Le décret sur l’abattage rituel : une première étape vers l’interdiction

Par Al-Kanz

L’organisme de certification et de contrôle AVS tire la sonnette d’alarme après la parution du décret sur l’abattage rituel.

L’organisme de certification et de contrôle AVS tire la sonnette d’alarme après la parution du décret sur l’abattage rituel. Sur le terrain, dans les abattoirs, la pression contraint la généralisation de l’assommage au mépris de la liberté religieuse. Communiqué

Depuis la parution en décembre dernier du décret sur l’abattage rituel, la situation en abattoirs est de plus en plus tendue pour les opérateurs désireux de respecter l’abattage rituel. En effet, la traduction réelle de ce décret consiste le plus généralement à mettre la pression aux abattoirs pratiquant l’abattage rituel, afin de les pousser à assommer les animaux. Et ça marche !

Sous cette pression constante, un grand nombre d’abattoirs ont déjà cessé de pratiquer l’abattage rituel afin d’assommer les animaux, quand bien même ceux-ci seraient vendus dans le circuit halal. Alors qu’en 2008, nous publiions dans le cadre d’un mémoire de recherche qu’une forte proportion de bovins et d’ovins estampillés halal étaient effectivement abattus rituellement, la donne a considérablement changé en quelques semaines, et elle se serait même inversée.

Notre association subit des pressions constantes de la part de certains partenaires requérant un assommage des animaux. Nombre de ces abattoirs ont déjà généralisé cette pratique pour les viandes halal non certifiées par un organisme indépendant. Toutefois, refusant de nous soumettre à ce dictat et désirant préserver l’abattage rituel, nous nous orientons progressivement vers l’arrêt de nos certifications halal auprès de plusieurs partenaires. Des solutions sont actuellement à l’étude avec des partenaires étrangers, visiblement plus respectueux des opinions religieuses ou a minima plus conscients de l’enjeu économique que représente le halal.

Dans ce contexte de généralisation de l’assommage, nous appelons les consommateurs musulmans à la plus grande vigilance, quelle que soit l’espèce consommée, à minimiser leurs consommation de viande afin de se rapprocher du modèle prophétique et à interpeller les bouchers, grandes surfaces, politiques et autres institutionnels quant au respect de l’abattage rituel.

Fethallah Otmani, porte-parole d’AVS



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (14 commentaires)

  1. #12    

    As-salâmu ‘alaykum

    Après les politiques et les français vont se plaindre de la délocalisation…

    1
  2. ABU Nu'men    

    As-salamù ‘alaykum

    a ce rythme là on va soit se retrouver a faire des km pour aller égorger soit même soit solution radical on devient végétarien.

    Wa-salam.

    2
  3. abdo    

    C’est chaud!

    3
  4. Mohamed 91000    

    Assalamou ‘alaykoum,

    Au pire des cas, on mangera casher ; ça m’étonnerait qu’ils jouent à ce jeu avec les juifs qui eux s’entendent sur la définition du casher.
    Les musulmans ont des pseudo certificateurs qui acceptent l’electronarcose et (probablement l’assomage Allahou a3lem) ou qui veulent créer des pseudo commission pour accepter les volontés du roi.
    Personnellement, si je ne trouve plus d’AVS (ou autres organismes sérieux) ou plus d’abatoir réellement halal, au mieux je ne mangerai plus de viande, au pire j’irai vers le casher, incha Allah.
    La patience Incha Allah !!!

    Wa Allahou a3lem

    Wassalam

    4
    • Ahmed    

      Il faut arrêter d’idéaliser la filière casher et la communauté juive. Il y a autant de fraudes dans la filiale casher que dans la filiale musulmane. Je parle en connaissance de cause.
      Il suffit de demander à n’importe quel industriel mais pas tout haut, sinon il ne répondra pas, de peur de se faire taper sur les doigts…
      Comment envisager la consommation de viande dite « casher » d’organismes juifs, quand on ne peut même pas faire confiance à certains de nos frères qui fraudent avec le Halal ?

      4.1
  5. Kick    

    salam ‘aleykoum,

    je ne mangerais jamais casher, même s’il n’y a plus de halal – du vrai halal, j’entends. La viande n’est pas indispensable, loin de là (et ceci ne sort pas de la bouche d’une végétarienne, j’aime la viande). Donc si plus de halal = plus de viande, c’est aussi simple que ça.

    Evidemment, je parle pour moi mais je pense que nous sommes nombreux à être concernés : nous ne mourrons pas de faim, loin de là, nous mangeons excessivement que ce soit de la viande ou non, donc si nous n’avons plus « accès » à de la vraie viande halal, ce n’est pas en soi dramatique pour nos ventre.

    Maintenant, toutes ces polémiques stériles, tout cet acharnement envers les musulmans, le fait qu’on va petit à petit vers une interdiction de l’abattage rituel, ça c’est très grave, et il faut faire valoir nos droits.

    Qu’Allah nous vienne en aide. Amine.

    5
    • karima    

      Salam;

      Vraiment les bras m’en tombent lorsque je lis votre article. Comment se fait il que nos instances religieuse ne nous défendent pas. Où sont ils. Pourquoi lorsque l’on a commencé à attaquer la viande cacher, les juils ont de suite réagi et du coup ça les a freiné, je ne suis pas dupe il y a d’autres enjeux que l’on ne nous dit pas mais quand même. Jusqu’où vont ils aller, ça suffit qu’on nous foutes la paix. Les musulmans ont bon dos il faut toujours qu’on serve de tête de turc (désolé pour les turc c’est juste une expression) pour les gouvernements successifs. Il faut que nos représentant se réveille, qu’est ce qui est plus important la loi d’Allah ou la loi des hommes qui pour la plupart ne pratique pas ou peu ou même sont athés. Nous avons des droits, si ça bouge ils reculeront mais si personne ne dit rien c’est que quelque part nous sommes d’accord et on leur laisse encore le champ pour encore s’attaquer à autre chose.
      Qu’Allah nous guide, nous protège et nous vienne en aide
      Amin

      5.1
  6. rimk    

    la solution sera l’importation de viande ce qui fera grimper les prix

    6
  7. chac    

    Selem ou halikom,

    On approche doucement et « surement » à grand pas de la prophétie qui dit que des temps viendront ou pratiquer sa religion sera comme tenir une braise dans sa main ; donc les musulmans qui pratiqueront leur religion seront à compter sur les doigts…
    Que Dieu nous guide et nous protège

    Selem

    7
  8. 3abdkrim    

    salam, nous arreterons de manger de la barbaque et elle leur restera sur bras c est tout ,les eleveurs pleurerons, des clefs sous les portes ainsi de suite

    8
  9. Muslimiste    

    Salam ,
    Bonne nouvelle pour les partenaire étrangers qui s’intéressent de prêt et de plus en plus au marché français..
    Mauvaise pour le consommateurs qui devra voir les coûts de la vrai viande Halal augmenter.
    D’accord avec Monsieur Othmani..nous serions plus proche de notre modèle « saws » en mangeant moins de viande…mais de la viande vraiment Halal.

    Quand la production française et l’agriculture seront en crise (baisse des ventes, fermeture des fermes..) Messieurs les politiciens , ne vous demandez pas à qui la faute.

    9
  10. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Ahmed,

    dans le cas du casher, il y a déjà avant même le problème de fraudes celui de la tasmiya qui n’est pas systématique à partir d’une certaine cadence ; problème de tasmiya fondamental et malheureusement négligé chez les musulmans

    10
  11. Ayat    

    Assalam aleikoum

    A bien y reflechir, peut-etre qu’on peut aussi y gagner. Soyons realistes, on est au courant depuis des lustres que plein d’abattoirs pratiquaient l’abattage sans etourdissement mais sans non plus respecter d’autres regles qui rendraient la viande halal, notament en ce qui concerne l’inspection. Peut-etre que moins d’abattoirs, mais bien inspectes, seraient mieux pour tout le monde? Nous, on serait sur que la viande qu’on nous offre est licite, et les autres, ben ils pourront se taire…

    11
  12. Fatima    

    Asalam aleykoum,

    s’abstenir de manger de la viande n’a jamais tué personne. Mais ce petit jeu d’entourloupe cache plutôt une volonté de pousser à acheter casher par dépit tout le monde n’est pas aussi ferme dans foi le bon musulman franchouillard il faut aussi nous mange dans la main.

    Le marché halal devient trop un mode d’émancipation pour les musulmans: il absolument les materner de force (ou dominer ) appelons un chat un chat.

    C’est l’obsession sioniste de tout contrôler de AZ lentement, mais sûrement: ce que vous regarder, ce que manger où vous aller surtout pas en Afghanistan c’est pas la destination touristique favorite enfin bref vive la « démocrisie »

    Wa aleykoum salam

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE