de monde). En 2011, rien n’as changé, sauf, que nous, musulman(e) ont à commencer à se bouger depuis les nouvelles attaquent de notre président qui déclaré sur tf1 « je ne veux pas d’une France qui écorche le mouton dans sa baignoire», et ce n’était qu’un début. ON est tous victimes de cet acharnement calculé, heureusement Alkanz le dénonce ainsi que d autre site. Notre dilemme est que nous sommes musulman avant tout et quoique tu fasses en France tu seras toujours maltraité psychologiquement et économiquement, regarde le hallal gâte. Je te donne un exemple de solution : imagine que les 5 millions de musulmans mettent leur économie dans une banque islamique installer en France, lorsque tu entres en te dit asalamalikoum malgré que tu sois en France. Cela parait loufoque mais si on se bat intelligemment et avec l’aide d’ALLAH, on pourra faire bouger les choses.
    Consommant intelligemment, privilégiant les produits de nos frères musulmans qu’ils soient marocain, turc, indonésien, le chemin est long, et je ferais tout pour porter ma très petite pierre a l édifice. L’union fait la force.

    Ps: Dsl pour les fautes d’orthographes

    16
  17. abdelkarim    

    salam
    nstaaraf je pensais être seul mais hamdoullah on devient plus nombreux donc je vois plus loin moi avec un vote musulman chiche de suivre un même vote.

    17
  18. smile    

    salam
    @karim0013

    « cramponnez-vous tous ensemble à la corde de Dieu et ne soyez pas divisés » (3 ; 103)

    Nous allons essayer d’adopter cette recommandation

    18
  19. Sumayya    

    Assalamu ‘alaykum

    Garde à ce que ce titre peut impliquer ! Attirer l’attention des lecteurs vers l’éventuelle « barbarie » des « mangeurs de cochons » en faisant écho aux accusations haineuses des extrémistes de droite qui prétendent que l’abattage rituel islamique est un acte barbare, c’est prendre le risque de surenchérir sur le mode « c’est celui qui dit qui y est » et d’envenimer les conflits.

    J’entends bien dans vos propos que vous vous défendez de vous rabaisser à employer contre vos détracteurs les mêmes arguments fallacieux qu’eux, mais je doute que tous vos lecteurs (notamment ceux qui se seront contentés du titre et de la vidéo) auront saisi la nuance. Bref rédiger un article dont le propos est « si on voulait être bête et méchant comme vous, on ferait cet article, mais on on le fait pas… ou presque » me laisse dubitative.

    Les règles de l’Islam en matière d’abattage rituel à des fins alimentaires visent à souligner le caractère sacré de la vie que l’on ôte à l’animal en vue de se nourrir, notamment en minimisant autant que faire se peut la douleur et stress que peut ressentir la bête. Cependant dès que l’on entre sur le terrain de l’industrie alimentaire, tous les efforts du monde ne pourront pas empêcher de trouver insoutenables les images du traitement que reçoivent les animaux pris dans ces chaines. Ce n’est pas le problème du religieux contre le non religieux, c’est la question des impératifs de l’économie de masse contemporaine versus la miséricorde que l’on doit montrer envers tout être vivant, en particulier celui dont on se nourrit.

    Pour ma part, consciente des attrocités endurées par les bêtes dans l’industrie agroalimentaire, je suis quasiment végétarienne depuis plus de 15 ans : oeufs, poisson, et de la viande deux ou trois fois par mois (souvent une volaille élevée et égorgée par quelqu’un de la famille) parfois moins.

    Wa Allahu ‘alem. Cordialement.

    19

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE