Meurtres par drones : Apple supprime l’application Metadata+

Par Al-Kanz

Apple a supprimé une application qui dévoilait les assassinats ciblés pratiqués impunément par l’administration Obama.

metadata+ drone

C’est une application unique en son genre qui vient d’être supprimée par le géant américain Apple. Pensée par Josh Begley, un développeur new-yorkais féru de drone, Metadata+ recensait les frappes opérées en toute discrétion par les drones américains dans des pays comme le Pakistan, le Yémen ou encore la Somalie.

Révéler les tueries illégales des Etats-Unis

Sensibiliser l’opinion publique, tel est l’objectif de Josh Begley : depuis des années, Barack Obama – qui en la matière fait pire que Georges Bush – ordonne des assassinats ciblés contre des individus suspectés de terrorisme : seulement suspectés, jamais jugés. Plus grave encore, rien ne permet aux tueurs d’Obama – ces Kouachi et Nemouche adoubés par l’axe du Bien – d’avoir la certitude que leurs cibles sont bien lesdits suspects. D’où de nombreuses bavures, avec des femmes, des enfants, des vieillards pulvérisés par des missiles, et des milliers de villageois terrorisés.

Lire – Nabila, 9 ans, raconte à Washington comment les Etats-Unis ont tué sa grand-mère

Des assassinats reconnus seulement en 2013

Secrets et illégaux au regard du droit international, ces assassinats extrajudiciaires furent longtemps niés par l’administration américaine. Il fallut attendre mai 2013 pour qu’enfin ces tueries soient officiellement reconnues. Abdurrahman al-Awlaki par exemple, citoyen américain de 16 ans, a bien été assassiné en octobre 2011 par un drone américain parce que… fils de son père.

abdurrahman al-awlaki
Feu Abdurrahman al-Awlaki, tué par un drone

Lire – Al-Awlaki : les Etats-Unis reconnaissent le meurtre de citoyens américains

metadata drone obama

Metadata+ devenait-elle trop encombrante pour l’administration Obama qui aurait demandé à Apple sa suppression ? Ou bien la firme américaine a décidé de son propre chef d’en finir avec cette application qui nuit à l’image des Etats-Unis.

Il faut rappeler que Josh Begley dut batailler dur avec Apple pour que Metadata+ soit enfin acceptée. Fin prête en 2012, elle ne fut validée que… deux ans plus tard en février 2014, après cinq refus au motif douteux. Selon le site Mashable, qui interrogea Begley, Apple lui aurait proposé d’inclure des données concernant d’autres pays que les Etats-Unis, pour pouvoir reconsidérer ses refus.

Lire – After 5 Rejections, Apple Accepts App That Tracks U.S Drone Strikes

Voici le type d’information que reçoit quiconque possède cette application.


En finir avec notre passivité ?

Malheureusement, le sort des civils dans ces pays intéresse peu. Il suffirait pourtant simplement que chacun télécharge l’application et qu’à chaque notification – donc à chaque attaque de drones contre des civils – l’information soit partagée et relayée sur les raisons sociaux. C’est une action à la portée de toute personne qui possède un smartphone. Pourtant, aussi simple et évident qu’elles soient, ce type d’actions sont délaissées.

Aujourd’hui, dans nos sociétés de l’image et de la surinformation, ce qui ne se voit n’existe pas. Obama a en effet tout intérêt à ce que les tueries par drones ne soient pas connues du grand public. Or, ensemble, les internautes, la société civile peuvent diffuser massivement ces informations si gênantes pour les autorités, et in fine les contraindre à cesser de telles pratiques. Faut-il encore prendre conscience individuellement, puis collectivement, de notre passivité, puis de notre pouvoir.

Ah oui ! Apple a retiré l’application pour le motif suivant : « excessively crude or objectionable content« . Trop cash ou au contenu répréhensible.

Metadata+ demeure, pour l’heure, disponible sur le Playstore. Soutenez les populations victimes des drones américains en vous faisant leur porte-voix, téléchargez l’application en cliquant sur le lien suivant : Metadata+ pour Androïd.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. ledaron    

    Salam aleykoum,
    Les assassinats ciblés sont dénoncés par Jeremy Scahill dans son livre  » Dirty wars » ( en français) .la France n’est pas en reste avec un livre récent intitulé « les tueurs de la République » écrit aussi par un journaliste Vincent Nouzille.
    Nous nageons en pleine hypocrisie avec des discours démagogiques sur l’état de droit et des pratiques d’éliminations dignes des « meilleures dictatures ».Cherchez l’erreur !!!

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE