spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

La Kronenbourg du Salon du halal

Dans la même catégorie

Kronenbourg
Canette de bière Kronenbourg dans l’espace halal du Salon des MDD

Nous étions hier et avant-hier au Salon du halal (plus précisément au Salon des marques de distributeurs, dit « MDD »). Comme chaque année, il y avait à boire et à manger, dans tous les sens du terme.

Le bal des hypocrites

Comme chaque année, c’était le bal des hypocrites, avec une petite nouveauté : la présence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs musulmans qui entend bien ne plus laisser le halal pollué par des entrepreneurs aux visées uniquement et bassement mercantiles, bassement non pas en ce qu’ils cherchent à faire de l’argent – ce qui non seulement n’est pas répréhensible, mais même parfaitement normal -, mais en ce qu’ils se fichent du halal comme de l’an mil. Or, il ne sera jamais acceptable que le halal soit traité comme il l’est aujourd’hui. Ca n’est pas acceptable, car le halal relève de la sacralité. On est là bien au-delà des normes d’hygiène, de règlementations techniques et administratives. Non, le halal n’est pas une marchandise.

Business only

Un gros poisson, vieux de la vieille et non musulman, dans le halal depuis trente ans, confiait hier, sans détours, lors d’une discussion informelle, que le marché du halal est un panier de crabes. Tout le monde le sait, beaucoup en profite d’une manière ou d’une autre : les uns affichant ouvertement leur appétit inextinguible, les autres se cachant derrière leur petit doigt arguant que le halal est en lui-même complexe. Oui, pour définir ce qui est halal de ce qui ne l’est pas on ne peut faire l’économie des divergences en la matière et des avis juridiques parfois contradictoires. Cela étant, l’apparente complexité n’en est pas une. Mais, il est plus simple et surtout plus rentable de s’accorder sur l’idée d’un halal difficile à définir, sur l’imposture d’une « nébuleuse de définitions ».

Hier, donc, au détour d’un stand on pouvait voir, là posée près des rayons où s’exposaient différents produits du carré halal du Salon une canette de Kronenbourg. Tout un symbole. Certes, cette canette de bière n’était pas officiellement là. On ne voudrait conclure à la hâte : un exposant ou un visiteur a dû la laisser là, après un passage dans l’espace halal. Quoiqu’il en soit, c’est tout un symbole. L’incarnation même de cette hypocrisie suitante d’un marché vérolé par le faux-halal.

[Edit samedi 28 mars : Nasrédine de Tendances Halal fait un bilan du Salon : Produits halal en France : premier bilan du salon de l’alimentation halal à Paris France-TENDANCES HALAL]

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

1 COMMENTAIRE

  1. as-salâmu ‘alaykum. Ce salon « Halal Expo » est une vaste plaisanterie, si le sujet n’était pas aussi grave ça en serait risible. @ Al Kanz : pour l’expression « bal des hypocrites » -> transmission de pensées?

  2. Salam alaykoum,

    En même temps, si on pousse la recherche, croyez moi, ça risque d’en surprendre plus d’un!!!

    Salah Eddine

  3. salam,

    des fois dans les rayons halal, on trouve des barquette de produits non halal, mis volontairement de façon à dissuader les acheteurs probables, ne serait-ce pas la même technique?

  4. as-salâmu alaykum. @ Al Kanz il y avait un stand qui faisait la promotion de bières prétendumment sans alcool. Avez-vous de plus amples informations sur ces produits s’il vous plaît?

  5. as-salâmu ‘alaykum

    Oui, c’est Moussy : http://m-drink.com. C’est une boisson sans alcool qui fait un tabac en Arabie saoudite et que l’on trouve à La Mecque. Elle est licite à la consommation. Cela étant, ce concept ne me plaît pas. Idem pour le cham’halal, quoique là c’est pire (son concepteur est au demeurant très sympathique, j’ai eu l’occasion de discuter avec lui).

  6. Selam alikoum,

    Perso, ca me surprend plus cette hypocrisie.

    Le problèmes vient d’en amont : Pourquoi des personnes se permettent de faire du hallal un business sans se soucier de ce qu’est le hallal réellement ?

    Réponse : Pour la seule est bonne réponse qu’on les laisse faire. A partir de là, on ne peut s’en vouloir qu’à nous mêmes musulmans pour notre attentisme et notre inaction.
    Comme je l’ai déjà souligné dans un autre poste, tant qu’il n’y aura pas d’organismes qui soit en mesure de PROTEGER la « marque » Hallal, on se fera encore berner en l’an 3000. Une des idées toute simple serait que le sigle « hallal » soit détenu par des instances religieuses/organismes certificateurs sérieux (AVS, Mosquées de paris, lyon…) et qu’il y ait des contrôles/SANCTIONS contre le faux-hallal. D’un point de vue juridique, ca pourrait revenir à faire du hallal une marque déposée.

    Oui, je pense que c’est une des seules solutions plausibles pour limiter la multiplication du faux-hallal.

    Vous croyez réellement que les kafirs (ni chrétien ou juif, car ils auraient un minimum de conscience et empathie) attiré uniquement par l’argent s’arreteront un jour ? Tant qu’il n’auront pas de sanctions, NON.

    On aura beau avoir une multiplication d’offres de vrai Hallal et sérieux, ca sera insuffisant fasse à un marché du faux non sanctionné : Nike et Adidas auraient beau produire des centaines de milliards de vraies paires de chaussures, ils auraient été coulé en 2 mois sans les controles/sanctions qui les protèges du faux.

  7. as-salâmu ‘alaykum. @ Al Kanz le fait d’imiter les mécréants et leurs pratiques ne me dit rien qui vaille. Au fait je croyais qu’on ne donnait pas d’avis juridique sur votre site dans un sens ou dans l’autre. Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que cette boisson est licite s’il vous plaît?

  8. as-salâmu ‘alaykum. @ ali vos propositions sont dignes des bisounours. Confiez les clés du « halal »( et non « hallal » comme vous l’écrivez faussement) à des organismes plus que douteux c’est comme laisser entrer le loup dans la bergerie.

  9. Salam ^Aleykoum,

    En faite si on y réfléchi un peu, cette canette ne veut pas dire grand chose. La production et la vente de halal n’appartient pas juste aux musulmans. Rien empêche un français de souche catholique buveur d’alcool par exemple de vendre du Halal.
    Tant qu’il respecte les aspect du Halal, cela reste du Halal.
    Ma’a salama

  10. as salam alaykoum, c’est vrai que le « hallal » fait rage a notre époque, moi ce que je trouve choquant c’est que lorsue l’on va acheter un produit, certains vendeurs te dise que c’est « hallal » mais ils ne savent meme pas ce que veut dire « hallal », tout ce qu’ils veulent c’est vendre le produit aux musulmans pour ce faire de l’argent..la hawla wala kouwata illabillah

  11. Assalamû ‘alaykûm,

    La plume est délicate, un problème bien hardu dénoncé avec tact. Et une touche nécessaire de satire.

    Merci.

    Wa ‘alaykûm salam

  12. Salâm Alaykum,

    Bismi Allâhi Rahmâni Rahîm.

    1) Cela n’étonne pas vraiment: cette cannette peut provenir d’un musulman « laïc » (hypocrite) ou d’un non-musulman qui veut faire parler de lui. Le Halal aujourd’hui est en RÉEL danger et il faut: Bî ‘Awn Allâh, que cela soit règlementé et sévèrement puni (chacun de nous doit le faire). Certes, le commerçant est responsable devant Dieu mais le musulman, par nature, doit se méfier et vérifier: surtout aujourd’hui. Wa Allâh Al Mousta’ân.

    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

    2) Nous ne sommes pas trop draconiens concernant ce que l’on mange et boit: on mange ce que l’on ne tue pas et ce que l’on ne produit pas:  » tout se joue sur la « confiance » « . Le halal aujourd’hui est un sujet qui nous importe mais il faut être prudent et ne pas perdre beaucoup beaucoup beaucoup de temps à trop parler de viande: c’est louable mais on perd plus de temps à ça qu’à autre chose plus bénéfiques et fondamentales pour notre foi et notre communauté. Et en général, quand on parle de ces sujets, il ne s’agit que de rumeurs que l’on colporte.

    3) Il y a même des musulmans qui ne pratiquent pas la religion: franchement, pourquoi leur faire confiance lorsqu’ils nous invitent chez eux? Même certains pratiquant sont… »limites ».
    Quand on ne craint pas Dieu dans le domaine des 5 prières, allons nous le craindre dans le domaine de l’alimentaire. Sachant que nous cherchons plus ce qui est moins cher plutôt que ce qui est halal (je ne généralise pas).

    C’est malheureux! Que Dieu me guide et nous guide. Ameen.

    Salâm

  13. Personnellement cette canette de bière ne m’étonnent pas. Après tous c’était pas le salon du Halal seulement mais celui des tendances alimentaires. Il n’était donc pas reservé seulement au Halal.

    J’y étais et j’ai vu de tous.
    On avait dont DPH Expo (Droguerie, Parfumerie, Hygiène), MDD Expo (Marques des distributeurs), Pizza et Pasta Expo, Halal Expo, Ethnic Food Expo, Nature et Equitable Expo.

    Vous l’aurez tous compris cette canette a du s’égarer malencontreusement dans l’expo Halal par un illuminé de service lol.

  14. wa ‘alaykoum salam

    Vous avez bien résumé :

    (…)car le halal relève de la sacralité. (…) Non, le halal n’est pas une marchandise.(…)

  15. السلام عليكم
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: سيشربون الخمر ويسمونها بغير اسمها
    C’EST TROP TROP GRAVE

  16. assalamou 3alaikoum

    tu cites ce hadith par rapport a quoi moussa?

    sinon, tres bien ecrit cet article! comme toujours…

  17. Salamahlikoum,

    Même le gèant du COCHON, KNAKI ce met à faire du « HALLAL » à partir de la plus rien de m’étone!

    Aujourd’hui la seule façons d’être sur de manger halal ce serait de « halalisé » sa viande soit même.

    Même certaines boucherie « musulmane » ne sont plus fiable!

    l’ARGENT c’est la plus grande « religion » en ce bas monde… ont ne peut avoir confience qu’en ALLAH.

  18. Salam alaykoum
    Akhi Al Kanz permet d’émettre une remarque, tu écris :

    « Ce n’était pas sur un stand. Mais, il ne faut pas se formaliser sur cette canette. »

    Or, tu écris un article entier sur cette canette avec le titre et autres, ensuite tu demandes au personnes de ne pas formaliser ou focaliser dessus. Je ne comprends pas. Certes l’article était là pour montrer que le halal n’est pas une marchandise. Mais d’un côté c’est faux, tous le monde le sait très bien que des non musulmans vendent de Produits halal et pas du halal pour se faire de l’argent, et alors? C’est interdit? Non.

  19. as-salâmu ‘alaykum

    Anyone, je n’ai pas trop compris la dernière phrase.
    Oui, il ne faut pas se formaliser sur cette canette. Et non, je n’ai pas écrit un article sur cette canette. Je montre la Lune, il faut regarder la Lune, pas le doigt 🙂

  20. Ce que je veux dire, pour reprendre tes mots, c’est qu’il n’y avait pas matière à montrer la Lune justement. C’est un fait que des non musulmans vendent des produits halal. Ils ne vendent pas du halal mais des produits qu’ils le sont. Je ne sais pas si tu vois la différence.
    Donc dans ton article tu écris : « Non, le halal n’est pas une marchandise » et moi je dirais « oui mais les produits halal sont une marchandise et il n’y a pas de mal à en faire un commerce qu’on soit musulman ou non ».

  21. Salam alaykoum,

    @Anyone,

    Certes les produits halal sont une marchandise, et je suis également d’accord avec vous de dire qu’il n’y a pas de mal à en faire du commerce qu’on soit musulman ou…?

    Si c’est un musulman, je n’y vois pas d’inconvénient, ensuite, à lui de prendre ses responsabilités car le Jour J, comptes lui seront demandés.

    Je citerais le hadith suivant:

    Selon Abou Sa’id Al Khudri, le Prophète (SAWS) a dit:
    S vous voyez un homme fréquenter beaucoup les mosquées, témoignez alors de sa foi. Dieu-Puissant et Majestueux- a dit: « Seuls fréquentent les mosquées de Dieu ceux qui croient en Dieu et au Jugement dernier »
    (Rapporté par Muslim et Tirmidhi)

    Mais un non-musulman? Il doit comprendre que « le Halal n’est pas une marchandise » mais plutôt une éthique que le musulman doit respecter.Il doit définir cette éthique comme un besoin primortial chez le consommateur musulman. Et donc, comme dans toutes entreprises qui se respectent, se soucier du consommateur final et ne pas le prendre pour un mouton.

    Donc, pour conclure profiter de cette éthique, pour gagner de l’argent, non merci

    Wa salam alaykoum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles