Quand l’autoentrepreneur doit déménager et trouver un local commercial

Lancer une autoentreprise, c’est aussi penser à son développement et donc envisager un jour de louer un local commercial.

cartons soliv
©Solivr

Avec le temps, même le commerce d’un autoentrepreneur, débuté sur le coin d’une table, envahit doucement et progressivement le débarras, le salon, puis le garage, puis toute votre petite maison. Est-ce votre cas ?

Votre activité générait un chiffre d’affaires sans avoir eu besoin de quitter jusqu’à présent vos pantoufles, mais vous arrivez au stade où pour que ce chiffre d’affaires évolue. Il faut plus d’espace. Il est temps de démanger votre entreprise devenue grande. Chercher des locaux professionnels est votre nouvelle priorité, mais vous vous rendez vite compte que trouver ce qu’il faut est compliqué, et ce, pour plusieurs raisons. L’un des pièges de l’autoentreprise est de penser que la bricole et le provisoire suffisent à créer un business florissant. Faux.

Fin des avantages

Travailler depuis chez soi a des avantages : pas de charges locatives, frais de transport inexistants, panier repas inutile, pas même le besoin de s’habiller, ligne téléphonique perso… Des économies réelles pour les entreprises à petits budgets. Changer de cette situation pour des locaux professionnels implique de pouvoir couvrir de nouvelles charges dès lors inévitables. Mais si votre chiffre d’affaires le permet tout juste, aïe aïe aïe !

Changer ses habitudes

Votre activité dépend d’une logistique bien huilée. Il faudra alors repartir de zéro. Le conseiller de La Poste près de chez vous, qui était pourtant très aimable, adieu. La boutique de fourniture au coin de la rue, au revoir. Votre fournisseur de matières premières à deux minutes à pied, fini. Tout ce qui facilitait la vie, mais qu’on ne trouve pas forcément à proximité d’un hôtel d’entreprise (en périphérie des villes par exemple) et qui prend du temps à mettre en place est à redéfinir ou presque.

Trouver un local adapté

Tous ces points font que trouver un local devient vite compliqué. Au commencement de l’activité, tout est à faire donc peu importe le lieu, il faudra le faire. Or si votre projet existait déjà et si vous franchissez le cap et que vous comptez changer de local, alors ces changements vont engendrer des coûts supplémentaires. Sans compter que le local parfait n’existe pas vraiment. Privilégier les petits loyers signifie sortir de la ville ou réduire la surface. Se retrouver loin de tout a un coût, tout comme une petite surface au coeur d’un quartier animé.

Des garanties

Le local enfin trouvé, il faut encore être en mesure d’apporter des garanties au futur bailleur. En autoentreprise, pas de bilan, donc aucune preuve de la performance de votre entreprise. Pour une activité récente, idem. Aucune garantie. Le marché de l’immobilier d’entreprise est aussi dur que celui du particulier, où trouver un appartement relève souvent du parcours du combattant. Plus dur encore lorsque votre besoin dépasse celui d’une simple pièce avec un bureau et une chaise.

Dans le cas d’un e-commerce, comme Solivr, un tel projet professionnel ne peut être imaginé exercé chez soi sur le long terme, sauf si un espace dédié est envisageable – dans une très grande maison par exemple. Dans votre business plan, même quand vous êtes encore autoentrepreneurs, il est important de prendre en compte cet aspect, car les charges qui en découlent pèsent lourd. Alors qu’elles sont nulles, une fois calé tranquillement dans le fauteuil douillet de son salon, PC sur les genoux.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android
fondateur de la société Soliv'r, site de vente en ligne de produits issus du commerce solidaire, de Palestine en particulier : http://www.solivr.fr

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Initiatives plurielles    

    Bonjour,
    Juste préciser que pour signer un bail commercial, il faudra ´s immatriculer au registre du commerce et des sociétés. En effet, Les auto-entrepreneurs ayant une activité qui relève de la chambre de commerce sont par définition dispensés d immatriculation au RCS.
    Cordialement.
    Ahmed

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE