Entrepreneur musulman à la recherche de financements

L’un des rôles majeurs du chef d’entreprise est de gérer sa société et anticiper son développement par la recherche de fonds financier. Un tâche difficile mais nécessaire.

financement entreprise
Shutterstock

Le nombre d’entrepreneurs musulmans ne cesse d’augmenter : restaurateurs, commerçants, community-manager(s), webmaster(s), coach(es) etc. Les secteurs d’activité susceptibles de convenir aux membres de notre communauté ne manquent pas. Pour un musulman, le désir de devenir entrepreneur naît souvent d’une envie, voire d’une nécessité de pouvoir vivre sa religion sereinement, sans contraintes.

De la fierté de devenir son propre patron

On commence par en parler à notre entourage, à travailler à fond sur notre projet et à rassembler nos économies pour pouvoir enfin franchir le pas et démissionner de notre emploi de salarié. L’aventure commence. Bismi-Llah! On est patron de notre société, petite, balbutiante certes, mais c’est la nôtre et il y a de quoi être fier.

Alors, bien sûr, on travaille beaucoup plus qu’avant et on ne gagne quasiment rien pendant les premiers mois. D’un point de vue strictement pécuniaire, l’on en vient même à regretter notre statut de salarié,mais voyons le bon côté de la chose : nous pouvons enfin vivre à notre rythme, sans négliger nos obligations religieuses et ça, ça n’a pas de prix.

Ne pas négliger ses obligations religieuses, ça n’a pas de prix.

Pour grandir, il faut de l’argent

Après plusieurs mois de sacrifices, votre projet a pris forme et a atteint sa vitesse de croisière. Les clients sont au rendez-vous, les commandes affluent et le chiffre d’affaire augmente tout doucement. Les efforts fournis commencent à payer par la grâce d’Allah. Vous êtes alors à une période charnière de l’évolution et du développement de votre petite entreprise. Il est temps de se remettre en question.

Vouloir évoluer, grandir, c’est bien, c’est nécessaire même, mais il faut des sous. Or, les maigres économies de départ ne permettent pas de se projeter sur le long terme. Pour votre société, l’équation est simple : il faut investir ou mourir. Comment faire alors pour trouver les fonds nécessaires au développement de votre entreprise et combler le besoin en fond de roulement (BFR) ? Toute entreprise sérieuse avec une vraie gestion digne de ce nom est un jour ou l’autre confrontée à cette problématique.

Cependant, très peu de solutions de financement s’offrent à nous, entrepreneurs musulmans. Comme le recours au crédit bancaire « classique » – car lié à l’intérêt (riba) – nous est formellement interdit, il faudra soit :

1) trouver des investisseurs extérieurs,
2) solliciter les proches disposant de fonds importants et prêts à nous soutenir (love money),
3) préparer et lancer une campagne de crowdfunding.

Trouver des investisseurs

Vous avez travaillé de longs mois, de longues années pour faire naître et vivre votre projet. C’est difficile d’imaginer devoir partager votre « bébé » avec une tierce personne. Les cas d’associations trop souvent hasardeuses et infructueuses au sein de notre communauté sont nombreux et n’ont pas pour vocation de vous rassurer. Pourtant, trouver un ou des investisseurs susceptibles de pouvoir participer à l’essor de votre entreprise est indispensable, encore faut-il trouver la perle rare, celle qui croira en votre projet et qui sera prête à vous soutenir en toute situation, pour le meilleur et pour le pire, avec pertes et profits.

Partez à la recherche d’investisseurs et parlez-en autour de vous afin de provoquer le bouche-à-oreille (ou le téléphone arabe si vous préférez) par l’intermédiaire de votre réseau. Pensez également à préparer un dossier attractif à remettre aux éventuels investisseurs avec quelques informations importantes telles que : votre secteur d’activité, une description de votre équipe, votre chiffre d’affaires, vos prévisions, la taille de votre entreprise, votre organisation (qui fait quoi), le stade de développement, l’implantation géographique, etc.

Conseil : pensez à bien définir noir sur blanc les conditions du contrat avant de commencer la recherche d’investisseurs. C’est rassurant aussi bien pour vous que pour l’investisseur. C’est du reste une sunna (pratique prophétique).

Emprunter à vos proches

L’argent emprunté à ses proches est appelé « love money », littéralement « l’argent de l’amour ». Cette solution est très répandue. Vos proches vous connaissent et vous font confiance. Ils sont conscients de la nécessité du besoin de fonds pour vous développer. Ils savent que vous êtes sérieux et que vous croyez en votre projet. Grâce à votre persévérance et votre motivation, vous réussirez peut-être à les convaincre et obtenir leur soutien. Cependant, gardez bien en tête qu’il s’agit là d’un emprunt et que des conditions doivent être écrites pour que les choses soient bien claires et sans ambiguïté. Ce qui vaut pour un étranger vaut aussi pour un membre de la famille. Mieux vaut prévenir que guérir.

Conseil : définissez dès le départ un échelonnement de remboursement. Sans intérêts, cela va de soi.

Recourir au financement participatif ou crowdfunding

Il est aujourd’hui possible de financer un projet grâce à une campagne de crowdfunding. Le crowdfunding ou financement participatif est une technique de financement de projets d’entreprise accessible aujourd’hui sur Internet via des dons en échange de contreparties (ou pas). Grâce à une communauté solidaire et beaucoup de motivation, vous réussirez à obtenir un financement pour votre projet bi idhni-Llah (par la permission de Dieu).

Il vous faudra être capable de mettre en avant votre projet et de mobiliser votre réseau proche (vos amis, votre famille, vos partenaires, vos fournisseurs, vos clients…). Deux plateformes de financement communautaires musulmanes existent à ce jour : Aoon et Easi Up. Ces plateformes sont très sélectives. Il vous faudra préparer un dossier en béton. Pour vous aider à préparer votre projet, vous pouvez lire le très bon article de Presse Citron à ce sujet.

Le fonctionnement y est très simple :

– L’entrepreneur présente son projet en toute transparence.
– L’épargnant choisit de participer au financement du projet qu’il souhaite voir naître ou évoluer.

Bon à savoir : ce type de levée de fonds a en plus l’avantage de permettre d’évaluer l’intérêt du grand public pour votre projet et le lancement d’une belle campagne de communication.

Il serait dommage d’abandonner un projet qui fonctionne par manque de financement. Si vous êtes convaincu que votre projet est un bien pour vous et notre communauté, alors ne baissez pas les bras et Allah le Très-Haut vous facilitera. Un entrepreneur est un actif dont l’objectif est de faire avancer son entreprise en trouvant les fonds nécessaires au bon développement de sa société. Cela fait aussi parti de vos obligations.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android
Nadia, créatrice de vêtements islamiques spécialisée dans la confection de jilbabs et abayas. J'ai créé la marque Sianat afin d'offrir à la femme musulmane plus de choix tout en restant dans la simplicité et la sobriété.

Vos réactions (11 commentaires)

  1. Anonyme    

    Salamoualikoum

    C’est un excellent article, qui tombe au bon moment.

    On m’a proposé récemment, à peine 48 heures, d’investir dans mon projet.

    Depuis presque deux ans je me « bas » seule donc de voir quelqu’un débarquer après tout se temps amplifie mes doutes. J’hésite encore énormément.

    Je n’ai aucune idée de ce qui se pratique en terme de bénéfice quand une personne investit financièrement pour faire décoller les ventes …

    Merci pour cet article Nadia.

    1
    • Sianat    

      Alayki salam,

      Baraka Llâhu fiki. C’est une décision qui doit être murement réfléchi. De nombreux paramètres devront être pris en compte et des calculs prévisionnels s’imposent. Pour faire décoller ton entreprise, tu pourras proposer à l’investisseur de ne prendre aucun bénéfice les 2 premières années par exemple. C’est une option à étudier.

      1.1
  2. aoon    

    Salem aleykoum wr wb,

    Bravo pour la précision et la pertinence de votre article !

    2
  3. zarathos    

    salam

    je voulais demander , et d ‘un point de vue de la religion si crée sa boite dans l’armement

    et d’une mauvaise chose , mais c’est la seul chose que je sais faire depuis que je sais tenir un

    crayon

    3
    • Al-Kanz    

      as-salâmu ‘alaykum

      Zarathos, vous devez certainement avoir des compétences qui peuvent être réorientées, non ?

      3.1
      • zarathos    

        Je ne sais faire que ça, depuis que je tiens un crayon dans mes mains , avion ssbm ,hélicoptères
        infanterie, arme je les consoits sans aucun problème,par contre je suis incapable de dessiner le
        vivant , je voulais me mettre a compte très bientôt ( max 15 jours )

        3.1.1
      • Issah    

        Salam

        du point de vue general, la question est interessante: le buisness des armes est-il haram ? de la confection de bombe a poivre jusqu’a la vente de porte-avion.

        3.1.2
    • Seifeddine    

      Salamou’aleykoum

      Je pense que vous devriez adresser votre questions à des savants.
      Si tu as des compétences dans ce domaine, ça serait dommage de faire l’impasse dessus juste par manque d’informations ou pour cause d’incertitude. Autant être fixé une bonne fois pour toute en demandant aux gens du savoir.

      3.2
  4. zarathos    

    Salam mes frères et soeurs

    C’est fait je suis a mon compte et bientôt inchallah vous entendrez parlé
    De moi en bien ou en mal mais sûrement moins que de vendre des rafales
    A un dictateur
    Qu’Allah vous agréer de ca miséricordes

    4
  5. Saheed    

    Que la paix soit sur vous, Bonjour,

    Je recherche expressément dans la mesure du possible un partenaire viable et raisonné, investisseur de surcroît, pour un projet textile à tendance luxe à destination du monde Arabe, quelques détails sur l’idée textile que je proposerai, chemise, polo,pantalon, kamis, chaussures… en coton biologique de qualités haute gamme pratique pour les activités mondaine ou dans le désert avec logo spécifique et historique (représentatif pour ces pays et bien travaillé) tissé avec du fil à qualité supérieur voir….
    Me contacter pour de plus ample informations, je tiens à préciser que le nom ainsi que le logo sont protégés en international…

    Cordialement,

    Saheed

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE