En France, on ne peut plus rien dire sur l’islam

Par Al-Kanz

Critiquer l’islam en France serait impossible. Ne rions pas, cela est sérieux.

Michel Onfray, snob fragile, mais bretteur pompeux, se répand régulièrement comme d’autres contre l’islam. Malgré tout Michel se plaint de la criminalisation (rien que ça) de toute « pensée élaborée » critiquant l’islam. Il est ici quelque chose de l’ordre de la pathologie, que résume parfaitement ce tweet du journaliste Sébastien Fontenelle.

Michel doit consulter.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (8 commentaires)

  1. BEN    

    La nouvelle chasse aux sorcières, c’est celle orchestrée contre les musulmans. Cette une chasse qui rapporte et qui ne coûte rien. Faut dire que nous les musulmans donnons le bâton pour nous faire battre.
    Si un parti comme le FN a pu augmenter de manière aussi importante c’est parce que la communauté est gangrènée soit par les les voyous des cités non pratiquants soit par les voyous des cités déguisés en pseudos musulmans. La meilleure manière de fermer le bec de tous ces islamophobes c’est encore d’avoir une communauté propre. Et là c’est pas gagné…

    1
  2. Peace    

    @BEN Bien dit honnêtement, une bonne image ne se dessine pas par la parole de certains élites sur un plateau de télévision. Bien que ça donne une image optimiste de la communauté musulmane, elle cache derrière ses coulices plusieurs problèmes et de nombreux défis (Dont vous mentionnez quelques exemples). Une bonne image se construit tout d’abord par l’autocritique, l’éducation et la purification de soi. Changeons nous avant de vouloir changer autrui! Éduquons nous sur les bonnes manières et le bon comportement. C’est majoritairement ces points que doivent être au cœur de débat aujourd’hui, au sein des communautés musulmanes.

    2
  3. Quelqu'un    

    As salamalikoum warahmatoullah,

    Ne sombrons pas non plus dans la justification exacerbé!
    Si 9999 musulmans ont les qualités que vous citez et bien plus, il suffira d’un seul « déviant » mais musulman quand même pour justifié la xénophobie et la haine du musulman de certains.
    (Dieu guide qui il veut et égare qui il veut)

    Ayons un bon comportement pour notre créateur … cela est suffisant.

    3
  4. bobo [iPad 2]    

    Aleykoum salam wa rahma tu Allah , je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de quelqu’un qui est très pertinent .
    Nous passons notre temps dans les plateaux télé ect à nous justifier sur les actes d’autrui alors que notre communauté ma sha Allah est de plus s en plus diplômé et ne se restreint pas du tout aux personnes des quartiers comme vous dites je suis d’accord sur le point que l’on donne un mauvais exemple mais c’est exactement là où il ne faut pas se tromper,c’est que ces personnes font partie d’une minorité et auquel son nous identifie à eux .donc il faut seulement condamner un acte qui est blâmable mais nous nous justifiant pas .merci à vous j’espère que j’ai étais compréhensive

    4
  5. Ajeeb    

    Notre pays ne respecte pas ses propres minorités, ses communautés et dans un meme temps prétend donner des leçons au monde. C’est ce qui le plus sidérant. Perso ça m’a toujours scotché ça.

    5
  6. Ajeeb    

    Avant on disait mahométisme.
    Puis est apparu le mot islamisme. Mot fourre tout. Pourtant le propre d’un’-isme est tout le contraire.
    Islamiste ca va d’un Erdogan à un daesh, un Rohani en passant par un musulman lambda jugé comme étant un peu trop bondieusard.
    Chiite, sunnite, terroriste, musulman fervent, tous sont dits islamistes.
    C’est un mot fourre tout qui n’a pas grand sens.
    Pour qu’il en est un il faudrait savoir le définir.
    Est-ce un chiitisme. Un suniisme. Un mahométisme….
    Pour pouvoir le définir il faut d’abord en déterminer le sens.
    Comment deux courants contraires peuvent-ils etre dits islamistes. Ou bien alors il aurait plusieurs sens.
    On connaît la définition d’un -isme. Islam isme ne devrait donc pas etre si difficile à définir.

    6
  7. Ajeeb    

    ….Je n’ai pas finit mon commentaire.
    Ce qui me fait m’interroger c’est qu’effectivement comme le dit un musulman. Mahomet était-il chiite ou sunnite.
    La notion de musulman suffit-elle à définir ce mot.
    Si tous le sont c’est qu’il n’existe pas. On ne peut etre quelque chose et en meme temps etre autre chose.
    S’il y en a plusieurs c’est qu’un n’existe pas.
    Si un n’existe pas on ne peut pas le définir.
    -isme, partisan de l’islam. Mais lequel.

    7
  8. Ajeeb    

    Ce qui me semble le mieux définir ce -isme est « Musulman sans dénomination » (voir Wikipédia)
    Car il me semble que personne ne peut définir ce qu’est un musulman.

    8

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE