spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Shangai Expo : manger halal coûte (très) cher

Dans la même catégorie

Sur le site Web du Quotidien du peuple, la Chine se targue d’avoir ouvert « une zone de restauration halal qui est séparée des autres restaurants ». Les visiteurs musulmans pourront donc se restaurer sans se soucier de ce qu’il y a dans leur assiette – si tant est évidemment que ce qui est servi est réellement halal. A condition d’y mettre le prix.

Selon Zorlan, un internaute sur place qui en parle sur son compte Flickr, les prix pratiqués sont prohibitifs ; et scandaleux, puisque pour certains produits il faut débourser de trois à cinq fois plus que le prix traditionnel. Ce surcoût ne trouve aucune justification, si ce n’est dans l’opportunisme de professionnels qui augmentent leurs marges pour s’enrichir aux dépens des consommateurs musulmans. La pratique est courante dans les abattoirs français et chez toute une série d’intermédiaires, jusqu’au boucher de quartier. Si c’est cher, c’est parce que c’est halal, nous dit-on. En réalité, si c’est cher – quand ça l’est -, c’est parce que trop de professionnels en profitent pour augmenter indument leurs tarifs.

Voici ce que qu’écrit Zorlan :

Muslim canteens in the food court serve okay halal food, but at three-four times the price: a skewer goes for 9 yuan against the restaurant value of 3 yuan, meat pocket (roujiamo) is sold for 25 against the normal 5 yuan. A plate of Xinjiang noodles is 35 yuan, as well as all other mains.

Il faut croire que les consommateurs musulmans français ne sont pas les seuls à être pris pour des vaches à lait (voir Le consommateur musulman, poule aux oeufs d’or ou dindon de la farce ?)

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles