Restaurant halal : demandez donc à vérifier la viande que l’on vous sert. Surprise et colère garanties.

Par Al-Kanz

Vous pensez que votre restaurant préféré vend vraiment de la viande halal comme il le prétend. Demandez-lui de vous rassurer. Surprise et dégoût assurés dans de nombreux cas.

vanobel dans un restaurant
Dans un restaurant français, septembre 2013

En septembre 2011, nous vous invitions à vérifier la viande que votre restaurant préféré vous disait « halal ».

Lire : Viande halal : quelle certification dans votre restaurant préféré ?

Deux ans plus tard, la situation n’a guère changé chez les restaurateurs et autres professionnels de la viande. C’est le mensonge et la tromperie qui demeure. Tromperie et mensonge, car la majorité des restaurateurs continuent de vendre une viande qui ne correspond à celle voulue par les consommateurs.

La transparence est nécessaire

Il est certes des musulmans qui se fichent de savoir que leur poulet « halal » a été abattu par un disque mécanique et non par la main humaine, voire qu’il est mort dans un bain électrifié avant même d’avoir atteint ledit disque, lors de cette fameuse électronarcose. Il est évidemment des musulmans qui considèrent que la simple étiquette halal sur un emballage ou sur le menu proposé par un restaurateur sont des critères suffisants. Mais ce ne sont pas à ceux-là que nous pensons.

Nous pensons aux consommateurs musulmans qui estiment que le halal répond aux exigences évoquées par les textes. Une viande est halal si l’animal a été abattu, vivant, par un être humain, et que sa viande n’a pas été en contact avec des substances la rendant illicite. Eh bien ces consommateurs sont lésés tous les jours.

Prenons la photo postée ci-dessus. Elle a été prise par l’employé d’un restaurant qui affirme à ses clients vendre de la viande halal. Il s’agit d’un colis de la marque Vanobel contenant de la volaille abattue mécaniquement, et non par un être humain, avec au préalable passage des poulets dans un bain électrique. Parmi ces poulets, certains meurent avant d’avoir été passé à la lame : il s’agit, pour un musulman, alors de cadavres et non des poulets « endormis » par l’électronarcose. Rappelons que la viande de cadavre, al-mayita, est strictement interdite à la consommation.

De la viande de cadavre estampillée halal

Dans le cas de Vanobel, le certificat halal est attribué par la SFCVH-mosquée de Paris qui n’emploie aucun contrôleur qu’elle dépêcherait sur site pour un contrôle permanent, indépendant et systématique. L’une des conséquences directes, mais pas la seule, c’est que les poulets morts avant d’avoir été abattu sont comme les autres considérés halal. La probabilité que vous mangiez de la viande de cadavre, islamiquement parlant, et non de la viande halal n’est absolument pas nul dans le cas du poulet Vanobel et d’autres poulets issus d’abattoirs belges. Mais Vanobel est un exemple parmi tant d’autres.

Tout cela n’est pourtant pas une fatalité. A une condition : que chacun d’entre vous, que chaque consommateur décide de dire « stop » à cette tromperie massive. Comment ? Très simplement : si ce soir vous vous rendez dans votre restaurant préféré, demandez à un serveur ou au patron de vous montrer l’emballage de ses viandes ainsi que les factures sur lesquels vous pourrez voir les coordonnées de son fournisseur en viande : dans de tristes cas, vous découvrirez alors que le fournisseur en question ne commercialise pas de viande halal. Dans d’autres cas, le fournisseur a bien une certification, mais soit une certification bidon soit une certification d’organismes qui ne mettent jamais les pieds dans son établissement. Insistez au moins pour vous voir l’emballage. S’il n’a rien à cacher, il vous les montrera. Il est probable qu’il se fâche et cherche à botter en touche en faisant mine d’être outré et de refuser qu’on ne lui fasse pas « juste confiance ».

Les fraudeurs jouent sur la confiance

Confiance, c’est précisément en jouant sur les sentiments et en détournant les principes islamiques selon lesquels il n’y a pas à interroger son coreligionnaire sur le caractère halal de ce qu’il vend que les fraudeurs prospèrent. Or, depuis quelques années, la fraude a été mise sur la place publique. La règle, dans le marché du halal, est la fraude, pas le respect du halal. Il est nécessaire d’assainir le marché. Cela passe par une mobilisation des consommateurs, sans attendre « les représentants musulmans » et encore moins les organisations (CFCM, les grandes mosquées, l’UOIF, etc.) qui se taisent volontairement : tout ce beau monde s’est mis d’accord plus ou moins tacitement pour ne pas évoquer et encore moins condamner le scandale du faux halal.

Oui, c’est pénible et triste d’en arriver à demander à son boucher ou à son restaurateur préféré de faire preuve de cette transparence en montrant l’emballage de ses produits. Mais ce sont les fraudeurs qui poussent à ses vérifications. Ce sont les tricheurs qui gagnent grassement leur vie grâce aux portefeuilles des consommateurs musulmans qui obligent ces derniers à devenir de plus en plus vigilants. Soyez nombreux à avoir cette exigence. Si cette fois encore nous laissons passer ou nous nous disons que d’autres le feront à notre place, les fraudeurs continueront à frauder.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (22 commentaires)

  1. Ibn Bihi[GT-I9100P]    

    As salam alaykoum,
    Très bel article, les musulmans doivent faire preuve de réactivité, il est grand temps d’agir, le halal est devenu un commerce à grande échelle outre-passant les règles d’éthique islamique.
    Osons demander l’origine des viandes que l’on achète ou consomme, il est vrai que ce n’est parfois pas simple on peut se sentir gené de demander à voir un emballage ou une facture MAIS e qu’il ne faut pas oublier c’est que c’est au commerçant frauduleux d’avoir honte.
    Qu’Allah nous guide.
    Wa salam alaykoum

    1
  2. Hamed[GT-I9100]    

    as Salam aleikoum barak ALLAHou fik pour ce très bel article.
    La suggestion que vous avez faites est la bienvenue et je pense, appréciée par l’ensemble de la communauté musulmane soucieuse de ses consommations en matière de viandes ;Cependant je pense qu’ensemble nos voix seront plus entendues in sha ALLAH, alors pourquoi ne pas mettre en ligne une pétition pour cette belle cause adressée aux responsables de la certification hallal(Association ou autres organismes) et la fait signer par le maximum des frères et soeurs???Merci a vous pour le combat de sensibilisation et de prise de conscience que vous menez ;K’Allah dans sa grandeur infinie vous en récompense.
    as Salam aleikoum

    2
  3. Youssef [iPhone 5]    

    Salam alikoum,
    Je vous fais la proposition suivante:

    Faites nous un article sur les commerçants bouchers et ou restaurateurs les plus respectueux et les plus rigoureux quant à la traçabilité de leurs viandes.
    Les musulmans connectés que nous sommes suivront et ferons relayer en masse l’information et les autres commerçants suivront et se mettront en règle .

    Merci

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    A tous,
    Tant que chacun d’entre nous cherchera la solution ailleurs qu’en lui-même, on n’avancera pas.
    Tant que chacun ne comprendra pas qu’il faut agir, on n’avancera pas.

    Ca n’est ni une liste d’entreprises sérieuses, ni la mort des organismes de certification, ni des pétitions – qui feront rire les fraudeurs -, qui changeront quelque chose. Tant que les consommateurs musulmans ne montreront pas très clairement aux fraudeurs qu’ils sont vigilants, ça ne changera pas.

    Un commerçant vend ce que les clients lui achètent. Les clients doivent exiger de la transparence et doivent savoir ce qu’ils achètent. Agir concrètement, c’est exiger de savoir ce qu’il y a dans son assiette.

    Que chacun se décide à changer et à exiger de la transparence, c’est le début du changement in cha’a-Llah. Pourquoi est-ce si difficile à comprendre ? Pourquoi a-t-on encore et toujours les mêmes réactions : on cherche le changement ailleurs qu’en soi-même, alors que si l’on changeait chacun nos habitudes et que l’on était exigeant, il y aurait une révolution.

    Lire encore et encore, depuis tant d’années, des soeurs et des frères ne pas entendre cela est démotivant.

    4
  5. sinosure    

    Assalam alaykum !

    Pas si facile de faire évoluer les mentalités.

    La réponse des commerçants est « nous sommes obligés de suivre ». Une viande « fièrement halal » est plus chère et la clientèle recherche davantage des prix que de la qualité. Et voici comment la umma rentre dans un cercle vicieux.

    Le sursaut vient certes des consommateurs qui peuvent exercer une pression modérée sur leurs fournisseurs. Mais la responsabilité première devant Allah swt incombe aux commerçants qui tirent leur profit d’une activité illicite, ceux-ci s’approvisionnant au sein d’enseignes qui n’ont que faire de la licéité d’un produit.

    La vigilance des consommateurs peut être relevée au moyen de blogs de proximité publiant les certificats halal de nos commerçants. On s’attaque à l’image et donc au portefeuille mais attention aux dérives.

    Qu’Allah nous guide
    wa salam wr wb

    5
  6. Abdullah38    

    Salam Aleykoum wa Rahmatoullah,

    Il n’ya pas 50 000 solutions je dirais!!!! Ce qu’il faut à la Oumma c’est un abatoir ENTIEREMENT halal. Un endroit où chaque bête qui y entre en ressort sacrifiée selon le rite islamique. Point barre.
    Mais sommes nous assez fort pour cela?? le voulons nous vraiment??
    Exemple: ici à Grenoble, l’abatoir principal a donné des signes de faiblesses et s’est proposé à la vente pour une somme relativement faible (quand on compte les 100aines de milliers d’euros et voir meme les millions qu’on injecte dans des mosquées démesurées vides 11 mois sur 12, et qui ne servent qu’à flatter notre égo – que les choses soient enfin dites!! – cela ne represente rien par rapport à notre puissance financière qu’on oublie trop souvent de déployer). Pensez-vous que quelqu’un a essayé de former une association ou de lever des fonds pour acheter cet abatoir?? non personne!!!! tout le monde en parlait… mais parler c bien… mais ca ne sert à pas grand choses… le temps passe arrive à mes oreilles, il s’avère que je contacte les abatoirs, et ils ne sont plus en vente!!! quels seront les commentaires a votre avis: « marlich », mektoub »…

    Voila un projet pour la Oumma sur un plan régional ou national inchaAllah. Se fédérer autour d’un abatoir géré par des musulmans et pour des musulmans… il doit bien y en avoir a vendre en France, et avec 6 millions de musulmans imaginez l’argent récolté… je suis prêt à investir ne serait-ce que 20 euros dedans. Pas vous? je suis meme prêt à payer la viande légèrement plus chere si je suis sûre de sa « halalité »….

    Nous sommes des musulmans gestionnaires, sacrificateurs, vétérinaires, avocats, commerciaux, transporteurs, etc… il y’a du monde qualifié pour gérer une telle structure, et nous en avons besoin…

    Si on s’y mettait enfin??

    Ah oui j’oubliais de lancer le moteur: si ce n’est pas fi sabilillah, sachez qu’une telle entreprise dans le contexte actuel sera extrêmement rentable!

    Voila ma conception (peu etre très simpliste mais surement réalisable) de la solution au problème du faux halal.
    Wa Allahou ‘alem

    6
  7. Mohamed [iPad 2]    

    On l’aura vu à maintes reprises dans le passé : c’est souvent une poignée d’hommes courageux et prêts à faire passer leur intérêt derrière celui de leur communauté qui ont fait bouger les choses. J’espère que l’avenir nous prouvera que j’ai tort.

    7
  8. akim[GT-I9300]    

    salam

    la viande halal en france est une vaste tartuferie.
    un business que ts le monde veut sa part du gateau et tant pis si on doit mentir au consommateur
    nombres de nos freres et soeursne se fichent pas de savoir si la viande est halal mais plutot qu elle fait confiance aux mosquées qui valident la chose ou bien qu elle ignore bien souvent les magouilles qui se cache derriere le halal.

    8
  9. oum    

    mon boucher me certifie qu’il abat lui même sa viande…
    il a une très bonne réputation et est connu.pour sa piété
    je connais son épouse, sa famille
    dois-je le croire?
    ne doit-on pas garder le bon soupçon?

    9
    • Al-Kanz    

      Chacun verra midi à sa porte. Personnellement, je pense qu’il faut que tous les professionnels doivent converger vers une certification non seulement des leurs viandes, pour les abattoirs et les producteurs, mais aussi pour les boucheries, restaurants. Pourquoi ? Car c’est précisément l’absence de certification obligatoire qui a permis aux fraudeurs de vendre du faux halal. Et, oui, les honnêtes bouchers et restaurateurs sont forcément lésés.

      Le bon soupçon, c’est quand la situation est saine et les fraudes exceptionnelles. Là, les professionnels honnêtes sont l’exception et la fraude la règle.

      9.1
    • abdo    

      Demande a ton marie d’aller avec lui un jour d’abattage.
      Tu verra sa réponse.

      9.2
  10. al-hani [iPhone 4]    

    Salam à tous,

    Difficile en lorraine de trouver une boucherie qui ne se fourni pas en viande estampillée par ses fameux organismes auxquels nous ne pouvons pas faire confiance.

    En tout cas je cherche toujours en espérant en trouver une à moins de 100 km de chez moi

    10
  11. abdo    

    salem aleykoum,

    J’ai entendu un boucher musulman qui vendait du poulet belge, répondre à une cliente à la question « es ce vraiment halal ce que vous vendez? » « si tu achète chez un musulman tu peu lui faire confiance. »
    Comme AL Kanz le dit « oui, les honnêtes bouchers et restaurateurs sont forcément lésés. » depuis longtemps.

    11
  12. Oumaissa    

    As salam aleykoum

    Qu’est-ce que ça m’exaspere ces gens qui arrêtent de manger
    Car ils n’ont pas la volonté de faire changer les choses.
    Et qui tentent de démoraliser les autres.
    On ne veut pas d’œuf bio (saches que les œufs bio n’apportent au
    Niveau nutritionnel rien de plus que les autres) on veut de la viande halal
    On ne veut plus être pris pour des vaches a lait.

    Ah tiens au passage info
    Diablo wok´ a nanterre pas halal
    Je l’ai vu décharger sa livraison
    Carton mosquée de Paris qui était pose a même
    Le trottoir d’ailleurs

    12
  13. Bayezit    

    Selam,
    Nous avons dans notre région un gros revendeur de viande de kebab.
    Ce revendeur qui est producteur à la fois, garantie c’est viande  » 100% halal »
    Le dénommé producteur « GORTAT » à Valence, fourni plusieurs restaurants, et le problème
    est que leurs propres ouvriers parlent de carcasse et de viande coupé provenant « d Albanie ou
    Pologne. »
    J espère que vous comprendrez mon interrogation, car s il s’avère que la viande distribué au
    restaurant n est pas fiable, cela voudrais dire que des musulmans arnaque des musulmans.
    Et pour moi il n’y a rien de pire…

    13
  14. MIZENE    

    En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser: ils n’ont en dehors de Lui aucun protecteur. (Coran XIII, 11). Nous avons toutes les cartes en main. A nous, consommateurs musulmans de jouer. Celui qui montre la voie d’une bonne action a la récompense de celle-ci chaque qu’elle inspire quelqu’un d’autre.
    Qu’Allah nous y aide.

    Amin.

    14

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE