Trappes : Manuel Valls, ministre de l’Intérieur ou chef de clan ?

Par Al-Kanz

Lors d’une interview télévisé, faisant fi de toute mesure, le ministre de l’Intérieur a décrété que le jeune couple contrôlé jeudi dernier à Trappes était coupable, validant ainsi la version policière et méprisant la version des habitants et du couple incriminé. Inquiétant.

« C’est inacceptable qu’une personne veuille se soustraire à un contrôle, et pire, s’en prenne aux forces de l’ordre ». Ces propos tenus dimanche sur la chaîne de télévision BFM-TV par le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, tombent sous le sens.

Une contravention comme une autre

Il est évident que nul n’est en droit de se soustraire à un contrôle de police tout comme nul ne peut s’en prendre aux forces de l’ordre. Cette évidence est partagée par le plus grand nombre, dont les femmes qui portent le niqab en France malgré l’interdiction de le porter en public.

Comme le rappelle le Monde, les contrôles de femmes en niqab se font dans le respect de l’ordre public. Sur les « 661 verbalisations ont été établies » – 661 sur bien plus de contrôles puisque tout contrôle n’aboutit pas à une verbalisation comme les automobilistes en infraction le constatent tous les jours.

La jeune femme de Trappes est de ces personnes contrôlées qui obtempèrent, comme elle l’affirme dans son témoignage que nous publiions samedi.

Lire – Trappes : témoignage de la jeune mère de famille arrêtée par la police

Comme d’autres qui roulent sans permis, comme d’autres qui refusent délibérément de mettre leur ceinture de sécurité, comme d’autres qui conduisent avec de l’alcool dans le sang, comme d’autres qui refusent le prélèvement d’ADN, comme d’autres qui prient dans la rue en infraction avec loi, ces femmes en niqab se savent en infraction et ont conscience qu’elles risquent d’être contrôlé. Elles le savent d’autant plus que, lorsque survient le contrôle, elles coopèrent. C’est ce que souligne l’Observatoire de la laïcité cité par Le Monde.

« Si quelques rassemblements hostiles mobilisant peu d’individus ont pu être constatés, l’application de la loi s’effectue, dans la grande majorité des cas, sans recours à la contrainte et sans occasionner de trouble à l’ordre public. »

Protéger la police ou protéger aussi les citoyens ?

Manuel Valls le sait. Le ministre de l’Intérieur connaît ces chiffres et n’ignore pas que ces femmes en niqab, dont il désapprouve vigoureusement le choix, ne veulent pas « se soustraire au contrôle » et ne s’en prennent pas aux forces de l’ordre. Pourtant, alors qu’il était dans son rôle lorsqu’il condamna les émeutes menées par des délinquants à Trappes, Manuel Valls sur BFMtv n’hésita pas, avant même les conclusions de l’enquête, à prendre le parti des policiers, indiquant ne pas douter « un seul instant ».

Cette posture, idéologique, est choquante. D’abord parce que Manuel Valls a le devoir d’être le ministre de l’Intérieur et non le chef d’un clan. Ensuite parce que les témoignages des habitants corroborent la thèse de l’usage disproportionné de la force par la police lors du contrôle. Avant enquête sérieuse et indépendante, cela ne fait pas des policiers des coupables.

Il n’est pas demandé aux ministres de désavouer ses troupes. Il lui est demandé, tout comme au procureur qui s’est empressé d’accuser le mari de la jeune femme ou à Thierry Mazé, syndicaliste du très à droite syndicat Alliance, de parler de tentative de meurtre, de respecter le temps de l’enquête. Sauf à considérer que la police est au-dessus des lois et que les citoyens ont toujours tort. Surtout s’ils habitent en banlieue.

Si le couple est coupable et que des preuves le démontrent, il sera jugé comme tel. En attendant les conclusions de l’enquête, les autorités policères, et en premier lieu, font la démonstration qu’en matière de droits tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Inquiétant.

Crédit photo une ©Mustafa



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (13 commentaires)

  1. ALI    

    bah en même temps, manu ne va pas aller à l’encontre des dires de ses policiers, tout comme les habitants et la plupart des musulmans croiront sur parole la jeune femme…
    Ce qui est navrant dans cette affaire c’est que l’on s’attarde uniquement sur QUI dit la vérité alors que le réel problème c’est les nuits d’émeutes qui ont suivis!
    En plein mois de ramadhan qui plus est!!!

    il faut vraiment que la communauté se remette en question avant de vouloir faire les justicier.
    je ne sais pas si vous avez remarqué mais « l’islamophobie » prend du volume à cause de ce genre d’évènement…

    1
    • abdel    

      Non akhi le plus grave c’est qu’un musulman francais n’est pas respecté ici comme tout citoyen normale, les medias mensonges sont responsable de cette islamophobie croissante, eduquer certains jeunes que ce mode de contestation (bruler des biens d’autrui) n’est pas legale en france et dans la religion mais les musulmans doivent se concerter pour trouver des moyens pour faire pression tout en etant dans la legalité contre ces islamophobes enragés.

      1.1
    • Chouch    

      Je trouve ça bien LOUCHE que tu mettes le mot islamophobie entres guillemets… aurais-tu peur de t’approprier le mot, cher « frère » « ALI »? C’est plus fort que toi?

      J’imagine que l’on peut décemment parler de LAPSUS, écrit, qui révèle au final tes convictions intimes et tes véritables intentions malhonnetes…..

      Il y avait une taupe aussi, sur le site du CCIF, mais j’admets qu’il n’était pas franchement subtil…

      1.2
    • ledaron    

      Salam aleykoum,bonsoir
      N’inversons pas les causes et les effets !!!! La provocation policière n’a pas lieu d’etre et les policier se doivent d’etre neutre dans leur fonction et ce quel que soient leurs pensées.Utiliser sa fonction policière pour humilier et mépriser n’est pas acceptable.ce qui l’est moins c’est de défendre a priori les agissements des brebis galeuses,le ministre de l’interieur agit par corporatisme au mépris de la prudence qui est de mise.Mr Valls donne un message de soutien implicité à ceux ,qui parmi les policiers ne demande qu’à exprimer leur haine.Dans quel état sommes-nous ? Un état qui fit en Octobre 1961 un massacre dans la population algérienne de France lors de manifestations pacifiques.Les démons de l’arbritraire policier rode encore dans un pays qui se targue de donner des leçons au monde entier.

      1.3
  2. Daoud de Mulhouse    

    Valls 2013 à Trappes, c’est comme Sarkosy 2005 à Montfermeil : un ministre de l’intérieur qui a de l’ambition qui, un an après une loi contre l’islam, a sa police qui attaque des musulmans pour leur pratique de l’islam, qui fait dans le négationnisme quand aux témoignages des habitants et qui ne veut pas rencontrer les responsables associatifs.

    UMPS : même combat

    PS : Manu, je te rassure quand MLP sera au pouvoir tu as toutes tes chances de rester aux responsabilités…

    2
  3. oum    

    valls préparent son élection, c’est tout…

    3
  4. Abdenour    

    Assalamou alaykoum,

    La réaction du ministre de l’intérieur ne m’étonne guère, elle s’inscrit dans la continuité des gouvernements précédents.

    Rappelez vous de cet accident survenu à Villier-le-Bel en 2007 lorsqu’une voiture de police entre en collision avec une minimoto sur laquelle se trouvait deux jeunes de banlieue. A l’époque, la réaction des cyndicats de police, du ministre de l’intérieur, des médias était exactement similaire à celle qu’on voit aujourd’hui, à savoir que les deux jeunes étaient accusés d’être en tort, et que les policiers ont tout simplement subi l’accident, et ce avant même que l’enquête n’ait aboutie.

    Il y a eu même, dans un premier temps, acquitement des policiers et déclaration de non lieu sur cette affaire (en 2009). Lorsque l’avocat de la partie civile saisit la cour d’appele de Versailles, et qu’un nouveau rapport d’expertise est apparu (2010), le résultat est tout autre puisque le policier qui conduisait la voiture de police était en survitesse alors qu’il n’était pas en intervention (sans gyrophare ni avertisseur). Le policier a été par la suite mis en examen pour homicide involontaire.

    Toutes ces affaires vous apprennent une chose, c’est le musulman nait coupable dans ce pays. Les gouvernements changent, la politique reste la même.

    4
  5. jouhayna    

    Assalam alaikoum,

    Regardez avec quelle méprise mr valls dialogue avec cette habitante de Trappes :

    http://www.liberation.fr/societe/2013/07/22/quasi-retour-au-calme-a-trappes_919893?xtor=rss-450

    5
  6. Ahmed3    

    Al-Kanz aurait peut être dû laisser les noms des cow-boys qui ont laissé des messages délictuels ici sur facebook.

    Quoiqu’il en soit, le monde politique est bien plus qu’un clan, c’est un gang où on s’entraide, on n’hésite pas à afficher son soutien d’une façon hautaine à des personnes en tort (cf vidéo de jouhayna) et les siens ont toujours raison, les autres sont toujours fautifs, encore plus s’il s’agit de « banlieusards/jeunes/musulmans/immigrés/ ».

    « Égalité » ; mon ŒIL !

    6
  7. Achelhi59    

    Comme en Palestine, essayer de vous balader avec des caméras. Quand y a des problèmes mettant en cause des frères ou des sœurs musulmanes, essayer de filmer (même avec vos smartphones). Pareil si vous êtes par la fenêtre et qu’il y a ce genre de contrôle musclés.
    Même s’il arrive qu’ils tuent un ou une musulman(e) avec son arme de service, il nous sortiront une version de légitime défense ou le policier à faillie se faire égorger. Un conseil à tout les muslims, serrer les rangs!!!

    7
  8. 8
  9. krimo [iPhone 4]    

    Salem ,pour punition et contre l islamo phobie les musulmans retirai votre argents des banques Le même mois pour une période de deux a trois mois des comme ca qui nous prendraa aux serieux

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE